Qu'est-ce qu'un "comics"?

Bonjour,
je viens poser une question qui va sembler naïve à certains, mais qui en aidera peut-être d’autres :
Qu’est-ce qui différencie un comics d’une BD ou d’un manga ? :confused:

Ma question a pour origine le déplacement, que je ne comprends pas, d’une BD dans la section comics :
Grandville de Bryan TALBOT, paru chez Milady Graphics.
Même si son pseudonyme (ou nom réel) est anglophone, je ne comprends pas cette classification en comics d’une uchronie animalière se passant en Europe!!
A moins que tout ce qui sort chez Milady Graphics ne soit considéré comme comics.

En revanche, je n’aurais pas été surprise de voir “Daddy” de Mathias SCHULTHEISS édité par Glénat déplacé en comics. Mais Glénat est un éditeur de BD!! Le sujet de Daddy et son graphisme me semble plus proche des comics que Grandville.

Je suis de plus en plus décontenancée par ces séparations.
Quand j’avais commencé une base sur mon ordinateur avec Microsoft Works, tous mes albums étaient dans la même base. Le grand critère pour moi était plutôt : “ce livre m’attire ou pas”.

Merci de m’aider à comprendre.

Cordialement
Ginevra

Perso, je dirai d’où l’oeuvre originale a été publié par l’auteur. Je ne parle pas bien sûr des traductions faites dans chacuns des pays.
Après, on pourrai dire qu’il y a un style graphique attribué à chacun des types qui sont assez reconnaissable. Mais là, je ne suis pas assez fort pour les expliquer.

Ben, euh, c’est la nationalité en fait, y’a pas de genres dédié à chacun, tu peux trouver de tout dans le comic book, tout ce qui est anglo-saxon prendra cette appellation, Scott Pilgrim ressemble à un manga sur la forme, mais ça reste du comic book.
Ce n’est même pas une question de format, ensuite tu pourras peut être trouver des styles qui prédominent chacun des différents marchés, mais ça n’en fait pas pour autant une méthode de classification.
Un Manga, c’est de la bande dessinée japonaise, tu pourras trouver chez leur voisin coréen des histoires que certains appellent à tord Manga, car comme c’est coréen, il faut dire Manhwa, alors que le profane aura du mal à faire la différence entre les deux.
Grandville de Bryan TALBOT c’est paru chez Dark Horse, éditeur américain de Comic Book, donc, ça en ait, c’est aussi simple que ça.

BD japonaise : manga.
BD européenne : BD.
BD américaine : comics.

Mais il est vrai aussi que pour les gens qui ajoutent des séries/volumes dans la bdd de MS/BDS/SP doivent avoir un peu (beaucoup ?) de difficultés pour différencier eux-mêmes ces styles. Et ce, même si les admins du site font une correction pendant la validation de l’ajout ou après quand quelqu’un l’indique, ca ne reste pas simple.
Est ce qu’il ne faudrait pas quelque part une définition claire que les admins appliquent déjà mais expliqué aux personnes ajoutant les séries/volumes afin de réduire la charge de travail déjà conséquente de ces derniers ?

Comme dit au dessus, ce n’est pas le style qui faut prendre en compte, mais l’origine de la production.
Et la, c’est simple.
(Parce que des styles, y’en a des tonnes dans chaque production)

Ah bon ? Donc, Catacombes ou encore Dreamland sont des BD ?

Les mangas français, ça n’existe pas selon vous ? Même question pour les comics avec les productions de Wanga Comics.

L’origine ne suffit pas pour définir l’ouvrage.

C’est un peu plus compliqué que ça quand même.
Perso, je trouve qu’on ne peut décemment pas classer des oeuvres européennes comme Dreamland ou des oeuvres américaines comme les Warcraft dans une autre catégorie que le manga, et ce malgré leur origine. Les auteurs disent eux-mêmes faire du manga, ces séries font partie de la collection manga de leur éditeur et sont publiées en format manga (noir et blanc, sens de lecture japonais, etc.). Bref, pour moi, même si l’origine permet globalement de faire une classification correcte, ce n’est pas un critère absolu.

Ça s’apparente, ok, en prenant des références graphiques ou narratives au Japon, mais concrètement, ça n’en ait pas.
Qu’on classe ces exemples la, par ressemblance voulu par les auteurs, pas de problème, mais si on s’en tient au sens strict, ça ne marche pas.

Alors, pour en revenir à la question de ginevra, on peut rajouter un critère de classement qui tient compte de la volonté des auteurs de rentrer dans une catégorie ou pas, même si c’est en forçant les choses.

Mais avec ce genre de procédés, je comprend qu’on s’y perde ensuite, parce que je le répète, ça me semble réducteur de définir qu’une production nationale peut avoir un genre reconnaissable, Manga, Comics, BD, c’est pas comme Polar/Horreur/Comédie ou Rock/Reggae/Jazz.

