Saint Seiya - The Lost Canvas volume 9 (Kurokawa)


(chris936) #1

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(Sherryn) #2

J’avoue que j’ai souri en lisant ta critique, car pour ma part j’ai adoré ce volume justement parce que les combats y sont nets, directs, fluides et surtout rapides. Et que c’est bien pour ça que je me motive à acheter Lost Canvas alors que je n’ai jamais eu le courage de tenter Saint Seiya en entier (quoique les combats dans ce dernier restent pourtant nettement moins ennuyeux que dans du DBZ et ses clônes).
Même si le chevalier du Capricorne se fait blesser facilement, il n’en reste pas moins très persévérant et sait réserver des surprises ; en ce sens, même s’il n’a pas autant de classe que les autres chevaliers d’or de Lost Canvas (qui à mon sens ont d’ailleurs tous largement plus de classe que ceux de Saint Seia…). En même temps, l’intrigue autour de Tenma continue d’avancer.
Contrairement au précédent où j’étais un peu lassée, ce volume a su récupérer mon attention. Peut-être que j’étais dans l’humeur idéale au moment de lire, allez savoir.


(Blackiruah) #3

Moi j’ai bien aimé ce volume aussi, et les combats rapides sont en fait très agréable car ils reflètent bien la puissance et les personnages du volume (après tout qu’est ce qui peut résister à excalibur?).

Par contre j’ai un souci avec le scénario : les nouveaux dieux présentés… Mon dieu! Ils ont l’air plus faible que les 3 juges de l’enfer (radamanthe eaque et minos). On ne voit même pas un mythique “si tu me lances ton attaque celle ci se retournera contre toi”… Non là on a juste à faire à trois personnages (car le quatrième a l’air d’un autre acabit) dans de belles armures aux charismes d’escargots… Quel dommage il y avait matière à faire mieux…