R. CRUMB (Jean-Paul Gabilliet)

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51JM2lEV8UL.SY445.jpg

[quote=“Amazon”]Robert Crumb devint à la fin des années 60 le pape de la
bande dessinée underground américaine. Né en 1943 dans une famille typique de la petite classe moyenne de l’après-guerre, il s’imposa à l’âge adulte comme le premier satiriste de la contreculture, avec des personnages mémorables tels que Fritz le chat, jouisseur cynique et désabusé, et le gourou roublard Mr. Natural. Au détour de rencontres avec Janis Joplin, Jim
Morrison, Charles Bukowski et bien d’autres, il marqua les années 70 en pornographe vilipendé par les féministes et les gardiens des bonnes moeurs. Mais il se révéla dans la suite de sa carrière comme un créateur aux facettes multiples, illustrateur et musicien aussi bien inspiré par sa nostalgie des années 20 et 30 que par la vie de Kafka et la Genèse. De Philadelphie à Cleveland, de la Californie aux Cévennes, ce livre retrace la vie et l’oeuvre de R. Crumb, baby-boomer qui quitta à dix-neuf ans la famille dysfonctionnelle dans laquelle il avait grandi pour devenir d’abord l’auteur de bandes dessinées le plus emblématique de la révolution hippie puis, à la fin du XXe siècle, un des principaux pères spirituels des romans graphiques de la nouvelle BD américaine. Cet ouvrage est la première biographie de R. Crumb. Dessinateur autodidacte au talent exceptionnel, il fait depuis toujours scandale en raison de ses incursions dans la pornographie mais aussi dans une satire sans concessions où il met en scène ses propres angoisses envers les femmes mais aussi toutes les pulsions honteuses de la société américaine, son racisme et son conservatisme.

Jean-Paul Gabilliet est professeur d’histoire et civilisation américaines à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, chargé de cours à l’Ecole du Louvre et à l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image. Spécialisé dans l’histoire de la bande dessinée américaine, il est l’auteur de Des Comics et des hommes: histoire culturelle des comic books aux Etats-Unis (Editions du Temps, 2005).

Broché: 234 pages
Editeur : PU Bordeaux
Édition : 1re (9 février 2012)
Langue : Français
ISBN-10: 286781796X
ISBN-13: 978-2867817960[/quote]

Spécial dédicace à Soyouz.

Jim

.underground
Elle est très bien, cette conférence, ça intéressera les curieux sans problème. Le seul souci, c’est que le son n’est pas bon, et qu’il faut régler le volume à fond !

Jim

[quote=“Jim Lainé”]http://ecx.images-amazon.com/images/I/51JM2lEV8UL.SY445.jpg

[quote=“Amazon”]Robert Crumb devint à la fin des années 60 le pape de la
bande dessinée underground[/quote]

américaine. Né en 1943 dans une famille typique de la petite classe moyenne de l’après-guerre, il s’imposa à l’âge adulte comme le premier satiriste de la contreculture, avec des personnages mémorables tels que Fritz le chat, jouisseur cynique et désabusé, et le gourou roublard Mr. Natural. Au détour de rencontres avec Janis Joplin, Jim
Morrison, Charles Bukowski et bien d’autres, il marqua les années 70 en pornographe vilipendé par les féministes et les gardiens des bonnes moeurs. Mais il se révéla dans la suite de sa carrière comme un créateur aux facettes multiples, illustrateur et musicien aussi bien inspiré par sa nostalgie des années 20 et 30 que par la vie de Kafka et la Genèse. De Philadelphie à Cleveland, de la Californie aux Cévennes, ce livre retrace la vie et l’oeuvre de R. Crumb, baby-boomer qui quitta à dix-neuf ans la famille dysfonctionnelle dans laquelle il avait grandi pour devenir d’abord l’auteur de bandes dessinées le plus emblématique de la révolution hippie puis, à la fin du XXe siècle, un des principaux pères spirituels des romans graphiques de la nouvelle BD américaine. Cet ouvrage est la première biographie de R. Crumb. Dessinateur autodidacte au talent exceptionnel, il fait depuis toujours scandale en raison de ses incursions dans la pornographie mais aussi dans une satire sans concessions où il met en scène ses propres angoisses envers les femmes mais aussi toutes les pulsions honteuses de la société américaine, son racisme et son conservatisme.

Jean-Paul Gabilliet est professeur d’histoire et civilisation américaines à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, chargé de cours à l’Ecole du Louvre et à l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image. Spécialisé dans l’histoire de la bande dessinée américaine, il est l’auteur de Des Comics et des hommes: histoire culturelle des comic books aux Etats-Unis (Editions du Temps, 2005).

Broché: 234 pages
Editeur : PU Bordeaux
Édition : 1re (9 février 2012)
Langue : Français
ISBN-10: 286781796X
ISBN-13: 978-2867817960[/quote]

Oui, je pensais bien à cet ouvrage ! Mais je crois qu’il n’est “que” biographique (je ne sais plus qui m’en parlait quand je lui avais demandé). m’enfin, ça n’empêche pas de le lire !

[quote=“Jim Lainé”]Spécial dédicace à Soyouz.

Jim[/quote]

Roooh, il a réussi à me le vendre son bouquin. Après tout, avoir une base écrite sur l’auteur, ça m’évitera d’être obligé d’utiliser mon cerveau !
En tout cas, l’expo dont il parle au début de son intervention, je suis allé la voir et c’était excellent ! (bien mieux que l’expo Marvel dont j’en ressors avec un avis très mitigé !)

Quant à la Genèse, je n’ai pas fait le pas, parce que ce n’était pas du Crumb à l’écrit, mais il se peut que j’y aille finalement faire un tour (et puis en tant que parrain - athée, je pense que ce serait une bonne chose à offrir à mon filleul ! :mrgreen: )

[quote=“Jim Lainé”]Gabilliet donnant une conférence sur l’underground.
Elle est très bien, cette conférence, ça intéressera les curieux sans problème. Le seul souci, c’est que le son n’est pas bon, et qu’il faut régler le volume à fond !

Jim[/quote]

J’ai failli me péter une oreille, puisque mon antivirus a décidé de se mettre à jour au cours des 40 minutes (le chat a vraiment pas aimé !), mais c’est vachement intéressé ! J’en aurais bien pris une petite lampée supplémentaire ! J’aurais aimé être dans l’amphi (encore moins de monde qu’à Angoul’. N’est pas Lainé ou Nikolavitch qui veut pour ameuter les foules !)

[quote=“soyouz”]
J’ai failli me péter une oreille, puisque mon antivirus a décidé de se mettre à jour au cours des 40 minutes (le chat a vraiment pas aimé !), mais c’est vachement intéressé ! J’en aurais bien pris une petite lampée supplémentaire ! J’aurais aimé être dans l’amphi (encore moins de monde qu’à Angoul’. N’est pas Lainé ou Nikolavitch qui veut pour ameuter les foules !)[/quote]

La première fois que j’ai croisé Jean-Paul, c’était, je crois, en 2005. Je faisais une conférence dans le grand amphi du CNBDI (purée, j’aimerais bien en refaire là-bas, même si je réduis les conf, parce que c’est trop classe), et il passait juste avant moi. J’ai pu donc écouter les trois dernières minutes. Et il me semble l’avoir écouté ailleurs. À la BNF en 2011 ?

Jim