C’est marrant, quand j’ai publié du manga, des tas de petits morveux m’ont dit que ça n’en était pas, sous prétexte que ça se lisait dans un sens civilisé et que les auteurs ne s’appelaient pas Tching, Tchang et Tchoung. (alors que mon dessinateur italient chanellisait quand même très fort Tanigushi)

MErci de nous traiter de ptits morveux :wink: :stuck_out_tongue:

Uniquement si tu étais la dizaine de personnes que j’ai vues me baver ces âneries en festival, et sous vingt pseudos, celle qui a posté plein de trucs partout ans le genre ?

[quote=“chris936”]C’est un peu plus compliqué que ça quand même.
Perso, je trouve qu’on ne peut décemment pas classer des oeuvres européennes comme Dreamland ou des oeuvres américaines comme les Warcraft dans une autre catégorie que le manga, et ce malgré leur origine. Les auteurs disent eux-mêmes faire du manga, ces séries font partie de la collection manga de leur éditeur et sont publiées en format manga (noir et blanc, sens de lecture japonais, etc.). Bref, pour moi, même si l’origine permet globalement de faire une classification correcte, ce n’est pas un critère absolu.[/quote]

donc le débat qu’on avait eu sur le “global manga” ou le “manfra” n’était pas fondé…
et si je te suis, alors il n’y a pas de manhwa et de manhua, uniquement du manga (puisque l’origine ne compte pas, seul compte le style).

[quote=“Guy Gardner”]Ça s’apparente, ok, en prenant des références graphiques ou narratives au Japon, mais concrètement, ça n’en ait pas.
Qu’on classe ces exemples la, par ressemblance voulu par les auteurs, pas de problème, mais si on s’en tient au sens strict, ça ne marche pas.[/quote]

Ah mais si on s’en tient à la pureté des principes, je suis totalement d’accord avec toi : il faut se fonder sur l’origine. Mais ce qu’il y a, c’est qu’on ne peut pas les appliquer tels quels. Si Manga-Sanctuary n’avait pas Dreamland dans la section manga de sa base de données, on nous rirait au nez.

[quote=“hikaru_no_go”]donc le débat qu’on avait eu sur le “global manga” ou le “manfra” n’était pas fondé…
et si je te suis, alors il n’y a pas de manhwa et de manhua, uniquement du manga (puisque l’origine ne compte pas, seul compte le style).[/quote]

Ce n’est absolument pas ce que j’ai dit…

C’est un vaste débat, faut il prendre en compte la nationalité du/des auteurs, de l’éditeur, du pays où l’œuvre a été éditée en premier, du style, des influences, du format etc…

Je pense qu’il est difficile de donner une réponse qui fonctionnerait pour tout, afin de bien ranger les œuvres dans des “tiroirs”.

Un exemple assez parlant: “L’autoroute du soleil” de Baru
Certes il s’agit d’un auteur français mais il est paru dans la collection “Manga Casterman” et il a même été édité au japon quelques mois avant la France. Alors BD ou Manga? ^^
Il s’agissait à l’époque d’une volonté de créer un pont entre le Japon, la France et les Etats-Unis

De même qu’en est-il de “Au nom de la famille” de Charyn et Staton lui aussi paru dans la collection “Manga Casterman” , manga? comics?

Les japonais ont l’art de donner des noms à chaque style et sous style(Shonen, Shojo, Josei, Seinen, Yaoi etc etc) alors se limiter strictement à Comics, Manga, BD serait plutôt réducteur.

Par contre, je ne pense pas que le fait que telle Œuvre soit sortie dans un collection Manga-machin soit un argument inattaquable.
Des éditeurs qui mélangent joyeusement un peu tout, ça se serait pas une première, en partie pour que le grand public s’y retrouve. (Mais pas pour qu’il comprenne mieux).

Je dirais que c’est avant tout une question de format, mais pas que : Tex Willer sort à un format qui est identique à celui de Naruto (poche, noir et blanc, forte pagination) sans que la confusion soit possible : Tex, c’est du fumetti pur carbonara (oui, la notion de Bande Dessinée Européenne comme un tout n’a aucun sens, on ne fait pas de la BD pareil en Francobelgie, en Italie ou en Angleterre, pour tout plein de raisons).

La définition de chaque genre tient au format, certes, mais aussi à quelque chose d’un peu plus impalpable, qui est l’ensemble des codes narratifs, des méthodes de découpage du récit. Le fumetti italien, quoi qu’identique en format, n’utilisera que rarement la pleine page, et qu’occasionnellement le surdécoupage de l’action qui sont des outils classiques du manga, son découpage étant plus proche du Franco-belge). Le comics mainstream, de son côté, va de plus en plus vers un découpage s’apparentant à celui du manga, sous couvert de “décompression narrative”.

après, toute classification est forcément imparfaite, déficiente, bourrée d’exceptions et de trucs qu’on sait pas où caser, de trucs hybrides.

