RED WOLF #1-6 (Nathan Edmonson / Dalibor Talajić, Veregge)

“D’une certaine manière, il est le Jason Bourne de l’Ouest, il peut se sortir de toutes les situations difficiles.” - Nathan Edmonson.

http://imageshack.com/a/img537/2069/AQEoEy.jpg

A l’instar du titre Weirdworld, le héros amérindien Red Wolf (actuellement au centre de la mini-série 1872) fera son passage entre les dimensions après les évènements de Secret Wars.

Les aventures régulières du jeune peau rouge ont été confiées à une nouvelle équipe créative. Il s’agit du scénariste Nathan Edmondson (Punisher, Black Widow, Deathstroke), et du dessinateur Dalibor Talajić (Master of Kung Fu).

Quant aux couvertures, elles seront illustrées par Jeffrey Veregge, membre de la tribu Port Gamble S’Klallam, descendants des Suquamish et Duwamish. En plus de son rôle de designer, il fera office de consultant.

Red Wolf #1 sort en décembre.

[size=200]COMMENTAIRES DE L’ÉQUIPE CRÉATIVE[/size]

Lien
Le site de l’éditeur: marvel.com

Pourquoi pas.

Très bonne idée.

Intéressant.

Pourquoi pas, même si je l’avais trouvé plus intéressant sur ses essais que sur la réalisation même de cette série.

Ce que j’en vois promet de belles choses.

Le “consultant” un apport important même pour des choses somme toute assez anodines (quand je pense que **Kirby ** a exploré la Zone négative sans avoir besoin de consultant, **Stan ** & lui on créé un super-héros **Africain **sans avoir mis les pieds en Afrique, si ?
Idem pour E.R. Burroughs qui lui est allé sur **Mars ** pardon **Barsoom **:wink: en plus de donner vie au Seigneur de la jungle). Le consultant, une idée de notre temps avec lequel il faut vivre je crois (le temps pas le consultant).

Ceci dit j’espère que Jeffrey Veregge aura l’occasion de travailler sur des titres qui ne sont pas forcément dédiés aux natives, parce que le choix est assez restreint (euphémisme).
Si ça lui donne du travail tant mieux, dommage qu’il faille passer par ce genres de simagrées.

[Marvel [/b] aurait peut-être dû tirer cette nouvelle série vers l’horreur ou le weird western et demander à S.T. Joshi de leur servir de “consultant”, il y avait-là un beau coup de pub : grand spécialiste de Lovecraft (qui par ailleurs n’était pas un Indien :open_mouth: et Indian American lui-même. :slight_smile:

J’en serai !

D’autant que je travaille actuellement sur des articles sur le weird Western et sur Red Wolf et les Indiens dans les comics.

Je ne crois pas avoir déjà lu du Nathan Edmonson, mais ça sera l’occasion.

J’y pense : ne serait-ce pas le premier Amérindien à avoir sa série régulière à lui chez un des deux “Big Two” ? Je mets de côté Coyote, lancé chez des Indés, et les personnages de Shaman et Talisman chez Alpha Flight, mais qui n’ont pas eu leur série à eux, je crois.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]…]

J’y pense : ne serait-ce pas le premier Amérindien à avoir sa série régulière à lui chez un des deux “Big Two” ? Je mets de côté Coyote, lancé chez des Indés, et les personnages de Shaman et Talisman chez Alpha Flight, mais qui n’ont pas eu leur série à eux, je crois.
Jim[/quote]

De mes recherches (pour l’instant) il y a **Red Wolf **entre 72 et 73, Apache Kid dans les années 50 (Marvel ou plutôt Atlas) **Arak ** chez **DC **, excellente série que je lis en ce moment.

[quote=“Jim Lainé”]Je ne crois pas avoir déjà lu du Nathan Edmonson, mais ça sera l’occasion.

