RAVEN : DAUGHTER OF DARKNESS #1-7 (Marv Wolfman / Pop Mhan)


(Le Doc) #1

À partir de janvier 2018, Raven devra faire face à une nouvelle menace surnaturelle dans une maxi-série en 12 épisodes écrite par son co-créateur, Marv Wolfman.
Ce titre est présenté comme la suite de la mini-série en 6 numéros publiée en 2016.

La partie graphique a été confiée à Pop Mhan (Spyboy, He-Man and the Masters of the Universe…).

Ci-dessous, une couverture par Yannick Paquette :

Source : www.cbr.com


(Le Doc) #2

STL069375

RAVEN DAUGHTER OF DARKNESS #1

(W) Marv Wolfman (A) Pop Mhan (CA) Yanick Paquette
In this all-new miniseries, Raven faces a new, otherworldly menace that is all too grounded in reality. Plus, Raven’s personal life is in an uproar as her mother and aunt struggle for the soul of a Titan! It’s up to Baron Winters of the Night Force to intercede on her behalf as she embarks on the adventure called “The Girls With the Anime Eyes”!
RATED T
In Shops: Jan 24, 2018
SRP: $3.99

RAVENDD_1-1

RAVENDD_1-2

RAVENDD_1-3

Source : www.comicscrusaders.com


(Le Doc) #3

Raven: Daughter of Darkness #2

Trigon attacks! Raven must defend herself from her own father! The balance between good and evil is upset, and Baron Winters predicts Raven will die! Is she beyond the help of the Night Force?

Written by: Marv Wolfman
Art by: Pop Mhan
Cover by: Yanick Paquette

U.S. Price:
3.99
On Sale Date:
Feb 28 2018

Source : www.monkeyfightingrobots.com


(Le Doc) #4

Raven: Daughter of Darkness #3

Raven, struggling to stop Baron Winters, falls victim to his power and finds herself trapped in 1906 San Francisco in the middle of the great earthquake.

Written by: Marv Wolfman
Art by: Pop Mhan
Cover by: Yanick Paquette

U.S. Price:
3.99
On Sale Date:
Mar 28 2018

Source : www.doomrocket.com


(Le Doc) #5

The super-powered experimental progeny of 2MorrowTek have awakened and broken free of their corporate masters—and their next target is Raven! And she must die, or Trigon’s forces will capture her to learn how to enable Trigon to have another…daughter of darkness!

Raven: Daughter of Darkness #4
DC Comics
Written by: Marv Wolfman
Art by: Pop Mhan
Colors by: Loren Kindizerski
Letters by: Saida Temofonte
Cover by: Yanick Paquette

Source : www.thegww.com


TITANS #1-25 (Dan Abnett / collectif)
(Ben Wawe) #6

Je me trompe peut-être mais, concernant Raven, j’ai la grosse impression qu’on tourne sur les mêmes thèmes et histoires, toujours.


(Oncle Hermes) #7

C’est surtout la décision de la renvoyer à la prime adolescence qui bloque le perso, alors qu’il avait connu des développements intéressants dans les séries Teen Titans et Titans des années 2000, avec des pistes qui auraient pu être développées si Flashpoint et les New 52 n’étaient pas passés par là.


(Ben Wawe) #8

Quelles pistes ?
Le New52 a de toute façon été un désastre pour les Titans, dont Abnett parvient à peine à les relever.


(Oncle Hermes) #9

J’en oublie peut-être, mais au débotté :

  • La relation avec le culte de Brother Blood (et potentiellement avec Lilith / Omen) après résurrection / métempsychose.
  • L’entrée en scène d’autres enfants moins récalcitrants de Trigon, désireux de lui faire réintégrer la “famille”.
  • Un temps passé en tant qu’agent solo, basée en Asie, puis sa réintégration dans les Titans et ensuite le fait d’assumer la direction des Teen Titans, en tant qu’adulte assurant la formation de la génération suivante.
  • La relation avec Garth / Beast Boy lui permettant finalement (c’est le cas de le dire car il me semble que c’était le dernier numéro avant le reboot) d’atteindre la maturité émotionnelle – pas un petit enjeu pour un personnage d’ “empath”.

