ROBIN 80th ANNIVERSARY 100-PAGE SPECTACULAR (Collectif)

En 2020, DC fêtera le 80ème anniversaire de la création de Robin. Cette célébration des différentes incarnations du jeune prodige aura lieu en mars dans un 100-Page Spectacular qui proposera plusieurs histoires courtes.

Parmi les auteurs annoncés, il y a notamment Chuck Dixon, Marv Wolfman, Tom Grummett , Scott McDaniel, Devin Grayson, Dan Jurgens, Norm Rapmund, Tim Seeley , Tom King, Mikel Janin, James Tynion IV, Peter J. Tomasi, Andy Kubert , Judd Winick et Frank Miller.

Et comme pour Batman, Superman, Wonder Woman et Flash, il y aura des couvertures variantes « spécial décennies » :

  • Variante années '40 par Jim Lee et Scott Williams
  • Variante années '50 par Julian Totino Tedesco
  • Variante années '60 par Dustin Nguyen
  • Variante années '70 par Kaare Andrews
  • Variante années '80 par Frank Miller
  • Variante années '90 par Jim Cheung
  • Variante années 2000 par Derrick Chew
  • Variante années 2010 par Yasmine Putri

La couverture principale par Lee Weeks :

ROBIN 80TH ANNIVERSARY 100-PAGE SUPER SPECTACULAR #1

  • written by MARV WOLFMAN, CHUCK DIXON, DEVIN GRAYSON, TIM SEELEY, TOM KING, JUDD WINICK, JAMES TYNION IV, AMY WOLFRAM, ROBBIE THOMPSON, ADAM GLASS, PETER J. TOMASI, and more!
  • art by TOM GRUMMETT, SCOTT McDANIEL, MIKEL JANÍN, KENNETH ROCAFORT, FREDDIE E. WILLIAMS II, JAVI FERNANDEZ, NICOLA SCOTT, DUSTIN NGUYEN, ANDY KUBERT, FRANK MILLER, and others
  • cover by LEE WEEKS
  • 1940s variant cover by JIM LEE and SCOTT WILLIAMS
  • 1950s variant cover by JULIAN TOTINO TEDESCO
  • 1960s variant cover by DUSTIN NGUYEN
  • 1970s variant cover by KAARE ANDREWS
  • 1980s variant cover by FRANK MILLER
  • 1990s variant cover by JIM CHEUNG
  • 2000s variant cover by DERRICK CHEW
  • 2010s variant cover by YASMINE PUTRI
  • blank variant cover
  • DC Comics celebrates Robin the Boy Wonder’s 80th anniversary in style with an all-star creative team representing each iteration of the iconic character across eight decades of history! From the high-flying adventures of Dick Grayson to the tragedy of Jason Todd, the enthusiasm of Tim Drake and the arrogance of Damian Wayne, the persistence of Stephanie Brown and the rebelliousness of Carrie Kelley—the mantle of Robin has been worn by many, but always represents one thing: a hero.
  • ONE-SHOT
  • PRESTIGE FORMAT
  • ON SALE 03.11.20
  • $9.99 US | 96 PAGES
  • FC | DC
  • This issue will ship with 11 covers.

Alléchant.

Jim

Tu écris ça parce qu’il y a Tom King? :wink:

Judd Winick? Quel plaisir!

Les couvertures variantes « décennies » (moins celle des années 40) :

  1. 1940s variant cover by Jim Lee, Scott Williams and Alex Sinclair (Not yet released)
  2. 1950s variant cover by Julian Totino Tedesco
  3. 1960s variant cover by Dustin Nguyen
  4. 1970s variant cover by Kaare Andrews
  5. 1980s variant cover by Frank Miller
  6. 1990s variant cover by Jim Cheung and Tomeu Morey (Unfinished)
  7. 2000s variant cover by Derrick Chew
  8. 2010s variant cover by Yasmine Putri

Source : www.cbr.com

Un aperçu de la variante « années 40 » par Jim Lee :

Et la couverture finalisée de Jim Lee :

