ROBIN #1-7 (Joshua Williamson / Gleb Melnikov)

Après la back-up Demon or Detective au sommaire de Batman et Detective Comics en mars, le scénariste Joshua Williamson et le dessinateur Gleb Melnikov continueront de raconter les aventures de Damian Wayne dans une nouvelle série Robin.

Robin #1 sortira en avril.

ROBIN-Cv1

Robin #1

  • written by JOSHUA WILLIAMSON
  • art by GLEB MELNIKOV
  • cover by GLEB MELNIKOV
  • wraparound variant cover by GLEB MELNIKOV
  • team-themed card stock variant cover by ANDY KUBERT
  • 1:25 variant cover by RICCARDO FEDERICI
  • After learning of the deadly League of Lazarus tournament, Damian Wayne has a new mission: to win the tournament and prove he is the greatest fighter in the DC Universe! But first he must find the secret island where the tournament is being held!
  • ON SALE 4/27/21

Joshua Williamson :

« Being a big fan of Damian Wayne, I’m really excited about getting him back on a hero’s journey. Gleb is the perfect artist to tell this story as we show readers Damian’s growth, in a new adventure that navigates his legacy, his connections to Batman, Talia Al Ghul and kicks off an important story in the DC Universe. »

Il reste Robin, donc.

Premier aperçu :

ROBIN_01-04-05_6066347a9d2ba5.97801277

ROBIN_01-6_606634b4d6a528.58848094

ROBIN_01-7_6066350c603368.88109306

Sympatoche.
Mais un peu vide.

Jim

Robin-1-1

After learning of the deadly League of Lazarus tournament, Damian Wayne has a new mission: winning the tournament and prove he is the greatest fighter in the DC Universe! But first he must find the secret island where it’s all going down! This brand-new solo Robin series will force Damian Wayne to find his own path away from both sides of his family! New mysteries! New supporting cast! First appearances of new characters! And lots of fights!

Robin (2021-) #1

Written by Joshua Williamson
Pencils Gleb Melnikov
Inks Gleb Melnikov
Colored by Gleb Melnikov
Cover by Gleb Melnikov
Release Date: April 27, 2021

Robin-1-6

Robin-1-7

Waow on dirait une espèce de fusion entre Capullo et Ramos oO

Bah, ça ferait plutôt Capumos ou Rapullo, je trouve.

Ca rappelle aussi Bogdanovic, pas le dernier pour suivre les influences de Capullo.

C’est là ou on se rend compte que Capullo est présent depuis 30 ans maintenant (voir plus).

Lui c’est un pur sous Capullo

Bah c’est comme Boganovic, on voit bien qu’il a Capullo en livre de chevet.
Là, y a quand même quelques cases qui donneraient presque l’impression d’un Jim Lee encré par Sienkiewicz. Ce qui est loin d’être désagréable.

Jim

Je ne vois pas du tout de Ramos chez Bogdanovic, Faudrait que je check

Un peu d’Art Adams ici ou là (qui est une référence de Ramos, au demeurant).
Bref, il pioche dans des tas de bonnes sources.

Jim

Encore plus maintenant. J’ai lu ses Wolverine dernièrement.
C’est criant.

Retour mitigé sur ce #1.
Joshua Williamson livre un récit plein de bagarre, bien illustré par un Gleb Melnikov avec beaucoup d’influences mais qui donne du rythme et de la nervosité à l’ensemble. C’est bien.
Mais… mais Williamson ne fait pas assez de rappels sur la situation actuelle de Damian, et il ne se passe finalement pas grand-chose ici malgré le moment émouvant concernant Alfred. Le cliffhanger surprend, mais reste « basique » car on sait que ça ne va pas durer.
J’en parle plus ici : Robin n°1 : début brutal et dramatique pour la série de Damian Wayne, définitivement mi-ange mi-démon ! - Top Comics

Alors perso, j’ai adoré ce récit nerveux me rappelant Street Fighter et Karaté Kid. C’est vraiment fun, sans prise de tête.

Je trouve que le choix de Williamson de ne pas faire des caisses sur ce qui s’est passé avant (sauf pour Alfred) est bien vu. On avance et un vrai cliffhanger!!

Ce genre de récit fait du bien.

Je rejoins Ben sur les multiples influences du dessinateur Melnikov. Du Manapul du début, du Jim Lee, du Capullo, etc… J’ai bien aimé le passage croisé entre le récit et la lecture de manga par Damian.

C’est vrai, ça fait jeu-vidéo. Mais ça se lit vite, et le trait de Melnikov n’est pas assez puissant pour s’attarder plus que de raison.

C’est vrai mais, du coup, la situation d’isolement de Damian face à la Batfamily est difficilement compréhensible.
Williamson ne rappelle pas que Damian a enlevé, emprisonné en secret et torturé des super-vilains, dans le donjon près des Teen Titans. Il ne rappelle pas non plus que Alfred est mort devant lui, tué « parce que » Damian a bravé l’interdit de Bane de venir à Gotham.
Ca manque, je trouve.

Pour toi, la continuité a été bafouée? (LOL)

Disons que c’est comme prendre un film à la deuxième heure, il y a des manques. :slight_smile: