Rareté mangas:comics

Bonjour à toutes et à tous! :smiley:

C’est la première fois que je lance un topic donc j’espère qu’il n’a pas été utilisé avant…

Je souhaiterais savoir, si il était possible de créer ou d’ajouter sur les fiches techniques un onglet sur la “rareté” des mangas/comics…Bien sûr, je pose cette question un peu naïvement car je ne pense pas qu’il existe une côte des mangas traduits en français mais je sais que certains comics VF tirés à peu d’exemplaires sont très recherchés (exemple des tomes 1 et 2 de Hulk en big books). Ayant un côté collectionneur comme beaucoup d’entre nous, je suis assez attiré par des oeuvres qui ne sont plus éditées ou oubliées…je pense aux 46 tomes de Jojo’s par exemple (heureusement, ils ne sont pas oubliés!!:)Ou Racaille blues…

Je me rappelle qu’il y a eu un onglet de ce genre sur MS il y a de cela 2 ou 3 ans mais je ne sais pas pourquoi il a été supprimé…

Qu’en pensez vous? :question:

Pour les BD/comics, il y a un champ « Côte » (qu’il faudrait corriger en « Cote », sans accent circonflexe, d’ailleurs) qui apparaît (avec un champ « Dépôt légal »), mais seulement pour les volumes ayant une couverture variante, pour l’instant, apparemment…

Tori.
Edit : au temps pour moi, c’est prévu dans les contributions (pour les BD/comics)… C’est juste que ces champs ne servent pas encore, probablement.

Effectivement je crois que MS s’y était risqué il y a quelques temps.

Après il doit être difficile de définir un indice de rareté, rareté qui elle même est assez ardue à définir.

On pourrait imaginer une côte mais il faudrait pouvoir constater le prix auquel se vend un objet et cela sur de nombreuses transactions.

Même sur un site bien connu il y a, je crois, assez peu de mangas côtés.

Kami avait édité “L’officiel du manga 2007” avec des côtes mais on m’a laissé entendre que c’est léger.

Un bon indice serait le tirage de la première édition mais est-ce une info accessible et est-elle fiable.

Bien sûr ça concerne plutôt les mangas car pour les BD et les comics il y a des publications de référence je crois.

Le problème, concernant une cote, c’est que ça fluctue… Il faut constamment mettre à jour.

Tori.

C’est vrai que les cotes fluctuent et nécessitent une mise à jour…Est ce que vous vous souvenez sur quels critères MS se basait pour effectuer son “indice de rareté”?et pourquoi ont ils arrêté?

Si je me souviens bien, ça se basait sur la moyenne des montants des ventes du volume en question sur MS. C’est à dire le montant que l’on rentre quand on indique que l’on a vendu des volumes de sa collection^^ Mais aussi sur le prix de vente sur MS (et peut être le nombre de volume en vente sur MS).

Pour l’arrêt, j’ai mon idée mais je ne sais pas la raison officielle.

Certains manga sont effectivement coté au BDM (Tresors de la Bande-Dessinés) comme les Devilman, les Candy Candy etc…au meme titre que certaines BD. Cependant ca ne represente qu’une poignée de manga par rapport a tout les titres publiés.

C’est un ouvrage dont beaucoup de bouquinistes se servent ( En Belgique en tout cas) pour evaluer la valeur d’une BD et de certains manga/comics.

Citation Wikipedia ; Le BDM Trésors de la bande dessinée est un ouvrage de référence (de type argus) des collectionneurs de bandes dessinées édité par les éditions de l’amateur, mis à jour tous les deux ans depuis 1979, qui a pour but la recension exhaustive des publications francophones dans le domaine de la bande dessinée.

La personne qui a écrit l’article ignore manifestement le sens du mot recension, utilisé ici à la place de recensement, je pense.

Tori.

A titre personnel je suis bien content qu’il n’y ai pas de cote pour l’instant sur le site et pas vraiment ailleurs au niveau des manga(s).

