Rinne volume 8 (Kazé manga)

Une fois de plus, ce tome met en scène divers esprits, ayant chacun leur raison d’exister et leur petite histoire, ainsi que leur forme spécifique. L’esprit général est très nippon, quant au style c’est bien du Takahashi, aussi bien dans le trait que dans la mise en scène et les poses des personnages. Dans tous les cas, c’est encore et toujours très plaisant à retrouver. Ce tome fait aussi intervenir un nouveau protagoniste, qui n’est guère original dans son concept mais dont la recette reste efficace de sorte que l’on s’y attache. Les autres personnages de la série demeurent assez en retrait, néanmoins une courte apparition leur est réservée de sorte qu’on ne les oublie pas. Certaines histoires sont en quelques chapitres, d’autres moins, et leurs tons sont assez variés. Bref cette série conserve son rythme de croisière son perdre en qualité !