S.h.i.e.l.d. #1-5

Je suis d’accord avec la comparaison avec ces excellents titres que furent Marvel Team-Up et Marvel Two-In-One, mais contrairement au Mallrat, j’ai passé un très chouette moment de lecture avec ce premier numéro.
On a donc affaire à un “Les Agents du S.H.I.E.L.D. et…” où Coulson trouve enfin une véritable fonction dans l’univers Marvel classique (après une introduction qui s’était faite un peu à l’arrache, vu qu’il ne ressemble plus du tout au Coulson de la mini-série Battle Scars) et où les agents Fitz , Simmons (que j’aime bien pour ma part) et May sont amenés progressivement à travers les différentes missions qui leur sont assignés.
C’est vraiment le genre de série parfaite pour le fameux “nouveau lecteur” qui serait attiré par ce titre après avoir vu la série : c’est un modèle d’accessibilité et la construction en mission, qui amène une nouvelle menace, ainsi qu’un nouveau dessinateur à chaque épisode, évite l’effet décompression. Et pour un vieux lecteur comme moi, j’ai trouvé l’ensemble bien pêchu, très fun et mêlant à bon escient éléments de continuité et apports de la série TV et des films. Il y a bien quelques petites pétouilles venant peut-être de l’éditorial (pourquoi Iron Man a une armure blanche alors qu’il n’a pas l’air d’être le Tony post-Axis ?) et du dessinateur (certains artistes ont du mal à dessiner Nova comme un gamin), mais rien qui altère le plaisir. Le changement d’ambiance entre les deux épisodes (grosse menace mondiale dans le premier, panique à l’école dans le second) est bien géré, la caractérisation est bonne (et c’est fait le plus souvent dans l’action, sans perdre le rythme), bref ça annonce un bon petit successeur de ces vieilles séries Team-Up qui permettaient au lecteur de faire un tour d’horizon du Marvel Universe…sauf qu’ici Coulson et son équipe remplacent l’Araignée et la Chose.

J’avais été un poil déçu par le one-shot que la scénariste Kathryn Immonen avait consacré à Peggy Carter il y a quelques années, mais là cette mini-série Opération S.I.N. commence d’agréable façon. Un style élégant, un bon duo entre Peggy et Howard Stark avec des dialogues savoureux, de l’action, du mystère et un gros cliffhanger…une entame réussie ! Et comme j’avais envie de voir un peu plus Woodrow McCord après ses apparitions dans Original Sin, je suis servi…

[quote=“KabFC”]

Toute caractérisation pour un grand nombre amène à faire des clichés, les séries ne sont pas exempt, Je vois pas du coup ou est le problème.[/quote]

Non tu pars d un cliché puis tu developpes un perso.
Là ca reste des clichés.

Là je ne suis pas d’accord, les persos sont bien développés et donc les clichés disparaissent… C’est que tu as mal regardé la série TV alors.

si si
je l aime pas mal en plus. (puisque je la regarde) mais sans les geeks et skye se serait bien mieux.

Alors bon, j’aurais p’tet pas du lire vos avis en fait car je m’attendais à du très bon et c’est juste sympatoche. C’est relativement bien dessiné, mais c’est du scénario team-up de base, rien de transcendant.

Par contre je ne suis pas d’accord avec Fred non plus, les persos sont développés par épisode, le premier sur Coulson et le second sur Simmons grâce à des flashbacks et des situations assez simple d’accès permettant de d’écrire certains aspects de chacun. Simple mais efficace.

Ps : le one shot était franchement pas terrible.

au final Ok mais bon… pourquoi pas dans un avengers hors série >< (ne me répondez pas je sais pourquoi ce choix…)

De quel one-shot tu parles ?

C’est une mini-série.

Ah oui désolé le premier épisode de la mini sur Carter

[quote=“Fred le Mallrat”]

Toute caractérisation pour un grand nombre amène à faire des clichés, les séries ne sont pas exempt, Je vois pas du coup ou est le problème.

Non tu pars d un cliché puis tu developpes un perso.
Là ça reste des clichés.[/quote]

En 2 épisodes c’est court pour développer, je comprends que tu fais pas aimé, mais restons de bonne foi :wink:

c est pas “court”.
Le choix des one shots va aussi dans ce sens.

Je prend par exemple Moon Knight que j aime bien en mode one shot… Ellis développe pas vraiment al personnalité, il a pas le temps…(il faut présenter la menace, l enjeux puis faire la résolution) il developpe par contre des angles sur la facon d envisager Moon Knight.
Pareil dans Planetary… le developpement commence avec les subplots et histoires à suivre.

C est pour ac de toute facon que je n aime pas le formatage formel des histoires.
Partir sur faire OBLIGATOIREMENT des arcs en 4 ou 6 ou des one shots… ca me parait débile.

Les meilleurs runs ne sont pas structurés ainsi. Ils partent tout azimut et formellement et sur le fond.

On va prendre les xmen de claremont… ils n ont jamais été aussi bon qu avec Byrne ou arc et stand alone s alternent, grandes sagas et episodes intimistes… SF, Terre sauvages puis episodes anti-mutants …
D ailleurs a cette epoque les xmen ne passaient pas leurs temps dans des intrigues toujours sur des antimutants ou antihumains…

Il faut laisser respirer et varier les approches.

