PUNISHER #1-5 (Jason Aaron / Jesus Saiz, Paul Azaceta)

Dix ans après son dernier numéro de Punisher MAX, Jason Aaron explorera le passé, le présent, le futur et « l’inévitable évolution » de Frank Castle dans une maxi-série en 13 épisodes tout simplement intitulée Punisher.

Jesus Saiz et Paul Azaceta se partageront les chapitres de ce nouveau titre à venir en mars 2022.

PUNISHER #1

  • Written by JASON AARON
  • Art by JESÚS SAIZ and PAUL AZACETA
  • Colors by DAVE STEWART
  • Cover by JESÚS SAIZ
  • As the Punisher, Frank Castle has become the most accomplished killer the world has ever seen. After a shocking secret pushes him to become the warlord of the Hand, he now serves the Beast, a role he’s been fated to fulfill. Tragedy, war, and rage come together as he takes up his sword and his new armor with the most notorious clan of assassins in the Marvel Universe. Will it mean an end for the Punisher? Or a whole new bloody beginning?
  • On sale March 2022

1 « J'aime »

« After writing the Punisher over the years, I’ve always been fascinated by the character of Frank Castle, » Aaron said. « What moments made him the Punisher, even before that fateful day in the park? And how far will he go to win the war that has consumed his life? Spoiler: as far as it damn well takes. This story is the destined next step in the dark and tragic evolution of Frank Castle, from troubled kid to heroic soldier to revenge-driven vigilante…to the duly anointed King of Killers. Believe me when I say, I am as excited about this story as anything I’ve ever written for Marvel. »

« A few years ago, Jason Aaron came into one of our creative summits with a pitch for Frank that made our collective jaws drop, » Marvel Editor-in-Chief C.B. Cebulski added. « The story Jason is telling – a truly epic tale about darkness, violence, and choices – can only be told with the Punisher at its core. This series will build on Frank’s legacy while introducing us to a side of him we’ve never seen before, setting the stage for an evolution that we’ll find was inevitable. »

tiens c’est pas encore là qu’on verra romita jr

Le Punisher avec une arme blanche, c’est assez raccord avec le teasing des intrigues à venir dans Avengers #700.

Zdarsky bosse sur une mini-série avec un gros nom, est-ce que ce serait ça ?

Bon, ça sera joli.

Nouvel aperçu :

PUNISHER-PREVIEW-3

PUNISHER-PREVIEW-5

« The best way I’ve been able to describe it to people so that they can understand what it is, is we set out to craft a story that was to Frank Castle, what Born Again was to Daredevil. I’m not necessarily saying it’s the exact same story, certainly the Punisher is not going to blow up Frank’s building in the course of it but in the same way that Born Again was a transformative experience for Matt Murdock and for Daredevil as a series this Punisher run will serve to redefine and change Frank Castle in very meaningful ways. »

« It’s 12 issues long, each of the issues is oversized, 30 to 35 pages of story, and Jesus has been producing just amazing bloody and ridiculous pages in the course of it. It delves very deeply into Frank Castle’s youth and upbringing and history as we learn the various forces throughout his life that guided him to becoming The Punisher, even before the deaths of his family in that Central Park shooting. »

« We’re really trying to make something that is an enormous touchstone for the character like Born Again. It’s too early for me to really make that comparison because Born Again is clearly Born Again and a lot of people have tried to do stories like that and haven’t managed it but that is our goal and that is our intention here. »

Mais Punisher a-t-il besoin de son Born Again ?

Oh, tout de suite, les questions et les chipotages…

Jim

1 « J'aime »

Born again, c est son origin story.

Il a déjà son Born tout court.

C’est surtout abominablement prétention de dire un truc pareil.
Born Again, c’est un must. La rencontre de deux artistes fabuleux accouchant d’un arc inoubliable.

Ça ne se décide pas, de faire Born Again.
En plus en se la jouant faussement modeste… dugenoux…

2 « J'aime »

Oui je suis d’accord avec ça. Pour toute chose.

PUNISHER #1

WILL THE PUNISHER’S WAR END?

Born of tragedy. Devoted to war. Unstoppable in his rage. As the Punisher, Frank Castle has become the most accomplished killer the world has ever seen. Now it’s time for him to face his true destiny. What shocking secret from Frank’s past will convince him to take the reins of the Marvel Universe’s most notorious clan of assassins? And once Frank becomes the warlord of the deadly ninjas of the Hand, will it also mean an end for the Punisher? Or a whole new bloody beginning?

