RUINS OF RAVENCROFT : LES NUMÉROS SPÉCIAUX (Frank Tieri / collectif)

Au New York Comic Con, Marvel a annoncé la publication en janvier 2020 de Ruins of Ravencroft, une série de trois numéros spéciaux qui fait suite aux événements de la saga Absolute Carnage. Centrés sur Carnage, Dents-de-Sabre et Dracula, ces one-shots sont écrits par Frank Tieri, qui s’occupera également d’une mini-série en 5 épisodes sur l’Institut Ravencroft pour les Criminels Déments.

20191003_085554-1

20191003_085612-1

20191003_085620-1

RUINS OF RAVENCROFT: CARNAGE #1
Writer: FRANK TIERI
Artist: To be announced
CARNAGE, USA!
In the aftermath of ABSOLUTE CARNAGE, the Marvel Universe still needs a place to treat and rehabilitate the criminally insane, and efforts to reconstruct RAVENCROFT are well underway. But Ravencroft is no ordinary facility, and untold secrets may yet be waiting to be unearthed in the destruction Carnage left after his attack on the facility.

RUINS OF RAVENCROFT: SABRETOOTH #1
Writer: FRANK TIERI
Artist: To be announced· The history of the Ravencroft Institute for the Criminally Insane has been shrouded in mystery for years. NO LONGER! In the wake of ABSOLUTE CARNAGE, the facility’s past has started to unravel, and in doing so has revealed hidden chapters in the lives of some of the Marvel Universe’s most recognizable heroes and villains!

RUINS OF RAVENCROFT: DRACULA #1
Writer: FRANK TIERI
Artist: To be announced
To the men and women of the Marvel Universe, Ravencroft Institute for the Criminally Insane appeared to be a hospital devoted to the rehabilitation of society’s most violent offenders. But appearances can be deceptive, and — as Captain America learned the hard way – some secrets have teeth.

RAVENCROFT #1 (OF 5)
Writer: FRANK TIERI
Artist: To be announced
RAVENCROFT REOPENED!
After the hellish horrors of ABSOLUTE CARNAGE, the Ravencroft Institute has received a much-needed facelift and is open for business with a new staff, including JOHN JAMESON, looking to atone for the part he played in ABSOLUTE CARNAGE. But will Ravencroft return the mentally unstable villains of the Marvel Universe to upstanding citizens and give John the redemption he’s looking for, or will they fall prey to the hospital’s seemingly sinister nature?

Source : www.bleedingcool.com

Frank Tieri, sa carrière reste un mystère pour moi. Il écrit plutôt pas mal, il a des idées, et c’est jamais soporifique. Il mériterait d’avoir plus de visibilité.
J’imagine qu’il fait autre chose de sa vie, des jeux vidéos ou du cinéma, par exemple.

Jim

Frank Tieri a en effet écrit pour la TV (le dessin animé Ultimate Spider-Man) et les jeux vidéos (les Marvel vs Capcom), mais ça fait quelques années maintenant. Ces derniers temps, ses séries les plus longues sont chez Archie (leurs titres d’horreur comme Jughead the Hunger). Chez Marvel, il a participé à Absolute Carnage

Ce qui reste maigre, j’ai l’impression.

Jim

Oui à part Jughead the Hunger, ses prestations sont plutôt courtes. Même pour DC…il n’est pas resté longtemps sur la série d’ Harley Quinn par exemple…

Voilà.
Sans doute un emploi du temps chargé, ou une gestion à la Joe Casey : des petits projets séparés, rien d’énorme.

Jim

Il a signé la (mauvaise) série Black Knight post Secret Wars, aussi.

Sinon, c’est rigolo cette volonté de faire de Ravencroft un Arkham chez Marvel.
Par contre, Dents-de-Sabre ici ? Après HoX ? Ah bon ?

Que je n’ai pas encore lue, mais ça va venir.

Jim

Je n’avais pas trouvé ça si mauvais…

J’ai bien aimé ce Black Knight , même si la lecture laisse un petit goût d’inachevé.
J’ai apprécié l’ambiance et le fait que le récit permette de découvrir des pans encore inexplorés du Weirdworld (et l’explication qui relie cette Terre à l’univers Marvel est aussi simple que bien trouvée). C’est plutôt bien ficelé et la partie graphique est pas mal du tout et bien répartie entre Luca Pizzari (pour Weirdworld ) et Kev Walker (pour les flashbacks ).
Mais ça laisse un goût d’inachevé car même si l’ensemble est agréable, ce n’est en fait qu’un arc introductif (avec des Uncanny Avengers qui prennent beaucoup de place), qui fait le lien entre l’ancienne vie de Dane Whitman et ses nouvelles responsabilités de souverain, et la série a été annulée au moment où les choses pouvaient potentiellement devenir plus intéressantes…dommage…

Trois choses m’ont gênées, en fait.

