Sa majesté le chat - Manga

Discutez de Sa majesté le chat

La critique de Sa majesté le chat T.1 (Simple - Doki-Doki) par DéesseVonKiki est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

O___o

Pourquoi la critique apparaît en alphabet grec ?
Bon, j’ai réussi à la lire quand même… Et c’est vrai que ce titre est touchant, émouvant et sonne vrai (c’est normal, en même temps !), tout en étant très drôle ! Il y a juste qu’on ne se rend pas toujours compte du temps qui est passé.

Reste que je n’ai pas pu m’empêcher de verser une petite larme, à un moment… Il faut dire qu’un des chats de ma mère est mort il y a quelques mois, et que c’était une chatte handicapée que j’étais le premier à avoir pris dans mes bras, quand on est allé le chercher, alors qu’elle était délaissé par sa mère… Elle disparaissait parfois une à trois semaines mais, bizarrement, était toujours là quand j’allais voir ma mère ! Ma mère me disait souvent “Oh, on ne l’a pas vue depuis un moment”… Et je la voyais alors pointer le bout de son museau… Quand elle est morte, elle est partie se cacher à quelques mètres de l’endroit où je dormais, et c’est moi qui ai trouvé son corps. Elle avait vraiment un lien très fort avec moi, et ce manga a remué des choses en moi.

Tori.

Je comprends pas pourquoi ça apparaît en grecque chez toi mais j’ai changé dans le doute, en espérant que personne d’autre n’aura de problème.

Tiens c’est vrai que j’aurais pu parler du temps qui en effet est difficile à saisir.
Mais on est tellement happé par ces coquinous de chats qu’on oublie.

Comme toi j’ai versé ma larmichette, et pourtant je suis du genre carapace mais j’sais pas, ça prend aux tripes et les dessins sont trash (je parle à la clinique véto)

Je suis navrée que ce titre ait réveillé de mauvais souvenirs.
Les chats c’est vrai qu’ils sont comme ça. QUand il sentent le moment arriver, ils ne ne protestent pas et se font tout petits comme s’ils ne voulaient pas ennuyer ou tout simplement comme s’ils étaient conscients de notre tristesse. Bref, livre sympa.^^

Oui, j’ai vu… J’aurais dû prendre une capture d’écran : c’était assez drôle !

En même temps, tu n’y es pour rien… ~___^
Et ce titre n’a pas réveillé que des mauvais souvenirs, au contraire : plein de situations rappellent des moments drôles vécus avec les différents chats avec lesquels j’ai cohabité.

Tori.

Perso j’ai beaucoup aimé. Même si j’ai trouvé que dans la construction, ça ressemble à des tranches de vie collées une à une saupoudrées d’anecdotes, on rit beaucoup de ses “mésaventures” avec ses chats. Et quand on a des chats, on ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec sa propre vie.

J’ai moi-même versé ma larmichette à la fin du tome, ayant perdu récemment un chat, l’amener chez le véto a été un véritable drame pour moi et ça a fait remonter quelque tristesse.

Mais c’est en ça que je trouve malgré tout que le tome est réussi, parce qu’il a réussi à me procurer des émotions, des rires, des larmes, et ça c’est vachement bien.