(Ben Wawe) #10

Je vois, merci !


(Oncle Hermes) #11

De rien.

Je reviens sur le sujet (qui me tient un peu à cœur) avec un peu plus de temps devant moi que tout à l’heure. Pour moi le problème n’est pas de voir revenir régulièrement Trigon, si c’est ce que tu voulais dire initialement – pas plus que ce n’est un problème de voir revenir régulièrement le Joker face à Batman, et j’irai même jusqu’à dire que voir revenir régulièrement un démon immortel fait peut-être même un peu plus sens que voir un serial killer psychopathe s’évader de l’asile tous les six mois. Le problème vient que le développement de Raven elle-même a été arrêté en 2011 et carrément inversé. M’est avis que si le personnage avait été autorisé à continuer d’évoluer (correctement) à partir de là, il aurait par exemple toute sa place à l’heure actuelle dans une (bonne) série Justice League Dark (suis mon regard…).

J’imagine bien ce stade du personnage auquel on a jamais eu droit comme une sorte de “Jedi gris”, qui aurait de haute lutte dépassé le stade de la peur des “émotions qui conduisent au Côté Obscur” pour embrasser plus largement le spectre émotionnel, comme il en était question dans sa dernière apparition pré-Flashpoint. Certainement, par moments et notamment face à un temps de crise, elle aurait sans doute une tendance “réflexe” à se refermer, à revenir à une posture plus sombre et hiératique (on n’en fera jamais une Zatanna !), mais ça ne définirait pas (/ plus) entièrement le personnage.

Cette Raven adulte pourrait être beaucoup plus intégrée dans la communauté magique de l’univers DC (bien que sa nature semi-démoniaque pourrait toujours lui valoir de nourrir des suspicions : après tout, elle a viré maléfique suffisamment souvent pour… se priver d’une bonne occasion de réutiliser encore cette option ?), et l’ouvrir à des choses relevant d’autres plans d’existence, d’autres dimensions (est-ce qu’Azarath a jamais été vraiment utilisé comme une source d’intrigue à part entière ? …c’est pourtant pas moins intéressant qu’Oa ou Nanda Parbat, une communauté de moines qui élèvent une enfant dans l’idée qu’elle doit refouler toute émotion ou être damnée, il y a plus à en dire que “c’étaient les gentils”). Dans le même temps, son origine particulière pourrait toujours avoir pour conséquence d’en faire un enjeu de prophéties pour des groupes maléfiques, comme dans le cas que je mentionnais en premier point au-dessus (début du run de Johns sur les TT, où Brother Blood la réincarne afin de l’épouser car une prophétie en fait une étape-clé pour une apocalypse).

Enfin, son parcours pourrait en faire un personnage de mentor pour la jeune génération (thème ô combien “DCien” que Rebirth a un peu remis à l’honneur), voire de “mère adoptive” – pourquoi pas envers un(e) (ou des) jeune(s) dont le parcours rappellerait celui de sa propre mère, paumée marginalisée se faisant récupérer par un culte chelou.

En bref : si on a pu dire que la Raven des années 80 était une allégorie de la dépression, alors il me semble que le personnage aujourd’hui devrait être une allégorie du dépassement de la dépression, et, parce que le personnage est une héroïne, son rôle pourrait / devrait alors être de se fonder sur cette expérience pour aider les autres à s’en sortir.

Au lieu de ça, les New 52 ont “rembobiné” le personnage pour nous refaire une version pervertie de son “histoire d’origine” où elle sert de “taupe” volontaire à Trigon auprès des Jeunes Titans (parce que griiiiim et griiiiitty), puis elle a rejoint le Camp-du-Bien sans, il me semble (mais je n’ai pas tout lu : mon masochisme a des limites), que cette conversion soit jamais expliquée, et maintenant, au mieux (c’est-à-dire quand le personnage n’est pas totalement transparent), c’est une version goth, féminine et mystique de Peter Parker ado paumée face aux affres de la vie lycéenne. Qui vit auprès de la famille très chrétienne de sa tante, pour laquelle les cultes fréquentés par sa mère et dans laquelle elle a été élevée ont l’air d’être juste une excentricité hippie, mais c’est cool, respect et ouverture d’esprit tout ça.

