REBECCA (Ben Wheatley)

Rebecca-watermarked-2-700x468

DATE DE SORTIE PREVUE

21 octobre 2020 sur Netflix

REALISATEUR

Ben Wheatley

SCENARISTES

Jane Goldman, Joe Schrapnel et Anna Waterhouse, d’après le roman de Daphne Du Maurier

DISTRIBUTION

Armie Hammer, Lily James, Sam Riley, Kristin Scott Thomas…

INFOS

Long métrage britannique
Genre : drame/thriller
Année de production : 2020

SYNOPSIS

Une jeune femme naïve épouse un riche veuf et part s’installer dans son manoir gigantesque. Elle constate que le souvenir de la première épouse maintient une emprise sur son mari et les domestiques…

Glop!

Pour quelle(s) raison(s) ?

Un beau manoir + un bon casting + une adaptation de Daphné du Maurier ça fait généralement un bon film que je peux regarder avec ma femme ^^ . Sachant que pour elle la belle maison passe souvent en premier et que c’est comme ça que je l’ai avec les films d’horreur xD .

Pour ma part j’avoue être très curieux de la façon dont Wheatley (Kill List, High Rise…), réalisateur sans doute inégal mais presque toujours intrigant, va revisiter le classique de Du Maurier, qui a déjà connu de nombreuses adaptations.

Étant donné par ailleurs la réputation de directeur d’acteurs du réal’, j’attends aussi de voir ce qu’il va tirer de Lily James dans le rôle principal, une actrice au parcours… qu’on qualifiera de versatile (Downton Abbey, Cendrillon, Orgueils et préjugés et zombies, Baby Driver, Les Heures Sombres, Mama Mia! Here We Go Again pour ne citer que ceux-là…).

Ah ? J’suis vraiment un inculte.

Hum …

La première adaptation remonte à 1940, c’était le premier film américain d’Alfred Hitchcock…

Donc, je m’en vais voir ce qu’a produit cette Madame Du Maurier et wiki (oui, je sais) indique que " Plusieurs de ses romans relèvent du suspense psychologique et criminel, notamment L’Auberge de la Jamaïque ( Jamaica Inn ), Rebecca , son chef-d’œuvre, et Ma cousine Rachel ( My Cousin Rachel ). Ces trois textes emploient en outre les ressorts propres au roman gothique dans un cadre moderne, tout comme Le Bouc émissaire ( The Scapegoat )."

Et d’un coup, je me dis que le synopsis me semble bien léger au regard de ce que semble promettre le roman. Donc, d’un coup, exit la belle maison et le casting, bienvenue au sang et aux larmes !

Rebecca est une sorte de variation sur Jane Eyre (je ne sais pas si ça sera éclairant :face_with_monocle: ) perfusée d’inspiration plus autobiographique.

La première adaptation — radiophonique — a été faite par Orson Welles dès 1938 (année de la sortie du livre) et la première adaptation au cinéma, comme dit par le Doc, a été faite en 40 par Hitchcock (avec un twist important sur le scénar’ pour raisons de bonnes mœurs, que je ne peux cependant révéler sans spoiler l’original et donc potentiellement l’adaptation de Wheatley).

Il y a tout un tas d’autres adaptations radiophoniques, dont une avec Joan Fontaine et Joseph Cotten, et une avec Vivian Leigh et Laurence Oliver, et d’adaptations télévisées outre-Manche, la dernière en date en 1997, que je me souviens avoir vue, avec Charles Dance dans le rôle du mari et Diana Rigg dans celui de la gouvernante (rôle qui sera tenu ici par Kristin Scott-Thomas). Et aussi une version théâtrale, une adaptation en comédie musicale et une en opéra, une version pakistanaise…

Le livre est aussi célèbre pour avoir servi de « clé » de référence — ce qui est aussi un indicateur de son succès — par les nazis pour des communications cryptées pendant la Seconde Guerre Mondiale (les communications donnaient le numéro de page, le numéro de ligne et la place du mot sur ladite ligne pour retrouver les mots). Il est fait référence à ça dans Le Patient anglais.

Disons que ça me retire un peu tout envie.

Allons, allons, pas de vantardise.

Allons, allons, pas de conclusion hâtive.
(Mais c’est vrai que le récit a un évident potentiel lacrymal).

C’est une histoire de hantise sans fantôme, pour faire court (et qui, ai-je l’impression, a généré un motif littéraire à elle seule : le combo jeune épousée + grande demeure aux lourds secrets a donné quelques variantes). C’est post-gothique, comme l’indique l’extrait que tu as cité.
En suivant le lien, je découvre qu’il y a eu une version avec Jeremy Brett, l’interprète définitif, pour moi, de Sherlock Holmes (j’adore sa version télé, vraiment). Je crois que je ne l’ai jamais vue, celle-là, ça me tente bien.

Jim

Je plussoie.

Je perds un peu le compte des projets en cours de Ben Wheatley, mais a priori il y avait eu des choses d’annoncées qui m’excitait un peu plus qu’une relecture de « Rebecca ». Mais bon, why not…

Il doit avoir 5 ou 6 projets en cours, dont Freak Shift (en développement depuis pas mal d’années maintenant), Hard Boiled et Tomb Raider 2. À voir ce qui arrivera en premier après ce Rebecca…peut-être quelque chose de complètement différent… :wink:

En tout cas, le bougre travaille beaucoup, on peut pas lui enlever ça. J’attendrais plutôt « Freak Shift », surtout que j’avais lu une interview de Wheatley où le projet semblait bien avancer et s’annonçait alléchant sur le papier.