RESCUE 2020 #1-2 (Dana Schwartz / Jacen Burrows)

rescue2020001_cov

2020 RESCUE #1 (OF 2)
DANA SCHWARTZ (W)
JACEN BURROWS (A)
Cover by PACO MEDINA
Variant Cover by JEN BARTEL
Pepper Potts moved on from Tony Stark. She’s getting her life together, finding her place in the world.
Unfortunately, that’s exactly when Tony Stark decides it’s time for a full-tilt, full-blown meltdown. And if Pepper can’t suit up and save the day, Tony is toast.
32 PGS./Rated T+ …$3.99

Sortie du #1 le 4 mars 2020.

Haha, la reprise de l’armure d’Endgame.

Un aperçu du #1 :

Source : www.comicscontinuum.com

Ha bah voilà : ce n’est pas difficile d’écrire un bon tie-in à Iron Man 2020, quand on a une bonne idée et l’envie de bien faire !
Dan Schwartz s’empare ici de Pepper Potts en Rescue pour deux numéros, et ça fonctionne très bien. Au-delà de la recréation de l’armure pour coller à celle d’Avengers : Endgame, l’épisode est rempli de bonnes petites idées de caractérisation.
Bethany Cabe demande à Pepper de retrouver Amanda Armstrong, la « vraie mère » de Tony, pour récupérer son ADN. Et permettre ainsi de recréer un corps pour Tony, pour le « ressusciter », comme à la fin du run de Bendis. Mais Amanda ne veut pas, car ce n’est pas « son » fils. L’Hydra s’en prend à elles, après que Pepper ait dû sauver Amanda et un groupe de musique d’engins d’enregistrement indépendants, et Amanda finit par accepter - parce qu’elle croit en Pepper, qui n’a cessé de se rappeler qu’elle passait toujours « derrière » Tony, mais elle croit en lui.
C’est bien fait et fin, en fait. Même les nombreux flashbacks actant comment Pepper, très brillante, est mise de côté par Tony et les autres résonnent bien dans le contexte actuel. Le fait que l’IA de l’armure Rescue soit basée sur Happy Hogan, ça fait plaisir, comme le rappel des enfants adoptés de Pepper. La discussion avec Amanda est bonne, l’avancée vers sa décision aussi.
Un vrai bon petit numéro, un tie-in qui joue bien son rôle, une scénariste qui gère idéalement son intrigue et ses références. Jacen Burrows fait le gros minimum ici, avec souvent des crayonnés trop lâches ; mais ça fonctionne assez bien, étonnamment. Plus que d’habitude pour moi, en tout cas.
Une vraie très bonne surprise. Enfin, dans la saga Iron Man 2020 décevante jusque-là.

Simple, sobre, efficace, réussi. Des termes bien trop peu rapportés sur les mini-séries de la saga Iron Man 2020, mais justement appliqués ici.
Après un #1 touchant et pertinent dans la démarche de Pepper de récupérer l’ADN de Tony auprès de ses vrais parents, avec le refus puis l’accord difficile de sa mère, voici maintenant une plongée chez l’Hydra pour récupérer l’ADN de Jude. Bon, on a plus d’action, de l’humour, du dynamisme. Ca fonctionne bien.
Dana Schwartz ne se pose pas de question et livre un scénario classique mais très efficace. Simple sans être simpliste, il fait passer un bon moment, ne veut rien révolutionner mais juste raconter une bonne histoire, avec une Pepper maîtrisée et agréable dans son lien avec Bethany Cabe.
Jacen Burrows adopte ici un style clair et sobre, sans folie mais sans rien louper.

Une mini-série oubliable mais réussie, qui fait sourire et plaisir.
Bien trop rare dans l’event Iron Man 2020.