Jim[/quote]

Je te recommande la lecture de ses séries “Black Widow” (dessinée par Phil Noto - sans aucun fill-in, c’est à noter) et “Punisher” (dessiné par Mitch Gerads - avec quelques remplaçants d’un bon niveau).
Sinon, avant cela, il a été révélé par l’excellente série “The Activity” (qui commence à être traduite chez nous, je ne me rappelle chez qui, mais en vo, c’était chez Image), déjà dessinée par Mitch Gerads.
C’est un scénariste très solide, efficace. Je suis content qu’il rebondisse avec ce projet “Red Wolf” parce que ç’aurait été dommage que Marvel ne le conserve pas dans ses équipes. J’aurai bien aimé le voir écrire “Daredevil”, il me semblait tout indiqué pour succéder à Waid…

[quote=“artemus dada”]
De mes recherches (pour l’instant) il y a **Red Wolf **entre 72 et 73, Apache Kid dans les années 50 (Marvel ou plutôt Atlas) **Arak ** chez **DC **, excellente série que je lis en ce moment.[/quote]

Ah ouais, Arak, j’aurais dû m’en souvenir.
Red Wolf, je n’avais pas noté qu’il avait une série à lui. Je songeais à des épisodes isolés dans des trucs comme Marvel Super Heroes.
Apache Kid, ça me dit vaguement quelque chose. Vers les mêmes périodes (fin 1953 début 1954), il y avait Arrowhead, aussi, avec Sinnott au dessin.

En fait, je demandais parce que je me souvenais d’une conversation avec Stuart Immonen, qui me disait qu’un héros indien, c’était super difficile pour le marché américain, à cause d’un sentiment de culpabilité diffus chez les éditeurs, et donc de la crainte de “mal représenter” les héros. Bon, à l’époque, n’ayant jamais réfléchi à la question, je n’avais pas d’exemple à lui fournir. Mais c’est l’idée d’un “consultant” pour la série qui m’a fait penser à ça. Je me dis que ça procède peut-être de la même crainte de “mal représenter”.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]…]

Red Wolf, je n’avais pas noté qu’il avait une série à lui. Je songeais à des épisodes isolés dans des trucs comme Marvel Super Heroes. [/quote]

Oui début 72, il faut dire que l’occupation d’Alcatraz par des Indiens en 69-71 a peut-être joué ; en tout cas j’ai comme théorie que cette occupation a modelé en partie le Fourth World de Jack Kirby.

C’est intéressant ça.

Je me disais que je me passerais de cette série, mais maintenant que je sais que c’est Edmonson qui va l’écrire… Ça attise ma curiosité

[quote=“artemus dada”]

[quote=“Jim Lainé”]…]

Red Wolf, je n’avais pas noté qu’il avait une série à lui. Je songeais à des épisodes isolés dans des trucs comme Marvel Super Heroes. [/quote]

Oui début 72, il faut dire que l’occupation d’Alcatraz par des Indiens en 69-71 a peut-être joué ; en tout cas j’ai comme théorie que cette occupation à modeler en partie le Fourth World de Jack Kirby.[/quote]

Ce qui me fait penser que j’ai découvert l’existence du sigle AIM (American Indian Movement) récemment. Après avoir cherché un peu, j’ai découvert que le mouvement politique avait été fondé en juillet 1968. Soit pile deux ans après la création de l’AIM (Advanced Idea Mechanics) chez Marvel. Donc aucun lien, malgré la ressemblance, mais sur le coup de la découverte, ça m’avait soufflé.

[quote=“artemus dada”]

C’est intéressant ça.[/quote]

C’est venu dans la conversation à propos de la série Wa-Tan-Peh que j’écrivais dans Rodéo. Et Stuart me disait que selon lui, cette série était impossible dans les comics, pour les raisons évoquées ci-dessus. Je reste un peu dubitatif des années après, mais l’argument est gravé au fond de ma mémoire quand même.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]Je ne crois pas avoir déjà lu du Nathan Edmonson, mais ça sera l’occasion.

J’y pense : ne serait-ce pas le premier Amérindien à avoir sa série régulière à lui chez un des deux “Big Two” ? Je mets de côté Coyote, lancé chez des Indés, et les personnages de Shaman et Talisman chez Alpha Flight, mais qui n’ont pas eu leur série à eux, je crois.

Jim[/quote]

Scalped ? :mrgreen:

[quote=“artemus dada”]Le consultant, une idée de notre temps avec lequel il faut vivre je crois (le temps pas le consultant).
[/quote]

C’est bien, consultant (surtout pour le consultant). Ca sert à rien, mais tu le payes un maximum, pour qu’il te sorte des banalités.

C’est vrai que quand on y regarde chez les Big 2, je ne crois pas qu’il y ait eu de série régulière avec un amérindien.

