RAINBOW t.1-22 (George Abe / Masasumi Kakizaki)

image

Nous sommes en 1955, le Japon est dans une grande misère, suite à la seconde guerre mondiale. Un groupe de 6 enfants est emmené dans une maison de correction (cela ressemble plus à une prison d’ailleurs). Ils intègrent une cellule occupée par un jeune homme fort et charismatique qui s’avéra être « le chef » de la bande. Mario, Tadayoshi (Biceps), Ryûji (Baremoto), Mansaku (Choufleur), Jo (Joe), Noboru (Suppon) et Rokurôta (Anchan) subissent les pires sévices et les pires humiliations.
Dans ce premier volume, on en apprend davantage sur Suppon et Joe. Leurs passés, ce qu’ils ont du endurer dans leurs mornes vies afin d’en arriver là… En fin de tome, le gardien de la « geôle » s’attaque au leader, Anchan par l’intermédiaire de Baremoto. Un moyen vicieux pour ébranler la cohésion du groupe.

Tout est fait dans ce premier tome pour interpeller, pour marquer les esprits. Le scénariste, George Abe (né en 1937) a vécu l’après guerre. Il se libère de ce fardeau psychologique en exposant un récit poignant, très fort en émotions et en souffrances.
Graphiquement, le style de Masasumi Kakizaki est abrupt et brut. C’est assez particulier et peut refroidir les lecteurs qui accordent beaucoup d’importance aux dessins. Cependant, le scénario est tellement fort que le graphisme parait vraiment secondaire.
Etant donné la noirceur du destin de ces 7 gamins, on a réellement envie de les voir grandir et s’épanouir. L’amitié qui les unit est forte et est la meilleure arme et lueur d’espoir dans ce monde chaotique.

On a affaire à un Seinen pour public averti avec des scènes qui peuvent choquer les plus sensibles s’entre vous. Cependant vous serez pris par ce récit tristement réaliste et serez ébloui par les prismes de lumières et d’espoir que couvent nos détenus.

Content de voir que tu t’attaques à cette très dure mais magnifique série.

Par contre, j’ai un doute : tu indiques que c’est la critique du premier coffret (soit 3 tomes il me semble) mais tu ne sembles parler que du tome 1.
Qu’en est-il?

Erreur de ma part, je n’ai pas fais attention que je critiquais le coffret 1. En effet, c’est une critique du premier TOME. Merci de le souligner, et merci car c’est grace à ta « dernière lecture manga » que ce manga m’a tapé dans l’oeil. Aucun regret, j’en suis au tome 3 et cette série vaut vraiment que l’on s’y interesse.

image

Anchan n’arrive pas à secourir ses amis prisonniers de leur cellule entourée de flammes. Pire que ça, ce dernier souffre d’une jambe brisée, suite à l’effondrement d’une partie du plafond. C’est alors que ce lâche de Baremoto fait son apparition avec la clé de la cellule.
Suite à cela, Anchan est en convalescence à l’hôpital, le temps de se soigner. On en apprend plus sur lui et le rapport qu’il entretenait avec son paternel.
L’histoire se concentre après sur Choufleur et sa petite amie avant qu’il ne soit incarcéré.
Enfin la dernière partie du tome, revient sur Anchan. Il ne lui reste qu’un mois avant sa libération. Le gardien de prison, Ishihara et le docteur pédophile ne l’entendent pas de cette oreille et jouent de leurs positions pour pousser Anchan à la faute et donc de prolonger son incarcération.

Tout comme le premier tome, ce second volume prend aux tripes. Malgré la noirceur de l’environnement et du récit, on perçoit l’espoir et l’amitié.
Le graphisme est toujours aussi particulier, mais le dessinateur fait l’effort de nous offrir de très belles cases (et les dessins qui vont avec) par moments. Notamment les phases les plus poignantes.
J’ai passé un moment de lecture intense. Pas agréable, pas mauvais mais marquante. Rainbow est une série incontournable, réaliste et je ne risque pas de l’oublier de sitôt !
Je vous conseille fortement cette lecture, si vous vous sentez suffisamment apte à lire et voir des scènes « chocs ». Mineurs et fans de lecture à l’eau de rose, s’abstenir.

Tout a fait d’accord avec toi dendys. Rainbow est vraiment une très bonne série, c’est le vrai le dessin est particulier mais on s’y habitue . Bien sur ce manga est réservé a un certain public car il ya des passages assez choquants. Mais l’amitié de ces jeunes est tellement forte qu’on s’atache a ces garcons car ce qui vivent un véritable enfer.

Je pense lire cette série bientôt…

Dans le style vous la rapprocheriez plutôt de quelle série?

Une série que j’aimerais faire depuis un bout de temps, mais le fait que ce soit toujours en cours et que ce soit chez Kabuto me rebute. Je préfère attendre que l’éditeur se stabilise, pas envie de me retrouver avec une série stoppée avant la fin…

Comme Joe ^^ J’ai cette série en vue depuis très longtemps déjà, mais j’attends que ça se rapproche de la fin :stuck_out_tongue:

Les gars, passez pas a côté de cette perle! Faites une exception à la règle pour une fois, car c’est vraiment une série incontournable, dure mais indispensable!

