RÉCIT COMPLET JUSTICE LEAGUE #1-10


(Porcog) #121

Ces Green Lantern… Une des lecture kiosque les plus fastidieuses… Les personnages tête à claque par excellence… Et là évidemment dans l’espace avec l’équipe historique, cela devient bien plus distrayant.
Lecture en cours.


(Healégal) #122

J’ai bien aimé dans ce dernier GLs le premier arc avec l’entraînement des nouveaux mais la fin sur le passé de Volthom m’a fait chier au possible. C’était ma série rebirth favorite au début mais elle perd vraiment en qualité au fur et à mesure.
Je ne connais pas du tout la suite en vo mais j’espère qu’on verra le retour d’atrocitus attendu depuis la fin du premier numéro


(Le Doc) #123

recit-complet-justice-league-9

Recit complet justice league #9

Un traître dans les rangs Après une entrevue avec Psimon, avec qui elle se livre à un duel mental, Omen découvre que l’avenir réserve un méchant tour aux Titans : le groupe s’apprête à subir la trahison de l’un des leurs.

Tandis que les soupçons commencent à saper les relations entre les amis, la jeune télépathe craint de plus en plus d’être la personne annoncée par la prophétie. Au fil de leur enquête, les titans découvrent que tout cela est lié à des affaires récentes les ayant opposés à Mister Twister et à la Clé. Mais alors qu’un portail dimensionnel est sur le point de s’ouvrir, ils vont bientôt découvrir de qui ils auraient dû se méfier. Par Dan ABNETT, Brett BOOTH et Minkyu JUNG

INFOS

  • Public : 6+
  • Collection : DC PRESSE
  • Date de sortie : 28 septembre 2018
  • Pagination : 160 pages
  • EAN : 9791026814986
  • Contenu vo : • THE TITANS #12-18

(Ben Wawe) #124

Ha, hâte de lire ça.


(Jim Lainé) #125

Très sympa. Et comme souvent chez Abnett, on s’aperçoit que tout est connecté.

Jim


(FC powaaaa) #126

Abnett est un geek ?


(Jim Lainé) #127

Ahahaha
Sans doute un peu.

Mais c’est vrai qu’il aime bien construire des intrigues ayant l’apparence de successions d’aventures courtes, mais dans lesquelles il tricote des fils rouges sur la durée. J’aime bien cette approche, pour ma part.

Jim


(Oncle Hermes) #128

Venant après les “Récits complets#1 et 5 et un cross-over publié dans deux numéros de la revue Suicide Squad, ce nouveau “tome” consacré aux Titans s’avère plutôt sombre. Doutes, secrets, rancœurs et jalousies minent l’équipe, détournant leur attention de la menace majeure qui se profile inexorablement.

Abnett semble travailler depuis le début du Rebirth — et même avant, en considérant Titans Hunt — sur l’idée que la spécificité de l’équipe réside dans le fait qu’elle repose avant tout sur des liens interpersonnels plus que sur un quelconque sens du devoir ou un calcul stratégique, comme ce peut être le cas pour la Ligue. Si initialement, avec le retour de Wally, le scénariste la jouait très “Pouvoir de l’Amitié” dans une approche optimiste et “solaire”, il teste à présent les limites du système lorsque ces liens en viennent à se dégrader. Les révélations finalement apportées par Troia sur le futur des différents membres du groupes, et sur sa propre évolution par rapports aux attachements humains, s’inscrivent également tout à fait dans cette optique, confirmant qu’il s’agit bien d’un — voire du — thème majeur de ce run.

Ceci étant, si le récit reste prenant, le volume a tout de même son lot de petits défauts.

Déjà, il faut encore faire avec le style et surtout les découpages abracadrantesques de Brett Booth, qui livre là (heureusement, diront certains) ses dernières prestations sur la série.

Ensuite, un élément crucial du scénario repose largement sur deux jeux de mots intraduisibles (sur “Omen” et “Clay”) ; la traductrice les passe sous silence, l’explicitation du second se retrouvant reléguée dans une note explicative (signée Jim, je suppose ?) entre deux numéros, ce qui est tout de même un pis-aller peu satisfaisant, même s’il faut reconnaître qu’il était difficile de faire mieux.

Enfin, sans trop en dire, si la menace finale s’avère extrêmement intéressante, le revers de la médaille est qu’elle peut sembler ensuite un peu trop vite expédiée au vue de ses potentialités. Mais c’est une impression trompeuse, puisque les retombées de cette révélation sont en fait explorées dans les épisodes suivants de la série, que les lecteurs de la revue pourront, j’imagine, découvrir dans un #13 ou 15 (à la louche), si le rythme de publication continue sur le même modèle.

Ces petits bémols posés, on reste dans un cru tout à fait honnête, justifiant la présence continue des Titans, aux côtés des Green Lanterns, comme séries “régulières” de la publication “Récit complet Justice League”. Dans un cas comme dans l’autre ce sont des titres que je n’irais peut-être pas jusqu’à acheter en librairie, mais les retrouver à ce prix et sous ce format est un rendez-vous que je ne manque pas.


PS: Kudos (toujours à Jim ?) pour la note sur l’inscription du thème des “futurs qui déchantent” dans la tradition du titre, avec le renvoi à la saga Total Chaos de Wolfman ; même s’il me semble qu’une autre référence, plus proche et dans la date et peut-être dans l’esprit, qui aurait pu être citée aussi est celle du run de Geoff Johns dans les années 2000 — sur lequel s’appuyait également récemment Tynion dans Detective Comics, d’ailleurs.


(Jim Lainé) #129

Oui : j’ai pas trouvé mieux, les solutions que je trouvais ne me satisfaisaient pas, donc j’ai décidé d’éclairer un peu dans les textes d’accompagnement.

Il m’a semblé plus intéressant d’évoquer un truc en provenance du scénariste “fondateur” d’une partie du mythe. Et puis, je me suis fait plaisir dans la foulée, héhé.

Jim


(Le Doc) #130

recit-complet-justice-league-10

Recit complet justice league #10

Face à Prometheus !

À peine remis de leur expédition dans le Microvers, les membres de la Ligue de Justice d’Amérique, fondée par Batman, doivent affronter un redoutable ennemi jailli de leur passé : Prometheus. Et tandis que le criminel tente d’exploiter leurs faiblesses et de dissoudre la solidarité dans le groupe, le Rayon retourne dans sa ville natale et se retrouve confronté à la nouvelle héroïne ayant repris l’identité d’Aztek. Enfin, Black Canary et Lobo partent dans l’espace pour une mission des plus dangereuses. Par Steve ORLANDO, Hugo PETRUS, Stephen BYRNE et Kelley JONES.

INFOS

  • Public : 6+
  • Collection : DC PRESSE
  • Date de sortie : 30 novembre 2018
  • Pagination : 128 pages
  • EAN : 9791026815075

(Le Doc) #131

Pareil…pour Titans hein, puisque je ne lis pas Green Lanterns. La grosse faiblesse de Titans reste pour moi aussi sa partie graphique (Rocafort et Booth, leurs compositions bancales, leurs découpages chaotiques…et j’en passe, j’en ai mal aux yeux rien qu’à y penser) qui reste un obstacle à un achat en album. Donc je suis content qu’Urban poursuive la publication des Récits Complets. Le travail de Dan Abnett sur les personnages est toujours aussi intéressant et la dynamique d’équipe malmenée dans cette suite d’épisodes amène une tension qui offre une lecture prenante (un vrai page-turner, comme disent les américains, notamment grâce aux cliffhangers soignés)…et aide donc à passer outre les dessins pas beaux du tout…