La couverture variante de Dale Keown :

[quote=“Vik”]…]

C’est vrai que quand on y regarde chez les Big 2, je ne crois pas qu’il y ait eu de série régulière avec un amérindien.[/quote]

Il n’y a d’ailleurs pas beaucoup de personnages de “deuxième plan” d’origine indienne, et on exploite assez peu voire pas du tout la mythologie des Natives. Ou l’Histoire liée à ces peuples.
Et si l’obstacle est celui évoqué par Stuart Immonen, celui d’un sentiment de culpabilité diffus chez les éditeurs (ce que je veux bien croire), il me semble que ce sentiment vis à vis des Africains “importés” pour servir d’esclave, et des Afro-Américains ne doit pas être moins culpabilisant, si ?
En outre je doute qu’un scénariste (par exemple) d’aujourd’hui puisse être responsable de ce qui s’est passé du temps des Guerres indiennes (ou même tenu responsable).

Et de mon point de vue je doute que de faire d’un **Indien ** un super-héros qui défend la veuve et l’opprimé puisse être mal perçu (il suffit de voir le succès des romans de Tony Hillerman (et leurs qualités) pour se rendre compte de ce qu’il est possible de faire) , d’autant que certains ont moins de scrupules lorsqu’il s’agit de baptiser une cible terroriste (ou l’opération elle-même ce n’est pas très clair) du nom de code d’un valeureux chef indien: Geronimo.

J’entends ce que **Stuart ** dit, et je le crois sur parole, d’autant qu’il m’apporte, merci Jim, de la matière pour mon article, mais je crois que c’est du foutage de gueule que d’utiliser cet argument (ce que je ne reproche pas à **Stuart **en l’occurrence) pour ne pas créer de super-héros amérindien.

C’est d’autant plus dommage que j’aime beaucoup cette culture, même celle véhiculée par les westerns d’ailleurs j’ai revu il y a peu Les Collines de la terreur magnifique film avec un **Bronson ** tout aussi magnifique. Recommandé !

[quote=“Le Doc”]La couverture variante de Dale Keown :

…][/quote]

Très belle couverture de Keown, Red Wolf exprime grâce à la contre-plongée et à un regard expressif beaucoup de puissance dans cette pose pourtant très statique.
Beau boulot, et belle colorisation par ailleurs

J’ai hâte de lire ce titre ; et même si je suis le premier à dire que n’importe qui peut écrire n’importe quel personnage j’espère que ce titre donnera l’occasion de lire des entretiens de Jeffrey Veregge où il nous dira ce que c’est que d’être **Indien ** aujourd’hui, et ce qu’il pense pourvoir apporter à l’histoire et au personnage en tant que consultant.

[quote=“artemus dada”]
Et si l’obstacle est celui évoqué par Stuart Immonen, celui d’un sentiment de culpabilité diffus chez les éditeurs (ce que je veux bien croire),[/quote]

Je le crois d’autant plus volontiers que Stuart est Canadien et qu’il voit peut-être des choses concernant l’état d’esprit américain que les Américains eux-mêmes ne voient pas, parce qu’ils sont dedans.
Je trouve en tout cas l’argument intéressant. Je ne sais pas s’il est fondé, mais il m’a fait dresser l’oreille à l’époque. Et encore maintenant.

Assurément.

Être responsable et se sentir responsable, c’est deux choses différentes.
Et on peut très bien se sentir responsable à tort.
Ce qui peut amener à une certaine pudeur, qui ne me semble pas illégitime. En tant que scénariste, je peux comprendre que l’on puisse choisir de ne pas approcher tel sujet de crainte de “mal faire”, en quelque sorte. J’imagine qu’un sentiment de ce genre peut frapper les éditeurs aussi.
Dans le même temps, je trouve très bien qu’un scénariste fonce, avec ou sans consultant.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]…]
Être responsable et se sentir responsable, c’est deux choses différentes.
Et on peut très bien se sentir responsable à tort.
Ce qui peut amener à une certaine pudeur, qui ne me semble pas illégitime. En tant que scénariste, je peux comprendre que l’on puisse choisir de ne pas approcher tel sujet de crainte de “mal faire”, en quelque sorte. J’imagine qu’un sentiment de ce genre peut frapper les éditeurs aussi.
Dans le même temps, je trouve très bien qu’un scénariste fonce, avec ou sans consultant.
Jim[/quote]

Tout à fait c’est légitime ; qui suis-je pour dire que ça ne l’est pas ?