Creative Team

  • Writer: Jason Aaron
  • Artist(s): Paul Azacetan & Jesus Saiz
  • Colorist: Dave Stewart
  • Standard Cover Artist(s): Jesus Saiz
  • Variant Cover Artist(s): Alex Ross; John Romita Jr.; Goran Parlov; In-Hyuk Lee; Jen Bartel, Benjamin Su; Björn Barends; Peach Momoko
  • Format: Ongoing
  • Page Count/Cover Price: 44 pages/$5.99

Je ne sais pas quoi en penser.
La lecture est bonne. Le style est bon, très cinématographique, très blockbuster. Et le final, la « révélation », tout ça est bien fichu, ça choque, ça change, et l’on peut deviner les motivations qui justifient que le Punisher intègre la Main.
Oui.
Mais ça reste quand même… étrange. Et dérangeant, en soi.

Bon, allons-y.
Au passé, au début même, l’on replonge dans les sons terribles qui suivent la fusillade initiale : les cris des passants, les mots techniques des secouristes, les murmures de Frank essayant de toucher sa femme, Maria, qui agonise à ses côtés.
Au présent, d’étranges businessmen, dotés de casques de guerriers grecs, connus comme les Apôtres de la Guerre, transfèrent des armes qu’ils vendent aux criminels les plus offrants. Mais ils sont attaqués… par le Punisher, qui les massacre et veut connaître leur chef. Ils emportent leur secret dans la tombe, et la terreur, alors que la Main assiste Frank.
Dans le passé, quelques semaines plus tôt, Castle est attaqué chez lui par des ninjas de la Main, qu’il dézingue brutalement. Mais une vieille femme lui annonce qu’elle veut le recruter. Elle, qui est la narratrice en voix-off, annonce que le Punisher serait « le plus grand des tueurs », de ce temps, et il sert la Bête.
Au présent, Frank revient dans la base de la Main, où il est « High Slayer ». Il exécute froidement, au katana, des tueurs, violeurs et autres criminels échappant à la Justice comme chaque jour. Il rentre alors dans ses quartiers.
Au passé, la vieille femme annonce à Frank qu’elle a « quelque chose » qui lui appartient. Au présent, Frank retourne dans son lit où il retrouve… sa femme, Maria. Ressuscitée par la Main !

Bon.
C’est bien fait, oui. C’est extrêmement visuel, très blockbuster comme je l’ai dit, avec des plans, des actions qui marquent, qui « claquent ».
Jason Aaron livre un scénario bien ficelé, très graphique, très intense, très orienté sur l’action. Ca fonctionne très bien, en fait, avec une lecture très fluide. Paul Azaceta livre des planches glauques et dures sur l’attaque initiale des Castle, alors que Jesus Saiz propose des dessins très « propres », très lisses, mais très réussis. Jolis, efficaces, troublants par ce côté « beau » mais froid.
Mais…
Mais c’est spécial, quand même. L’on sent bien que cela ne peut pas durer, que ça ne peut pas aller « aussi bien » pour Frank. Je dois aussi avouer que cela sera bien triste, quand tout sera terminé. Mais là… là, je dois admettre que Jason Aaron m’a bien cueilli avec ce final. Où je peux pleinement comprendre que Castle suive finalement la Main, qui lui offre « ça » mais lui permet aussi de massacrer à grande ampleur les criminels.

C’est donc troublant, car je sens que ça ne va pas tenir, mais c’est touchant. C’est très bien fait, mais finalement très « simple », et très « propre », pour du Punisher.
Et bon, je n’ai pas creusé l’ensemble, mais il semble aussi que Marvel change le logo du Punisher après plusieurs polémiques liées à la récupération de l’icône classique. Et ça me gêne, cet « abandon » de ce logo aux extrémistes. Par principe.

M’enfin, ça démarre bien, même si cela reste troublant, sur plein d’aspects.

1 « J'aime »

Il va bien finir par voir que ce n’est pas vraiment sa femme… cette supercherie qui va rendre Punisher encore plus brutal et violent… enfin, je dis ça comme si c’était prévisible… mais peut-être que j’ai tout faux…

Oh, je pense que c’est bien elle. Mais ce que la Main donne, un ninja et un coup bien placé peuvent le reprendre. :slight_smile:

(W) Jason Aaron (A) Paul Azaceta, Jesus Saiz, Dave Stewart (A/CA) Jesus Saiz, Marc Aspinall
THE PUNISHER STORY TO END ALL PUNISHER STORIES CONTINUES!
The Hand has lost its way. What was once the world’s most fearsome organization of ninjas and killers has found itself defeated time and again by lesser foes. One priestess believes it’s because the Hand hasn’t had the proper leadership, the living embodiment of their dark god, the Beast. Enter the Punisher, the most accomplished murderer who has ever lived. A man determined to end his war, no matter what it takes.
PARENTAL ADVISORY
In Shops: Apr 27, 2022
SRP: $4.99