REPLICA #1 (Paul Jenkins / Andy Clark)

Trevor Scott est un agent de la paix chargé de protéger le Monde au sein de la station spatiale Le Transfert. Pour faire son travail plus efficacement, il décide de se cloner. Le seul problème, c’est que Trevor est aussi un véritable trou du cul ! Il doit donc maintenant composer avec 50 versions de lui-même qu’il n’imaginait pas aussi distinctes…

Replica est la quatrième et dernière série que lancera le nouvel éditeur AfterShock (Dreaming Eagles, InSexts, SuperZero) en décembre 2015. Elle est issue de l’imaginaire débordant du scénariste Paul Jenkins et des crayons de l’artiste Andy Clark.

[quote]The main thrust of the series is how Trevor reacts to his clones, framed by the various cool mysteries and adventures. Once he replicates, Trevor notices that his fifty clones are each diverging, taking on a specific part of his personality. One of them starts binge eating, one of them is impossibly clever, and so on.

Now, all of this is set against a backdrop of impossible Galactic political intrigue, so that gives us the main thrust of the action. But at its heart, Replica puts forward the notion that if you met yourself, chances are you’d last about five minutes before you’d want to throttle your alter ego.[/quote]

[size=150]INTERVIEW DU SCÉNARISTE PAUL JENKINS[/size]
Lien
La page facebook de l’éditeur: facebook.com/aftershockcomics

Les sollicitations d’avril :

[quote]REPLICA #5 (MR)
(W) Paul Jenkins (A/CA) Andy Clarke
In which we meet Number 5 – a legal genius who was undercooked during the cloning process and came out half-baked. In which Trevor and the gang at the Precinct run afoul of the dreaded Scarlet Empire. In which our trusty heroes go for a “round of golf” and decide instead to undertake a naked assault on an alien Embassy. Because, you know… Tuesday.
In Shops: 4/6/2016
SRP: $3.99[/quote]

[quote=“Jack!”]Trevor Scott est un agent de la paix chargé de protéger le Monde au sein de la station spatiale Le Transfert. Pour faire son travail plus efficacement, il décide de se cloner. Le seul problème, c’est que Trevor est aussi un véritable trou du cul ! Il doit donc maintenant composer avec 50 versions de lui-même qu’il n’imaginait pas aussi distinctes…

…][/quote]

Après avoir lu le 1er épisode Trevor Churchill (et pas Trevor Scott ?) ne m’apparaît pas comme un “trou du cul” mais plutôt comme un bon flic obligé de composer avec d’autres agents moins au fait avec les procédures policières.

C’est le moins qu’on puisse dire.

Ce premier épisode semble aller vers les meilleurs moments de Jamies Madrox écrits par Peter David.
C’est fort bien dessiné, tout aussi bien mis en couleur, en définitive ça a l’air assez prometteur