R.U.S.T. t.1-3 (Blengino / Nesskain)

Discutez de R.U.S.T.

Je viens de découvrir cette série, dont j’ai dévoré hier soir le premier tome (sur trois). J’y reviens bientôt, mais ceux qui aiment les histoires de robots géants, de méchas, de monstres, ainsi que le rythme et les codes des comics, devraient y trouver leur compte.

Couv_251277

Jim

Je pensais avoir fait une notule sur le premier tome, qui est très sympa. Bon, résumons rapidement : la Terre a été attaquée par de grands monstres, l’humanité s’est réfugiée dans douze métropoles souterraines, tout en contre-attaquant à l’aide de robots géants (créés d’après la “technologie” de l’envahisseur), mais les pilotes sont tous morts. Les autorités décident donc de recruter une nouvelle équipe, au taux de compatibilité neuronale plus élevé. Problème : ce sont des psychopathes.
Le premier tome raconte le recrutement de ces dangers publics, et leurs premières missions. Jusqu’à ce que certains des robots et leurs pilotes se retrouvent dans une zone inaccessible, perdant contact avec leurs supérieurs.

Couv_270029

On les retrouve dans le tome 2, alors qu’ils sont prisonniers dans la treizième métropole (à l’existence jusqu’ici légendaire), et aux mains d’un colonel dissident, ancien pilote de robot considéré comme mort au combat, et qui a soudain les moyens de se venger.
Parallèlement, de nouveaux fils d’intrigue s’intéressent à deux personnages féminins, une scientifique qui a peut-être trouvé une manière d’augmenter le taux de compatibilité et une pilote qui, visiblement, aurait changé de camp (ou accédé à des révélations d’ordre mystique).

L’ensemble est plutôt bien troussé, Blengino a la bonne idée de ne pas faire traîner ses intrigues, de les résoudre vite afin de maintenir le rythme et la pression.

Le dessin de Nesskain (déjà vu sur Le Cercle) est pas mal, on plonge bien dans l’univers qu’il a créé, malgré parfois des visages un peu froid ou des designs de créatures et de machines un peu déstabilisants. Mais il parvient à créer une cohérence visuelle et des cadrages très convaincants.

Jim

Bon, à l’occasion, je regarderai.

Il me manquait le deuxième, que j’ai trouvé cette semaine. Je vais donc me lire le troisième dans les heures / jours qui viennent.

Jim

Ça a pris un peu de temps, mais voilà, j’ai enfin lu le troisième tome.

Couv_291298

Qui est celui des résolutions d’intrigue, des révélations, des règlements de compte. C’est musclé, ça se lit vite parce qu’il y a pas mal de scènes d’action (et de bien belles cases typiquement “robot géant”), et surtout, une fois de plus, le scénariste règle vite ses affaires, il ne tire pas à la ligne. L’autre charme de ce troisième tome, c’est qu’il ouvre des portes, mais surtout qu’il ne résout pas vraiment certaines choses : il laisse ses personnages face à leur destin, et met en avant un sentiment d’absurde qui fonctionne vraiment bien.

Question dessin, je suis toujours déstabilisé par le travail de Nesskain, et notamment par son rendu des robots géants, qui empruntent à l’animal et au végétal. Certaines scènes de bastons donnent l’impression que les robots manipulent des forces surnaturelles, avec des rendus visuels qui ne sont pas sans évoquer les effets pyrotechniques en ruban dans Doctor Strange. Très surprenant. Mais ce tome a le mérite de bien montrer les rapports d’échelle entre les différentes personnages, à taille humaine ou d’allure titanesque.

Bref, une excellent série qui est passée complètement en dessous de mon radar, et qui mérite d’être redécouverte.

Jim