PRINCESS JELLYFISH t.1-17 (Akiko Higashimura)

« l’éditeur a crée une apge spéciale »
Petite faute de frappe dans la news ^^

C’est une serie qui me tarde de commencer

La Geek au féminin!

La critique par Den d Ice est disponible sur le site!

Premier tome réussis pour cette série que j’attendais avec impatience.
J’avais déjà vu la version anime et je l’avais adorée.

L’histoire est différente de tous ces shojo, où la jeune fille tombe amoureuse du beau gosse de la classe, là l’héroïne est de celle qui passe inaperçue, physique ingras et otaku mais sa vie va être bouleversé par l’arrivé d’une bombe, une femme, une vrai (quoique!).

C’est le genre de série que j’aime tout comme Lollipop qui fut pour moi un coup de coeur immédiat(relus plus de 10 fois), Princess jellyfish va rejoindre l’étagère des séries à lire et relire.

Ah !!! et merci à Delcourt d’avoir enfin fait un pelliculage correcte pour un de leur shojo, je n’ai pas eu l’impression d’arracher toute la couverutre cette fois.

1er tome surprenant et agréable à lire. Complètement différent du schéma habituel des shôjo …
Je le conseille vivement, très sympa et change de toutes ses niaiseries habituelles :wink:

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

J’avais adoré l’anime qui m’avait donné envie de découvrir le manga.
A 3 tome, je ne suis absolument pas déçu, et bien qu’étant toujours à un niveau de l’histoire déjà conté par l’animé, je prends toujours autant de plaisir à suivre la série.
De plus, par rapport à la version TV, le manga offre également le point de vue de Kuranosuke.
Un bon équilibre entre romance et humour, le tout avec une très bonne histoire en toile de fond qui ne sert pas seulement de prétexte.
J’attends donc toujours avec impatience la suite, pourvu qu’elle soit du même niveau ^^.

Ce manga est drôle!! Je l’ai commencé par hasard et je n’étais pas très enthousiaste mais j’adore les dessins et les vêtements de Kuranosuke, et on ne sait jamais à quel comportement s’attendre de la part des amars ^^

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique de Princess Jellyfish T.12 (Simple - Delcourt Manga) par Suiginto est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique de Princess Jellyfish T.13 (Simple - Delcourt Manga) par Suiginto est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique de Princess Jellyfish T.14 (Simple - Delcourt Manga) par Suiginto est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Je viens de démarrer et lire les deux premiers tomes, eh ben c’est très chouette.
Higashimura nous embarque facilement dans son histoire de personnages loufoques grâce à une grande maîtrise des cases. C’est très bien rythmé, drôle, ça foisonne d’idées visuelles. J’accroche bien. Pourtant le shojo, ce n’est vraiment pas mon truc, il y avait tout pour me déplaire et pourtant…

Vraiment je conseille. C’est très drôle.
Dans la veine et en un peu plus mature peut-être mais un peu moins délirant, Higashimura a écrit Tokyo Tarareba girls, en cours d’édition au Lézard noir.

J’ai découvert Higashimura avec cette série (en même temps, c’est cette série qui l’a fait connaître en France), dès la sortie du premier tome, et je l’ai vraiment appréciée.

Ici, ce n’est pas un shôjo, mais un josei, donc destiné à un public plus âgé.
Ça se voit d’ailleurs par le choix de jeunes femmes comme protagonistes, plutôt que des collégiennes, par exemple.

Bon, ce n’est pas ça qui m’aurait arrêté, de toute façon : j’ai lu pas mal de shôjo et je garde de bons souvenirs de certains d’entre eux (notamment les titres de Yuu Watase, Wataru Yoshizumi ou Arina Tanemura).

Concernant Higashimura, outre Tokyo Tarareba girls, que tu cites, il y a aussi Le tigre des neiges et Trait pour trait, qui est autobiographique.

Tori.

Ah fichtre, je me suis laissé influencer par un commentaire plus haut le classant en shojo. L’âge frontière entre shojo et josei m’est encore flou. Je trouvais ça plus « girly » que Tokyo Tarareba girls, plus jeune, d’où ma confusion.
J’apprends, j’apprends.

Oui, c’est plus léger que Tokyo Tarareba girls, mais c’est tout de même un josei (d’ailleurs, les deux séries proviennent du même magazine : Kiss).

Tori.

1 « J'aime »

Série lue en entier.
Je conseille.
C’est drôle, très rythmé et sous ses airs légers, ça raconte bien plus de choses que ce que pourrait laisser entendre les couvertures très « girly ». Je trouve d’ailleurs que le propos gagne en maturité au fur et à mesure de la série. Et puis c’est drôle. Assez dense dans l’ensemble, plutôt bavard, pas une lecture si rapide, mais qu’est-ce que c’est agréable.

Bref, je me répète : je conseille vivement !