Il ne m’a pas échappé qu’on ne retrouve pas Raven en couverture de la prochaine mouture des Teen Titans annoncée pour cet été, mais est-ce que cela suffira à la libérer de ce statut réitéré de “teen”, justement, et à ce que DC la laisse enfin (à nouveau) grandir ?.. J’avoue que je n’y crois guère. Six ans de rétropédalage ne vont pas s’effacer du jour au lendemain. :expressionless:


(Ben Wawe) #12

Jolie analyse, pleine de perspectives !
Je connais trop peu Raven pour raisonner avec toi, mais plusieurs éléments évoqués font mouche ; après, pour rebondir sur ce que je disais aussi, Raven peut tout simplement être l’illustration de la dérive imposée à la franchise Titans depuis le New52.
Scott Lobdell, au-delà de ses qualités intrinsèques, a dû se lancer sans savoir si les Teen Titans et Red Hood & the Outlaws avaient déjà un historique ou non ; d’où des incompréhensions, Roy évoquant Dick/Victor/Gar/Donna avec Starfire dans le #1 de Red Hood, alors que quelques mois après, les Teen Titans indiquent être la première mouture du groupe. Sans compter les intrigues volontairement basées sur WildStorm, mais un WildStorm lourd et trop soft.
Bref, une impasse totale, des irrégularités et incompréhensions, et je n’évoque même pas le cas Superboy.

Il faudra la mini-série Titans : Hunt d’Abnett, qui continue sur Titans, pour tenter de donner du sens ; et encore, c’est fait à la truelle, car c’est rempli de nids de poule et de prétextes à la chute (Donna Troy, transformée en créature d’argile par les Finch, ce qui est en soi ne serait pas un drame si les éditeurs DC leur avaient demandé de ne pas indiquer qu’elle vient de naître, pour se permettre un retcon soft…).

Après, même si la gamme New Justice va relancer des Teen Titans et les Titans, ces derniers toujours sous Abnett, mais… je ne suis pas convaincu ; je ne suis pas emballé.
J’aurais aimé que plusieurs Titans intègrent les trois titres JL, et que les Teen Titans se concentrent sur les “très jeunes”, tandis que Titans s’occuperait de la génération “perdue”, celle des Tim, Conner, Cassie et Bart, qu’on a trop perdus de vue… alors qu’ils sont ceux que j’ai connus en commençant les comics, donc mes préférés !


(Oncle Hermes) #13

Je crois que tu pointes le problème avec justesse : au-delà de la seule Raven, le problème, c’est toute la “jeune génération” de héros des années 90 qui était un des points (et des thèmes) forts de DC, et qu’ils n’ont pas su comment gérer avec le reboot de 2011.

La plupart des acteurs des deux séries actuelles Titans et Teen Titans avaient grandi ensemble, et maintenant on dirait qu’ils ont dix ans d’écart.

(Alors que dans les années 2000 les deux séries ont aussi cohabité pendant un temps, mais la distinction était claire entre les “anciens New Teen Titans”, ex-ados-sidekicks-maintenant-jeunes-héros-adultes, et la nouvelle vague de la génération montante que les premiers devaient guider.)

Tout un “groupe d’âge” se retrouve maintenant éclaté entre des adultes, des ados, des qui ont grandi, des qui n’ont pas bougé, des qui ont rajeuni (parfois dans un second temps : Starfire, au-delà de tout ce qui pouvait faire grincer les dents dans son traitement par Lobdell notamment, était clairement une adulte pendant l’ère New 52, et a rajeuni dans les Teen Titans version Rebirth), des qui sont “nés” une deuxième fois, quand encore il n’y a pas canoniquement deux versions qui cohabitent (Wally West).