Un stand alone peut être bon pour respirer mais uniquement ca, ca empeche l evolution des personnages. c est pour ac que Shooter est revenu sur le fait d exiger des stans alones (periode où Stern et Byrne quittent Captain America a cause de ca) : ca fait pas avancer une série.
D ailleurs les meilleurs Marvel Two In One ou Team Up sont les periodes où les histoires se suivent (project pegasus saga, saga de spidey dans le temps) pour prendre des séries dont SHIELD a le parfum.

@blackie: developpement sur Coulson et Simmons?? Pour l instant pour moi c est juste des clichés, aller à la truelle façon séries TV des chaines nationales non cablées. Un personnage n a de developpement que dans les grandes lignes (sauf exceptions qui existent heureusement) et pourrait être échangé avec celui de la série voisine.

Pour moi SHIELD est pour l instant une série de surface. Personnages, intrigues … tout est trop à la surface. c est une série qu on oublie aussi vite qu on l a lue.

SHIELD : je ne suis pas encore transporté par cette série, c’est assez compressé par le fait que ce soit des histoires one-shot et la construction me parait légèrement précipitée ! Après, j’aime bien la caractérisation des nouveaux persos !
Opération SIN : à peine démarré, l’épisode est déjà fini. Mais ça fourmille de choses prometteuses !

[quote]S.H.I.E.L.D. 2

Spider-Man, le Dr Strange et Susan Richards rencontrent les membres du S.H.I.E.L.D., par Waid, Davis et Sprouse. Plus le deuxième chapitre des aventures de l’agent Carter et Howard Stark, par Immonen et Ellis.

bimestriel, 4,60 EUR, 72 pages
(Contient les épisodes US S.H.I.E.L.D. (2015) 3(I)-4, 1(II), 3(II) ; Operation: S.I.N. 2)

SORTIE LE 14 AOÛT[/quote]

Alors j’ai préféré ces épisodes de SHIELD aux précédents, enfin, ce n’est pas que j’ai trouvé les autres mauvais, mais ceux-ci, je les ai trouvés plus équilibrés ! Et puis on est bien servis par le dessin !

Ensuite, concernant Operation : S.I.N., j’ai été très gêné par une scène dont je n’ai pas bien compris les répliques, et ça m’a carrément bloqué, tant j’essayais de comprendre ce à quoi faisait référence les persos (la scène de combat dans le véhicule face aux chars). J’ai fini par faire abstraction, mais ces deux bulles m’agacent, parce que je ne comprends pas ! Finalement, c’est vrai que ça joue plus sur le relationnel des perso que sur l’intrigue, si bien qu’on a l’impression de louper des choses, notamment cette histoire d’OVNI de lumière expédiée en deux cases ! (ça méritait peut être pas plus en explication, mais pourtant, ça a pris de la place dans les pages de l’épisode précédent)

J’aime beaucoup cette série. Waid change d’ambiance à chaque épisode avec aisance et les dessinateurs sont particulièrement bien choisis. Et les intrigues pleine d’action, de rebondissements et de bonnes répliques bouclées en 20 pages sur un rythme alerte (avec un pitit fil rouge), ça me botte franchement bien…

Après un bon début, ça commence déjà à traînailler un chouïa cette histoire. J’aime bien tout de même, grâce au travail effectué sur les personnages, que je trouve soigné, et aux dessins de Rich Ellis.
Quelles répliques te chiffonnent, au fait ?

Stark : “à quoi ça sert, Woody” ? -> je ne vois pas de quoi Stark parle !
Et sur la page suivante : Carter : “elle descend de la montagne” -> quoi donc qui descend (pas à cheval) ?

:blush: :blush:

Le “elle descend de la montagne”, c’est bien sûr une référence à la chanson, et je vois ça comme un code pour dire à Woodrow qu’il y a du danger derrière lui (dans la case précédente, il tire vers la route…dans celle avec Peggy, il a changé de position).

Pour la réplique de Stark, je pense que ça a un rapport avec sa précédente remarque sur le pare-brise blindé…

Merci ! Ben dis donc, je n’y aurais jamais pensé ! C’est pas très clair, quand même !

Re-Merci. Mais je ne comprends où veut en venir Stark en disant ça comme ça !

De la série télé “Agents of S.H.I.E.L.D.”, je m’en cogne perso avec la dernière énergie. C’est peut-être un tort, mais les quelques minutes glanées à la volée à la faveur d’un zapping ne m’ont pas convaincu.

J’aborde donc la série sans ce référent, peut-être d’ailleurs pas tellement présent dans les scripts signés Waid (je ne saurais dire). Et pas besoin en fait pour apprécier ce titre frais, astucieux, bien usiné, drôle, bourré de références tout en restant très abordable, et en plus majoritairement superbement dessiné.

Que demande le peuple ? Une très bonne surprise, d’autant meilleure pour moi qu’elle est inattendue.

Je n’ai pas l’impression que Waid s’en préoccupe, de la série télé !

Non, quel intérêt ? Il reprend juste les personnages et encore pour le moment que le trio Coulson/fitz/Jemma