RICK & MORTY (Saisons 1-4)

(Le Doc) #1

Un scientifique complètement à l’ouest entraîne son neveu dans de dangereuses aventures intergalactiques…

[quote]CREATEURS

Justin Roiland et Dan Harmon (Community)

INFOS

Série américaine
Série en production - 1 saison
Début de la diffusion : 2 décembre 2013 sur [adult swim]
Format : 22 mn[/quote]

La preview :

(Le Doc) #2

Série renouvelée pour une seconde saison.

(Le Doc) #3

Rick & Morty rencontrent les Simpson !

https://www.youtube.com/watch?v=7ecYoSvGO60

(Le Doc) #4

La bande-annonce de la saison 2 :

(Le Doc) #5

Série renouvelée pour une 3ème saison.

(Photonik) #6

Après “Archer”, et toujours sur les bons conseils de l’ami Jack! (de bons conseils en matière de comédies comme sur d’autres genres), j’ai tenté “Rick et Morty” (les deux premiers épisodes) et je ne l’ai pas regretté puisque je me suis fendu la gamelle comme un goret.

Sur “Archer”, il m’avait fallu une poignée d’épisodes pour entrer dans le délire, mais là c’est immédiat. Sorte de relecture trash de “Retour vers le futur” (la référence est appuyée par l’onomastique : Morty = Marty, bien sûr), la série est capable de pousser le bouchon assez loin au rayon déconne mais surtout, à l’instar de “Community” du même Harmon, est en mesure d’émuler la virtuosité narrative et les effets de certains des genres (ou œuvres) auxquels elle fait référence, comme dans le deuxième épisode où les auteurs font mieux que “Inception” de Nolan avec le même concept…

Un démarrage très impressionnant, j’ai hâte d’avancer dans cette première saison.

(Photonik) #7

J’ai fini de regarder les deux saisons de “Rick and Morty”, et je suis littéralement sur les fesses : c’est une série absolument incroyable, drôle comme c’est pas permis et virtuose jusqu’au vertige, sans même parler du culot des scénaristes sur certains passages, comme autant de coups de force narratifs.
La saison 1 est déjà formidable (certains épisodes sont au-delà de ma limite personnelle en matière de rire, à ce stade ça en devient dangereux ; j’ai risqué l’éclatement de rate en quelques occasions… et quel coup de maître que ce final du sixième épisode, dérangeant et triste à en pleurer, que je ne dévoile pas ici), mais elle est surpassée par l’incroyable saison 2 : mention spéciale à l’épisode le plus ahurissant du lot, celui avec les parasites s’installant dans la mémoire des personnages, et donc dans les flashbacks du show (et même son générique !! à moins que… La chute est géniale de drôlerie cruelle), mais il y a des tas d’épisodes épatants un peu partout sur l’ensemble des deux saisons.
J’en reviens pas ; vivement la saison 3 (pour 14 épisodes, joie !!!). J’en reparle plus en détail incessamment sous peu à la radio.

(Le Doc) #8

La diffusion U.S. de la saison 3 de Rick & Morty débutera le 30 juillet.

(Le Doc) #9

La bande-annonce de la nouvelle saison

http://www.youtube.com/watch?v=DeAw6aXHzcY

(Le Doc) #10

Rick and Morty : The Non-Canonical Adventures, par Lee Hardcastle :

  • Aliens :

https://www.youtube.com/watch?v=4k558EWJbbQ

  • Re-Animator :

https://www.youtube.com/watch?v=FKiGIuG4Mh0

  • Poltergeist :

https://www.youtube.com/watch?v=uXDpZCDBQHk

  • Blade Runner :

https://www.youtube.com/watch?v=S042yxVkR2I

  • 2001 - L’Odyssée de l’Espace :

https://www.youtube.com/watch?v=SMLsawFM9AI

  • La Mouche :

https://www.youtube.com/watch?v=HaYiDCwbW4A

(Le Doc) #11

https://www.youtube.com/watch?v=ornXZGEFcds

(Le Doc) #12

https://www.youtube.com/watch?v=I1WlOfBQeyw

#13

J’adore les trucs trash et j’ai un humour que je qualifierai d’assez large mais là j’ai vraiment du mal avec cette série. Je ne comprends pas ce que vous lui trouvez.
Le doc rote et gerbe toutes les trente secondes, c’est une horreur à suivre en VO. Éclairez-moi

(Photonik) #14

Difficile à expliquer, je trouve : l’humour est probablement la chose la moins bien partagée au monde.