La première, c’est qu’on sait tous qu’une série Black Knight ne va pas durer. Même si elle est annoncée en ongoing, on sait tous que ça s’arrêtera au #5 ou 6 ; et ça s’est effectivement arrêté au #5.
Du coup, vu qu’on sait ça, vu qu’on le sait tous… pourquoi ne pas profiter pleinement de ces numéros pour parler vraiment de Black Knight ?
Le premier épisode est très bon, car il réintroduit Weirdworld, place Dane Whitman dans cet endroit ; c’est très bien. Mais, en cliffhanger du #1, les Uncanny Avengers de l’époque arrivent… et deviennent alors co-vedettes du titre.
Ce n’est plus une série Black Knight, c’est Black Knight & Uncanny Avengers ou Black Knight VS Uncanny Avengers.
Je m’en fiche que Steve Rogers soit capable ou non de tenir l’Epée d’Ebène. Dans une série Black Knight, dans les quelques numéros que Marvel valide, qu’on me parle de Dane Whitman ; qu’on se concentre entièrement sur lui. Qu’on ne perde pas des pages à utiliser des personnages d’autres séries.
En soi, ces 5 épisodes auraient pu très bien être un story-arc d’Uncanny Avengers ; et ça me gêne, et ça me frustre, quand c’est fait dans une série Black Knight.

La deuxième chose, c’est que la fin est complètement précipitée, avec des incohérences par rapport au #1 (on y voit Black Knight et ses hommes qui affrontent et tuent des hommes-serpents, qui s’évaporent quand on les tue ; sauf que le #5 montre qu’il s’agit en fait des troupes d’un méchant humain, déguisées sous des costumes…) et surtout une réaction complètement illogique des Uncanny Avengers (qui sont venus récupérer Dane car il a tué, ils veulent le juger ; mais vu que même Steve Rogers n’a pu contrôler l’Epée d’Ebène, vu que Dane est le seul à pouvoir la tenir sans « trop » tuer de gens, ils la lui laissent et le laissent tranquille… mais un super-vilain a toujours été tué par Dane, hein !).

Enfin, et c’est un détail de geek, mais j’assume.
Frank Tieri parle ici de la malédiction de l’Epée d’Ebène, qui corrompt ses porteurs ; il en parlait déjà dans New Excalibur, et le segment Original Sin. Formidable.
Sauf que.
Sauf que la mini-série Black Knight des années 90 montrait Sir Percy qui fusionnait avec l’Epée d’Ebène pour limiter la corruption, et permettre à Dane de la tenir sans devenir fou. Oh, oui, Sean Dolan n’arrive pas à faire de même et devient Bloodwraith, mais c’est pour marquer la différence. Whitman, lui, peut tenir l’Epée d’Ebène sans devenir fou. Parce qu’une histoire raconte comment ça a pu se faire.
Or, Frank Tieri acte l’existence de la corruption, comme si elle était de fait ; sans expliquer pourquoi elle serait revenue, après le sacrifice de Sir Percy.
C’est un détail de continuité, je sais. Mais c’est quand même gênant.

Les couvertures des one-shots par Gerardo Sandoval :

Sabretooth avec une couverture de Wolverine.
Logique.

Un premier aperçu du one-shot Ruins of Ravencroft - Carnage :

In the aftermath of ABSOLUTE CARNAGE, the Marvel Universe still needs a place to treat and rehabilitate the criminally insane, and efforts to reconstruct RAVENCROFT are well underway. But Ravencroft is no ordinary facility, and untold secrets may yet be waiting to be unearthed in the destruction Carnage left after his attack on the facility.

Writer – Frank Tieri
Art – Guiu Villanova
Colors – Rachelle Rosenberg
Release Date – January 8, 2020

Source : www.adventuresinpoortaste.com

RUINS OF RAVENCROFT: CARNAGE #1

Written by: Frank Tieri.

Art by: Guiu Villanova, Angel Unzueta.

Covers by: Gerardo Sandoval, Ariel Olivetti

Description: In the aftermath of Absolute Carnage, the Marvel Universe still needs a place to treat and rehabilitate the criminally insane, and efforts to reconstruct Ravencroft are well underway. But Ravencroft is no ordinary facility, and untold secrets may yet be waiting to be unearthed in the destruction Carnage left after his attack on the facility.

Pages: 40.

Price: $4.99.

In stores: Jan. 8.

Source : www.comicscontinuum.com

sabretooth-1

THE RUINS OF RAVENCROFT: SABRETOOTH #1

  • FRANK TIERI (W) • ANGEL UNZUETA & GUILLERMO SANNA (A)
  • Cover by GERARDO SANDOVAL
  • VARIANT COVER BY MICO SUAYAN
  • The history of the Ravencroft Institute for the Criminally Insane has been shrouded in mystery for years. NO LONGER! In the wake of ABSOLUTE
  • CARNAGE, the facility’s past has started to unravel, and in doing so has revealed hidden chapters in the lives of some of the Marvel Universe’s most recognizable heroes and villains!
  • 40 PGS./ONE SHOT/Rated T+ …$4.99

sabretooth-3

sabretooth-4

sabretooth-5

sabretooth-6

Source : www.cbr.com

To the men and women of the Marvel Universe, Ravencroft Institute for the Criminally Insane appeared to be a hospital devoted to the rehabilitation of society’s most violent offenders. But appearances can be deceptive, and — as Captain America learned the hard way – some secrets have teeth.

Writer Frank Tieri
Illustrator (Modern Day) Angel Unzueta
Illustrator (Flashback) Stefano Landini
Colors Rachelle Rosenberg
Letters Travis Lanham
Cover Illustrator Gerardo Sandoval
Release Date: January 22, 2020

Source : www.adventuresinpoortaste.com