Pourquoi, comment, les uns et pas les autres, c’est le bordel. Et, plus grave, c’est surtout un champ de ruines d’occasions manquées.


(Ben Wawe) #14

En effet : le New52 a sacrifié l’aspect d’héritage de DC, pour se concentrer sur une Marvelisation de sa génération phare.
Sacrifiant, au passage, la génération Young Justice/Teen Titans des 2000s, et maltraitant ses “anciens”, la JSA bénéficiant du fade Earth-2 comme version bis de la Marvelisation des “plus grands”.

C’est vrai.
Sans Tynion IV ou King, les apprentis de Batman seraient déconnectés, sans lien. Il faut l’intérêt et le talent du premier pour constituer une vie de groupe de la Batfamily, et la vista de dialoguiste du second pour créer des interactions réelles entre eux ; mais c’est faible, et cantonné au Batverse.
Abnett s’en sort bien sur Titans, mais il est clair qu’il n’agit qu’en pompier de la franchise, ayant essayé de redonner un sens via Titans : Hunt, et tentant depuis de faire vraiment vivre ces personnages, en gérant le cas Wally West. La récente annonce d’un changement de composition et d’orientation du titre, toujours sous sa coupe, confirme encore le fait qu’il ne soit pas “vraiment” l’auteur du titre, mais qu’il “gère” comme le SAV d’une franchise à la dérive.

Tout à fait. Même si ça dérivait de l’idée initiale, les “jeunes” dans Teen Titans et les “jeunes d’avant” dans Outsiders (dans l’idée), avec des liens et crossovers, c’était une très bonne idée.
On pourrait avoir ça, ici, avec les Teen Titans de Damian, et les Titans de Dick ; avec des liens, des échanges, des crossovers, et surtout des piques. Mais non. Dommage.
(même si en faisant ça, faudrait régler les problèmes de continuité type Starfire et Beast Boy)

Oui, on se rejoint. DC s’est tellement tiré des balles dans le pied, avec le New52, avec le Rebirth même, que les solutions aux problèmes en ont créées encore d’autres.
Dans l’idée, il faudrait un événement sur les Titans, vaguement cosmique, pour se faire rencontrer tout ce monde, montrer que chacun a des souvenirs différents, bricoler une explication (Titans : Hunt faisait ça sans brio, mais avec efficacité), et rebondir sur des bases plus saines.
Ouais, ça serait bien.

Oui.
Car, mine de rien, ces personnages et cette franchise sont passionnants. Surtout quand ils évoluent.


(Le Doc) #15

Raven: Daughter of Darkness #5

Raven and her mother, Arella, have been captured…and now they are being used to open a portal to bring Trigon to Earth, with the intention of spawning an army of perfect warriors!

Written by: Marv Wolfman
Art by: Pop Mhan
Cover by: Yanick Paquette

U.S. Price:
3.99
On Sale Date:
May 30 2018

Source : www.comicsverse.com


(Le Doc) #16

Raven: Daughter of Darkness #6

The book is written by Marv Wolfman, with art by Pop Mhan, colors by Lovern Kindzierski, letters by Saida Temofonte, and cover by Guillem March and Wil Quintana.

Are Raven and her mother, Arella, truly dead? Can Baron Winters do nothing but watch helplessly as Trigon wins at last?

Source : www.monkeyfightingrobots.com


(Le Doc) #17

RAVENDD_Cv7

Raven: Daughter of Darkness #7

A band of mysterious assassins have the supernatural heroes of the DC Universe in their crosshairs! Who is behind it? Baron Winters recruits a very reluctant Raven to find out…and to stop them! But can he convince her to join his all-new Night Force?

Written by: Marv Wolfman
Art by: Pop Mhan, Lovern Kindzierski
Cover by: Philip Tan

U.S. Price:
3.99
On Sale Date:
Aug 22 2018

RAVENDD_7_1

RAVENDD_7_2

RAVENDD_7_3

Source : www.multiversitycomics.com