(W) Marv Wolfman, Chuck Dixon, Devin Grayson, Tim Seeley, Tom King, Judd Winick, James TynionIV, Amy Wolfram, Robbie Thompson, Adam Glass, Peter J. Tomasi, Others (A) Tom Grummett, Scott McDaniel, Mikel Janin, Kenneth Rocafort, Freddie Williams II, Javi Fernandez, Nicola Scott, Dustin Nguyen, Andy Kubert, Frank Miller, Others (CA) Lee Weeks
DC Comics celebrates Robin the Boy Wonder’s 80th anniversary in style with an all-star creative team representing each iteration of the iconic character across eight decades of history! From the high-flying adventures of Dick Grayson to the tragedy of Jason Todd, the enthusiasm of Tim Drake and the arrogance of Damian Wayne, the persistence of Stephanie Brown and the rebelliousness of Carrie Kelley-the mantle of Robin has been worn by many, but always represents one thing: a hero.
Prestige Format
In Shops: Mar 18, 2020
SRP: $9.99

Source : www.dccomics.com

Encore un numéro anniversaire réussi, je pense.

DC donne l’occasion aux auteurs ayant marqué ce multiple de personnage de raconter une histoire courte.

Je retiendrais en premier lieu l’histoire de Dixon et McDaniel où le duo était déja excellent lors du lancement du titre Nightwing. Mc Daniel donnait un max de pep’s à Dick Grayson.

Revoir Judd Winick et N’Guyen sur le segment Jason Todd est aussi porteur d’excellent souvenir. J’avais d’ailleurs beaucoup aimé leur histoire « As the Crow flies » faisant suite à l’arc de la team « Azza-Risso ». Il y avait déja le clin d’oeil du retour de Jason. Cette histoire est très chouette. Judd, tu reviens quand tu veux chez DC.

Il y a bien sur une petite histoire aussi autour de l’agent 37 de Spyral, une période où j’ai découvert un auteur que j’aime beaucoup : Tom King. Mikel Janin accompagne Tim Seeley aux manettes du scénario également. On retrouve tous les ingrédients qui m’ont fait aimer la série Grayson. De l’aventure, des dialogues en or et fun et des rebondissements bardés d’humour.

Enfin, il y a les autres. Revoir Damion Scott sur Stéphanie Brown (le run de Willigham sur Robin était fabuleux - le crossover après moins), Tynion sur Tim Drake (période Rebirth où T4 explose) ou Tomasi sur Damian montent que le personnage à de la suite dans les idées et son potentiel infini. C’est aussi un personnage qui incarne également l’héritage comme thème fort et structurel du DCU.

Quand je pense que Didio voulait à tout prix faire crever Dick Grayson, la star de ce numéro et fondateur de multiples équipes DC. D’ailleurs, son homonyme Devin écrit également une chouette histoire. Son run sur le personnage reste mon préféré malgré qu’il soit oublié de la continuité…

Bref, gros numéro! Bon anniversaire mes grands!

Ouais, c’était bien.
Evidemment irrégulier, évidemment déséquilibré avec « trop » de Dick Grayson, et paradoxalement « peu » de Dick en Robin, et plus sur ses autres identités. Mais l’ensemble est agréable, et sert bien chaque période.
Marv Wolfman et Tom Grummett livrent un épisode assez simple sur la transition de Robin à Dick, mais avec un beau final. Chuck Dixon et Scott McDaniel rappellent des bons souvenirs, la meilleure période de Nightwing, mais le récit est passe-partout et le dessinateur a perdu, quand même. Devin Grayson, Dan Jurgens et Norm Rapmund proposent une histoire anonyme, mais au final réjouissant. Tim Seeley, Tom King et Mikel Janin offrent une jolie leçon de caractérisation sur Bruce (un peu) et Dick (beaucoup). Judd Winick et Dustin Nguyen produisent un très joli moment, très touchant, entre Bruce et Jason. Adam Beechon et Freddie Williams III sont un peu lourds sur le super-génial Tim. James Tynion IV et Javier Fernandez sont plus sobres et intelligents dans ce prologue au Detective Comics de Rebirth, avec aussi une bonne gestion des autres Robins ; mon récit favori. Amy Wolfram et surtout Damion Scott m’ont navré sur Stephanie Brown. Peter Tomasi et Jorge Jimenez m’ont touché sur les Super-Sons, mais du coup plus sur le duo que sur Robin. Robbie Thompson et Ramon Villalobos servent plus la série actuelle Teen Titans, mais c’est bien fait.

Un ensemble plutôt homogène, avec plus de bons que de mauvais moments.
C’est bien.
Mais, finalement, ça parle plus des héros sous le masque… que de Robin, l’icone et le symbole.