Je peux tout au plus te dire ce que moi j’y trouve : ce que j’aime dans “Rick et Morty”, c’est la virtuosité. La série est incroyablement dense et speed, c’est un gag toutes les 15 secondes, alliés à des ellipses incroyablement malines, avec des “mindfucks” à chaque épisode ou presque. Je retiens d’abord de la série cette frénésie narrative à peu près inégalée par ailleurs.
Puis il y a le ton, très trash et limite dépressif : la série est presque le portrait de deux personnes au bord de la dépression totale, que ce soit Rick ou Morty, chacun pour des raisons différentes (et même tout le reste de la famille). Alors que ce choix thématique pourrait amener un traitement un peu “sensible” ou larmoyant, les auteurs choisissent au contraire, dans la veine d’un “South Park”, de le traiter au contraire de la manière la plus cruelle et bourrine possible. Ce contrepieds me plaît beaucoup.
Si tu n’as tenté qu’un épisode ou deux, je te conseille d’insister ; la série devient vraiment mortelle (c’est le cas de la dire) passée la moitié de la première saison.

Quant à la saison 3 dont je viens de voir le sixième épisode (et dont le premier épisode, je l’ignorais, fut diffusée à la surprise générale le 1er avril dernier, comme un cadeau aux fans), c’est tout simplement à ce stade la meilleure du lot. A part un épisode un peu plus “banal” que les autres (le deuxième, et encore… il est quand même très chouette), c’est un festival d’épisodes plus incroyables les uns que les autres, avec un premier épisode tout bonnement époustouflant (qui règle tous les problèmes de “continuité” laissés en suspens), un épisode “comics” anthologique, un autre consacré à Jerry (le papa de Morty) à la fois triste à pleurer et à hurler de rire en même temps, j’en passe et des meilleures…
Les auteurs Dan Harmon et Justin Roiland semblent avoir encore radicalisé leur approche, la série est plus noire et violente que jamais. Et les deux persos principaux (même si Morty est relativement en retrait en ce début de saison) sont poussés dans leurs derniers retranchements, comme en atteste leur besoin de vacances en début d’épisode 6, évidemment prologue à une nouvelle aventure. Cette année, Rick est carrément décrit comme l’entité la plus dangereuse de l’univers, affligé d’un sérieux complexe divin en prime. Rien que ça !!

Une série exceptionnelle, mais aux choix si tranchés que j’imagine effectivement qu’elle ne peut pas parler à tout le monde.

(Photonik) #15

Waou. Je trouvais la saison 3 incroyablement virtuose et d’une noirceur étouffante en prime jusque-là, mais avec l’épisode 7, l’incroyable “The Ricktlantis Mixup”, les auteurs franchissent un nouveau palier…

Le paradoxe génial de l’épisode, c’est qu’on y assiste, dans un tourbillon narratif proprement vertigineux, à une multitude de petites intrigues consacrés à autant de persos différents… mais qui ne sont que des copies, à profusion, des deux persos principaux. Il n’y a qu’eux deux, mais ils sont innombrables, en quelque sorte.
Plus folle que jamais, la narration s’emballe, et il faudra bien deux ou trois visionnages supplémentaires pour en capter toutes les subtilités. Plus étonnant encore : la série réussit à obscurcir encore sa tonalité, incroyablement dark dans cet épisode ; ce ne sont plus les idées morbides ou homicides des persos qui sont mises en avant, mais carrément leurs pulsions génocidaires (le “bodycount” de l’épisode est affolant). Une radicalité rare dans un programme de ce type, qui ferait presque passer “South Park” pour “La petite maison dans la prairie” à côté de ça…
Et pourtant : malgré cette noirceur abyssale, Roiland et Harmon parviennent à nous faire hurler de rire, sans que les deux ingrédients ne viennent se neutraliser ; au contraire, ils se renforcent l’un l’autre.

Cerise sur le gâteau : il y a du biscuit pour les fans dans cet épisode, puisqu’il semble bien que les auteurs fassent un sort du Evil Morty, probable principal méchant de la série qui passionne les fans depuis la fin de la saison 1 ; son plan diabolique est sûrement en train de se déployer, là…

Décidément, je suis estomaqué par la virtuosité et la radicalité de cette série qui fait très, très fort dans son créneau.

(Le Doc) #16

Rick & Morty a finalement été renouvelé…pour 70 épisodes supplémentaires (ou 7 saisons selon le format actuel).

Justin Roiland : More Rick and Morty coming. Looking forward to all the tweets asking where it is! #theydrawingit

(Le Doc) #17

Tout pareil. J’ai terminé récemment le visionnage des 3 saisons et j’en suis juste hyper fan, comme toi…alors 70 épisodes supplémentaires…:star_struck:

(Photonik) #18

70 épisodes ??
Génial.

(Blackiruah) #19

Yep look le dessin mis plus haut par doc

(Le Doc) #21

rm-2