Seulement sur le nombre de personnes qui travaillent pour l"industrie du comic book, j’ai du mal à croire que tous aient ce sentiment de culpabilité au point de ne pas donner de premier rôle à un **Indien ** dans une série de BD, d’autant qu’il y eu plusieurs seconds rôles chez DC (Manitou Raven par exemple) ou chez Marvel (Shaman)
Mais pourquoi pas, tout les cas de figure peuvent être envisagés, même si de mon point de vue je n’y crois pas trop.

Quand j’y pense il y a Scout et **Scalped ** qui me viennent en tête comme séries où il y a des Indiens en tant que personnages de premiers plans.

Vous en voyez d’autres ?

[quote=“artemus dada”]
Tout à fait c’est légitime ; qui suis-je pour dire que ça ne l’est pas ?[/quote]

Un lecteur qui se pose des questions, ce qui est déjà énorme.
Tu as le droit de douter.

J’écoutais récemment des commentaires sur la réaction de l’Allemagne face aux gens désespérés qu’on appelle “les migrants”. Et afin d’expliquer pourquoi l’accueil semblait plus facile (voire plus enthousiaste) en Allemagne qu’en France, le commentateur suggérait trois pistes : d’abord une croissance plus forte qui génère donc moins d’inquiétudes économico-sociales ; une démographie en berne et une natalité faible qui amène à accueillir plus d’étrangers ; et enfin (voire surtout) le poids de l’éducation. Là, il précisait qu’en Allemagne, la société et l’école amenait toutes les générations d’Allemands à voir l’étranger avec un regard bienveillant et à condamner toute forme de méfiance et de rejet, et il imputait cela au traumatisme du nazisme et à la honte et la culpabilité que ça fait naître, y compris dans des générations qui, comme tu le soulevais plus haut, n’y peuvent rien puisqu’elles sont arrivées plus tard.
N’ayant pas tellement de contacts allemands dans mon entourage (et mon dernier séjour là-bas remontant à sept ou huit ans), je ne saurais confirmer ou infirmer, mais ça ne me semble pas idiot, au vu de mes quelques séjours en Allemagne, même s’ils sont lointains.
Partant de ce principe, je me dis qu’il peut exister un poids “éducationnel” (si je puis employer ce vilain mot) du même ordre en Amérique, lié à la figure de l’Indien (ou du Noir ou ouatéveur). Et je ne suis pas tellement à même de juger dans quelle mesure c’est pesant ou pas.

[quote=“artemus dada”] d’autant qu’il y eu plusieurs seconds rôles chez DC (Manitou Raven par exemple) ou chez Marvel (Shaman)
Mais pourquoi pas, tout les cas de figure peuvent être envisagés, même si de mon point de vue je n’y crois pas trop.[/quote]

Force est de constater qu’ils sont souvent réduits au “second rôle”, comme tu le dis. Et je n’ai pas, à part Arak qui a perduré, de souvenir de longue série avec un super-héros indien. Ma vision est sans doute faussée (tu as listé plein d’exemples auxquels je n’avais pas songé), mais je me dis qu’il doit y avoir un fond de vérité quand même.

Jim

la question c’est pas pourquoi cette reaction en Allemagne, c’est pourquoi cette réaction n’a pas lieu en France ?

Et là tu te dis que le triomphe des réacs qui font le buzz a des conséquences au delà de ce qu’on pouvait imaginer

[quote]…] Force est de constater qu’ils sont souvent réduits au “second rôle”, comme tu le dis. Et je n’ai pas, à part Arak qui a perduré, de souvenir de longue série avec un super-héros indien. Ma vision est sans doute faussée (tu as listé plein d’exemples auxquels je n’avais pas songé), mais je me dis qu’il doit y avoir un fond de vérité quand même.

Jim[/quote]

Au sujet des migrants et de l’Allemagne, etc., je n’ai pas d’avis sur la question puisque je n’ai pas de télé, que je ne lis pas les journaux ni n’écoute la radio.

Pour en revenir aux **Indiens ** des U.S.A je me demande s’ils font partie des gens qui bénéficient de la “discrimination positive” et des “quotas” en terme de “visibilité” comme les Noirs Américains par exemple ?

Je pense à Turok, également, mais ce n’est pas chez un des “Big 2”, et ce n’est pas vraiment un super-héros.
Mais il a quand même le rôle-titre de sa série (enfin de ses séries) et a une certaine longévité (soixante ans), même si son parcours est chaotique.

Tori.