PREY (Dan Trachtenberg)

Voilà qui clôt le sujet. Toi aussi, tu vieillis.
Pas obsolète, mais… :slight_smile:

1 « J'aime »

Sourire.

Si on voyait les deux nues, je ne dis pas, mais…

Sinon, vous êtes nombreux à penser qu’il n’y rien rien à tirer de plus de Terminator.
Je pense exactement le contraire.
Il suffit de gicler Schwarzy, de zapper les Connors (ça leur ferait des vacances) et d’accepter que le problème de fond n’est pas l’inéluctabilité ou la permanence de l’avenir.
En gros, d’épouser la dimension du paradoxe temporel plus largement, indépendamment du destin de quelques-uns.
Skynet échoue quasi systématiquement. Donc, pourquoi rester dans l’impasse ?
Et pourquoi limiter l’information aux seuls personnages principaux, histoire d’en revenir toujours à une construction de récit façon T1/T2/T3/T5/T6 ?

J’ai des idées, au besoin. :slight_smile:

Mon terminator vs les aztec vs les vikings a été rejeté alors vas y !

Je vous propose une histoire dans laquelle un jeune homme irait dans la passé et rencontrerait ses parents. Par un concours de circonstance, il empêcherait leur rencontre et dès lors devra essayer qu’ils tombent amoureux l’un de l’autre au risque qu’ils disparaissent. Il se fera aider par un scientifique.

On appellera ça Back to the Terminator

(même s’il n’y en aura pas dedans)

1 « J'aime »

Z’êtes mauvais ! :slight_smile:
J’ai bien mieux en tête. :slight_smile:

Terminator et les Vampires de Londres ?

1 « J'aime »

Sinon le T-800 peut débarquer en 1969 dans le manoir des Vengeurs pour être lui aussi recouvert d’adamantium comme Ultron-6…

…tout en jetant un oeil à une page de pub d’un comic-book où apparaît un jeune culturiste autrichien à l’air familier.

arnold-schwarzenegger-ad

1 « J'aime »

Doc a inventé skynet ? Doc est belge ?

Naaaaaan…Il y a vraiment des idées évidentes et ambitieuses qui ne demandent qu’à être travaillées.
La fameuse question de l’angle. Il suffit de se demander où on en est et vers où aller. Et surtout pourquoi, outre l’aspect économique évident pour qui dispose des droits d’un tel joyau.

Que Cameron ait validé Dark Fate, avec comme seule vraie plus-value le retour de Sarah, et cette idée « shocking », mais très conne de l’assassinat de John.

Je veux bien entendre tes idées car oui pour moi Terminator il y a plus grand chose à en tiré.

Un changement de « paradigme », en mettant toujours le concept de Terminator au centre, mais en sortant de la logique de la course-poursuite. En appliquant un autre modèle de récit, en clair décalage avec ce qui s’est fait, tout en en conservant l’héritage (c’est toujours une connerie de nier ce qui a été fait… les choses n’arrêtent pas d’exister au prétexte qu’on nous demande de les oublier… c’est le genre de pari que Dark Fate a perdu). Et surtout, en faisant vraiment avancer les choses.

On en revient au pas de côté de Prey. Eux, ils le font en situant l’action en 1719. Le décalage devrait offrir une tout autre lecture de la chasse. Le concept ne change pas, mais le décor et la définition des proies change tout.
On sera peut-être déçus, mais le potentiel est clair.
Après, s’ils attaquent Predator fait la Rome Antique, ils feront une boulette. Un pas de côté répété, ça devient une danse.

Perso, j’inscrirais l’action d’un autre Terminator dans le présent, mais en partant de ces questions : quelles conséquences après toutes ces incursions temporelles ? Pourquoi Skynet bugue plus que la Matrice (un logiciel hyper puissant reproduisant toujours le même schéma perdant, quel sens ça prend ? Et où ça « nous » conduit (Skynet, l’humanité…). Je ne parle pas de faire un Matrix-like (ce que je dis pourrait y faire penser). Ça n’aurait aucun intérêt.

Franchement, quand tu es scénariste ou auteur, et qu’en plus tu es en phase avec un sujet/concept, les idées fusent. Des bonnes, des mauvaises, mais elles viennent. Parce qu’un récit, ce n’est pas seulement une histoire, c’est une construction. Si on sait ce que l’on fait et où on veut aller, vamos.

Ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas se rater, ou simplement faire du mauvais taff. Par exemple, l’idée de départ de One est bonne. L’exécution l’est nettement moins. Parce que j’étais un jeune auteur qui s’attaquait à quelque chose de trop gros pour lui.

J’ai en fait une idée précise en tête, mais ça pourrait faire un bon concept de série. Donc, je reste pudique. :slight_smile:
En plus, les récits reposant sur le voyage temporel, j’aime faire.

1 « J'aime »

Francesco Francavilla :

tumblr_448b3e9b399723a807b0938e0ff471d7_083ea0b1_1280

Pocahontas contre Predator.
Un gag delirant devient un (télé)film.
Et pas mal du tout.
Ca fonctionne et cest deja un exploit.
Le materiel de base est bien utilisé, la fille est tres bien.
La montée en pression est sage mais bien faite.
La 2nde partie manque un peu d’ampleur (developpement des seconds roles, mise en scène des bagarres) mais ça reste honnête.
Je conseille aux curieux, amateurs du chasseur extra terrestre, pour peu qu’ils gardent en tête que ce metrage a bien plus projet de rendre hommage à la saga qu’à l’a depasser.