Pour le coup, assez d’accord avec Niko.

Pour moi, le comics, c’est de la BD américaine avec un rythme qui est entre la BD franco-belge et le manga. Pour grossir le trait, il faut 46 pages pour raconter une histoire en franco-belge, 132 pour un comics et plus de 300 ou 400 en manga.

Et forcément, oui, il y a des exceptions qui confirment la règle. :wink:

Arf, voilà un débat intéressant qui pourrit ma vie au quotidien pour le référencement… Heureusement que j’ai croisé Ginevra au salon du livre, sans quoi je serai passé à côté…

[quote=“dunkelzahn”]Mais il est vrai aussi que pour les gens qui ajoutent des séries/volumes dans la bdd de MS/BDS/SP doivent avoir un peu (beaucoup ?) de difficultés pour différencier eux-mêmes ces styles. Et ce, même si les admins du site font une correction pendant la validation de l’ajout ou après quand quelqu’un l’indique, ca ne reste pas simple.
Est ce qu’il ne faudrait pas quelque part une définition claire que les admins appliquent déjà mais expliqué aux personnes ajoutant les séries/volumes afin de réduire la charge de travail déjà conséquente de ces derniers ?[/quote]

Alors le problème est bien là, existe-t-il une définition permettant de catégoriser sans doute possible les albums ?. NON
Aujourd’hui la plupart des albums sont classé grâce à la nationalité des auteurs mais aussi le format et leur pays d’origine… Les trois sont pris en compte. Mais c’est un vrai sac de nœuds avec les nouvelles sorties où certains auteurs s’inspirent des trois univers, sous des formats toujours originaux.

Dans la plupart des cas, si c’est en Europe, que ce soit Fumetti, BD franco belge ou autres romans graphiques européens, ce sera sur BDS, et ce quel que soit le format par contre, car, vous le voyez dans vos bibliothèque, on trouve de tout.
Manga, le plus souvent noir et blanc, avec un sens de lecture inversé, pour un format généralement de 120 x 180 et des auteurs asiatique (MS regroupant manwha, manhua, manga ou global manga)…
Comics, pour la plupart, on est dans un format 170 x 265 avec des auteurs américains (pas forcément qu’USA) et des dessinateurs italiens aussi d’ailleurs…

Après côté exception, vous en avez déjà cité quelques unes mais je pense à Freak’s squeele par exemple. Auteur français, dans une histoire emplie de références mangas, parfois comics, et un format dans des dimensions proches du comics…
Ou encore ce très bon Taniguchi, qui s’inspire fortement de la culture franco-belge et qui a édité des albums se rapprochant parfois plus de la BD européenne que du manga.
Je ne parlerai pas des globals mangas qui là aussi sont référencés ainsi sur MS mais dont seul le format est vraiment commun. Cela me fait justement penser à ceci :

Je n’ai pas lu tes albums, mais je me souviens de Lost Scion que j’avais lu, et qui était représentatif un peu de ce qu’éditait Les humanos sous format manga à l’époque dans la collection Shogûn je crois.
Il y avait des histoires intéressantes mais qui ne collaient pas du tout au format. C’était mon impression de lecteur.
Cela donnait juste l’impression (peut-être fausse) de vouloir profiter de la vague manga en y mettant des histoires légèrement adapté niveau dessin pour faire des visages japonisés. Lost Scion parlait de mythologie grecque, qui aurait pu rencontrer un succès un peu différent si la sortie avait coïncidé avec l’actu ciné de ces dernières années (Percy Jackson et autres…)
Je me souviens de mon ressenti, c’était comme tromper le lecteur sur le contenu. rien à voir avec le japon, pourquoi un tel format alors que le format comics ou franco-belge aurait bien mieux convenu ?

[quote=“Nikolavitch”]
après, toute classification est forcément imparfaite, déficiente, bourrée d’exceptions et de trucs qu’on sait pas où caser, de trucs hybrides.[/quote]

Oui, le choix qui a été fait est ainsi mais avec beaucoup d’exceptions, d’où l’apparition parfois de doublons que nous tentons d’éliminer au fur et à mesure…
Après pour les séries entre deux, je pense que le choix importe peu, le principal étant qu’on puisse le référencer dans sa collection.

Sur ma série, justement, j’ai essayé de jouer le jeu au max (même si ma narration était quand même très marquée par le comics). Dans l’expérience Shogun, il y a eu des trucs réussis et des trucs pas réussis. à l’arrivée, ça a donné des trucs hybrides, et j’ai trouvé cette hybridation intéressante. Et pour moi, un truc comme BB Project (avec lequel je n’ai rien à voir, je ne dis donc pas ça pour défendre mon bout de gras) me semblait tout à fait honorable dans le genre tentative de faire du manga !