Je ne doute pas de la qualité de la série, et ta critique confirme mon envie de la lire :slight_smile: mais je préfère vraiment attendre encore :stuck_out_tongue: (et puis j’ai déjà trop de séries en cours ^^")

Sinon tu peux attendre simplement la fin du prochain arc avant de te lancer. Après 4-5 tomes, on fait chaque fois un bond dans le temps et on retrouve nos héros quelques années plus tard.
Tout comme dendys, je recommande fortement cette série qui fût pour moi une des meilleures surprises que j’ai pu avoir côté manga.

Pas facile à dire.
Les premiers tomes se rapprochent un peu du tout début de Coq de Combat. En effet, les 2 séries commencent avec un héros (ou plusieurs dans Rainbow) qui se retrouve(nt) en maison de correction et qui y subit (subissent) pas mal de choses difficiles (ceci dit, c’est bien pire dans Rainbow).
Pour la suite, je dois dire que je n’ai lu aucun autre manga qui s’en approche.

Sinon, tu trouveras ma critique sur les 7 premiers tomes ici :
manga-sanctuary.com/forum/vi … 1812&p=111
manga-sanctuary.com/forum/vi … 1812&p=112

je veux bien te preter cette série JoeHarper comme ca tu pourras la lire et en faire ta critique.

Ce volume signe la fin du deuxième cycle et l’espoir pour Mario de pouvoir concrétiser son rêve.

image

On retrouve pour le début de la 3ème ère, nos amis autours de Mario, prêt à en découdre face à un adversaire lors d’un match de boxe.
La seconde partie, plus chargée en émotions, est axée sur Joe et Megu. Le passé de la jeune fille refait surface quand elle se retrouve nez à nez avec une « vieille connaissance ». Malgré le silence autours de ces « retrouvailles » Joe l’apprend et hors de lui s’attaque à ce nouveau protagoniste, et là…

Un volume sous le signe de l’espoir pour Mario. Son rêve ne restera peut être pas illusoire. Le retour des vieux démons pour la charmante Megu ; le passé douloureux de la demoiselle lui revient dessus tel un boomerang. Un passé cruel, couvert de larmes, de solitude et d’innocence volée.
L’amour d’un frère pour sa sœur est exprimé avec violence, mais proportionnel aux événements tragiques. Même avec toute la bonne volonté du monde, il est des fois, ou il est impossible de garder son sang froid.

De l’espoir de Mario, on retombe à la noirceur de la pauvre vie passée de Megu. Un changement radical toujours aussi bien retranscrit graphiquement que scénaristiquement.
Rainbow un incontournable.

Dégoûté ! Certainement pas par Rainbow, mais parce que c’est le dernier tome paru en France, et qu’il faudra attendre pour découvrir la suite des événements…

image

Encore un tome très bon qui se concentre exclusivement sur Megu et son père adoptif. Ce dernier n’hésite pas à utiliser les gros moyens pour ramener la jolie jeune femme.
Biceps, Mario et Suppon sont en très mauvaises postures pendant que Choufleur et Baremoto se font soigner suite à de sérieuses blessures…

Le trait si particulier de Kakizaki accompagne merveilleusement le scénario profond de Abe. Le père de Megu apparaît vraiment comme quelqu’un d’abject et de répugnant. Sa mentalité et la façon dont il est dessiné, répugnent.
Pour une fois, nos amis sont vraiment dans la mouise, et aucun soupçon d’espoir à l’horizon.
Le destin funeste de ces héros d’après guerre est décidément bien sombre.
Le seul rayon de soleil de ce tome est le début d’un amour naissant…

J’espère que je ne vais pas te donner de faux espoirs mais apparemment, le tome 14 serait prévu pour fin du mois (le 23 avril très exactement). Croisons les doigts pour qu’il n’y ait pas un nouveau report.

Si seulement ils pouvaient être un peu plus réguliers chez Kabuto…
Un manga aussi génial mérite quand même mieux.

Oui apparement le 14eme volume va pas tarder. Mais comme tu dis c’est du Kabuto…

en même temps je comprends pas SEEBD ils ont plus d’argent
ils continuent à sortir des séries qui sont vouées à un échec commercial cuisant et préfèrent rallonger à l’infini le planning de leurs séries déjà en cours … y a qu’à voir les derniers titres parus chez tokebi et saphira qui sont loin de redorer le blason de l’enseigne … (même si à la base ces 2 labels comptent très peu de bons titres)

enfin soyons déjà contents qu’ils n’aient pas déposé le bilan car pas mal de monde présentait la chute du plus gros éditeur (je parle en nombre de volumes par an par en qualité ni en chiffre d’affaire :laughing:)

mais contrairement à ce que dit chris … ils sont réguliers maintenant … à raison d’un volume tous les 6 mois :s …
mouais … vaudrait mieux qu’ils soient irréguliers dans leurs sorties en fait.

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

J’ avais déjà fait par de mon avis sur les premiers volumes de Rainbow dans le topic des dernières lectures manga donc je vais faire court … J’ai moi aussi beaucoup aimé ! :slight_smile:
Comme ça a était dit dans la critique ont rentre direct dans le vif du sujet et ont comprend de suite que ce titre n’est pas à mettre entre toutes les mains!
L’une des premières scène ou les nouveaux arrivants passent la visite médicale devant le Dr. Sasaki donne déjà le ton tant elle est répugnante .