Les cotes serviraient à qui? A des lecteurs/acheteurs/amateurs comme nous? Certainement pas…

Je n’ai pas de besoins de cotes pour savoir à quel prix acheter mes mangas, par contre je connais plusieurs professionnel(si on peut les appeler comme ça…) qui seraient bien content de mettre la mains sur ce type de site histoire de pouvoir facilement et sans efforts trouver les prix des livres afin de spéculer d’avantage…

Je pense qu’on s’éloigne de l’essentiel en insistant un peu trop sur la cote, au début du topic, nous parlions de la rareté d’une oeuvre. Concept qui, a mon avis a plus de sens pour nous, amateurs de mangas (Mea-culpa de ma part car j’ai employé le mot “cote” sans préciser que la notion de prix n’a que peu de place ici et en faisant une faute en plus :laughing: ). En effet, nous sommes tous des passionnés et non des “businessman” ou “buissenesswoman” du mangas…A partir de là, une cote peut être un repère pour évaluer une certaine “rareté” dans le sens ou l’oeuvre est recherchée parce qu’il n’y a pas eu beaucoup d’exemplaires ou pas de réédition ou encore une erreur dans la mise en page (que sais encore)… Et en aucun cas une recherche a but pécuniaire.

De plus, la cote d’un mangas, si jamais elle existe, serait une valeur numérique sans grande importance. D’un point de vue monétaire, je n’ai encore jamais vu de mangas, aussi excellent soit il, atteindre des sommes folles…Tout au plus, le double ou le triple de leur valeur initiale. Je pense notamment à la série Sanctuary. Aaaaahhh…quel scénario, quel histoire!!!

Si je suis bien les explications de Jeje-99, MS avait basé son indice de rareté sur les prix de vente sur MS. Si c’était le cas, on était bien en présence d’une cote localisée sur MS et non d’un indice de rareté. Je ne sais pas en core pour quelle raison le staff MS avait choisi de l’arrêter, mais à mon sens, c’était une bonne décision vu que le calcul n’était pas forcément représentatif de la réalité.

Alors, est ce qu’il serait crédible et possible d’établir un “indice de rareté” calculé sur:
1- le nombre de tirage imprimé par la maison d’édition
2- la qualité graphique et scénaristique
3- la qualité de l’édition
4- les avis des lecteurs
5- date de la première édition en VF
6- …

Ce ne sont que quelques idées misent sur la table et valable pour des versions françaises. On pourrait ajouter d’autres idées et dévelloper chacune de ces idées plus en détails notamment pour les points n°2 et n°3 qui sont très subjectifs et donc dépendent de la perception de chacun d’entre nous…

[quote=“Tong”]Alors, est ce qu’il serait crédible et possible d’établir un “indice de rareté” calculé sur:
1- le nombre de tirage imprimé par la maison d’édition
2- la qualité graphique et scénaristique
3- la qualité de l’édition
4- les avis des lecteurs
5- date de la première édition en VF[/quote]

De tous les points que tu donnes, seul le premier pourrait entrer en compte dans la rareté…
Le cinquième point peut jouer aussi, mais surtout si on y ajoute la date d’arrêt de commercialisation (difficile de parler de rareté pour un manga qui n’est pas arrêté).
Il faudrait pouvoir ajouter, en plus du tirage, le nombre d’exemplaires détruits par l’éditeur…
Le problème, c’est que tous ces chiffres sont détenus par les éditeurs, et qu’ils ne les communiquent pas forcément (ils communiquent presqu’uniquement les chiffres de vente, mais ça compte aussi les volumes qui sont chez les libraires).

Tori.

Tori, effectivement les points 2/3/4 sont HS vis à vis de la rareté…Malgré tout, le nombre de tirage par volume, la date de la première édition, le nombre d’exemplaires détruits et le nombre vendus seraient des données viables. De plus, le fait que la collection soit finie pourrait être un critère en soit…Il y a toujours le cas des séries arrêtées en cours par une maison d’édition et reprise par une autre, cette dernière décidant de reprendre la suite mais stoppe le tirage des premiers volumes (questions de droits je suppose), c’est le cas de Jojo’s par exemple.
Tu dis que les éditeurs ne communiquent pas sur ces chiffres, mais est ce parce qu’ils refusent de divulguer ou parce que personne ne leur demande?Je ne pense pas que communiquer sur ces chiffres soit un problème d’un point de vue commercial…sauf peut être le nombre d’exemplaires détruits qui pourrait révéler un mauvais choix stratégique et poserait un problème d’environnement (gâchis papier)…