SAMBA (Olivier Nakache et Eric Toledano)

*Samba, sénégalais en France depuis 10 ans, collectionne les petits boulots ; Alice est une cadre supérieure épuisée par un burn out. Lui essaye par tous les moyens d’obtenir ses papiers, alors qu’elle tente de se reconstruire par le bénévolat dans une association. Chacun cherche à sortir de son impasse jusqu’au jour où leurs destins se croisent… Entre humour et émotion, leur histoire se fraye un autre chemin vers le bonheur. Et si la vie avait plus d’imagination qu’eux ? *

[quote]REALISATEUR

Olivier Nakache, Eric Toledano

SCENARISTES

Olivier Nakache et Eric Toledano
D’après l’oeuvre de Delphine Coulin

DISTRIBUTION

Omar Sy, Charlotte Gainsbourg, Tahar Rahim, etc…

INFOS

Long métrage Français
Genre : comédie, Drame
Année de production: 2013
Date de sortie: 15 octobre 2014[/quote]

Un bon film. Pour ma part je n’en attendais pas plus qu’Intouchables, ni moins, donc j’en suis ressortie plutôt satisfaite.

Dès le début on entre directement dans le vif du sujet : l’immigration, les sans papiers sans forcement chercher à revendiquer ou pointer du doigt certains faits. Sans prendre de réelle position même si parfois certaines scènes possèdent, malheureusement, quelques clichés qu’on aurait pu éviter…
SPOIL: Dans les premières scènes d’introduction, on a un petit plan de la plonge ou il n’y a que des personnes d’origine africaine… (Plan qui d’ailleurs en a fait réagir plus d’un pendant la diffusion du film…)
Boooon Ok, d’un coté ce n’est pas totalement faux, mais ce n’est pas totalement vrai non plus, il ne faut pas percevoir cette image comme une généralité. Loin de moi l’envie de rentrer dans un débat à ce sujet (la flemme) mais pour avoir bossé et pour bosser en restauration ce n’est pas le cas partout faut arrêter avec ça… Certain resto’ pratique la polyvalence par exemple et c’est tout le monde qui y passe. (Pardon de dire ça comme ça mais) les « blancs » ou autre en plonge ça existe, y’a pas que des noirs :wink:

Globalement, j’ai eu l’impression que les réalisateurs ne s’étaient pas « foulés », ils ont gardé les mêmes codes que pour Intouchables.

Comme le précédent long-métrage, c’est un film qui contient pas mal d’oppositions. Encore une fois on a un sujet « grave », presque tabou, mixé au comique. Un humour parfois trop présent qui pour ma part dédramatise un peu la gravité de la situation de Samba. En effet malgré les blagues, on n’oublie pas qu’il a une vie chaotique, une situation très précaire et stressante. Il habite dans un petit appartement avec son oncle, sa famille, restée au pays, compte sur lui donc il enchaine les petits boulots… En un laps de temps très court il passe de plongeur, à agent de sécurité [size=85](oh tient, mais c’est le centre commercial Ô PARINOR!)[/size] laveur de vitre, peintre en bâtiment, trieur de déchets… Tout cela sans se faire remarquer par les autorités au risque d’être rapatrier au Sénégal. Il faut tout faire silencieusement, ne pas se faire remarquer être le plus discret possible, être transparent.

Autre opposition présente, avec les personnages et leurs situations réceptives.
Samba (/Wilson) VS. Alice (/Manu) : Deux personnages qui se situe tout deux dans des environnements opposés, mais à qui l’on trouve quand même quelque similitude. Samba, lui est totalement perdu, il ne sait plus qu’il est si bien qu’il a peur d’oublier son propre prénom, quant à Alice (qui porte un manteau beaucoup trop grand pour elle by the way) suite à son « Burn out », à l’air complètement paumée la pauvre. Aucun doute, ces deux là sont faits pour s’entendre et ça marche plutôt bien. Le duo Gainsbourg/Sy fonctionne pas mal.

On a aussi une vision coté immigrés et coté personnel de l’association. On découvre un métier ou la patiente et le self control sont les mots d’ordre, surtout lorsqu’il s’agit de s’occuper de personnes qui ne parle pas ou très peu français. Cela toujours dans l’humour bien sûr.
SPOIL: La scène avec le fameux papier rouge, et le « globalement, elle est fatiguée… » est juste excellente. :laughing:

Au niveau de la musique aussi on garde bien sûre Ludovico Einaudi, choix très judicieux puisqu’on apprécie toujours autant ses compositions captivantes. Auparavant on avait du Earth, wind & fire, ici on a du Bob Marley, du Stevie Wonder et j’en passe.
SPOIL: D’ailleurs il y aura de la déception chez certain…. Omar ne danse pas ! Et oui… Son personnage n’est pas un bon danseur donc pas de pas funky dans Samba ! [size=50]Manquerait plus que ça lui colle a peau le pauvre… [/size]Ce sont ses collègues Tahar Rahim (et il bouge plutôt bien) ainsi que Charlotte Gainsbourg qui s’y collent cette fois-ci.

Une bande-son bien choisie, toujours aussi sympathique.

Pour ce qui est de la performance des acteurs pas grand-chose à dire. J’aime bien Omar Sy (il est doué ce type quand même. J’aimerai bien le voir dans un rôle moins comique… Un truc super sérieux sans blagounette pour voir s’il serait toujours aussi convaincant). Tahar Rahim… C’est simple j’ai juste adoré. Et Charlotte Gainsbourg, bah ca reste Charlotte Gainsbourg hein. Elle a suffisamment fait ses preuves, toujours aussi charmante… Bref, à par Izïa Higelin qui pour moi passe inaperçue, ces trois la sont bons.

Coté scénario j’ai trouvé qu’il manquait un peu de coups de théâtres… de surprises, sans pour autant rendre le film ennuyant. Malgré le fait que le rythme soit soutenu par les blagues, par le comique de situation, de gestuelle etc, la fin reste sans surprise. A UN moment du film seulement, on ressent une légère frayeur qui malheureusement est rapidement balayée par notre bon sens…
SPOIL: La scène ou l’oncle de Samba annonce que le corps de celui-ci a été retrouvé sans vie… Maiiiiiiiiiiis Fausse alerte. Bah oui, les deux anciens amis avaient échangés leur veste. Au final même ici, pas de réelle surprise. Je ne dis pas qu’il aurait du crever mais j’ai trouvé cette scène en particulier loupée… Elle manquait d’un petit quelque chose qui rende la triste nouvelle crédible. Pour le coup, je n’ai pas du tout été touchée par les yeux larmoyants des acteurs à ce moment.

Pour conclure, je dirai que ce n’est pas aussi bien qu’Intouchables, disons qu’il est un peu en dessous, mais qu’il reste quand même pas mal. Pour ceux qui ont le rire facile comme moi vous apprécierez malgré le coté un peu « plat » du scenario.

PS: Pardon pour les SPOIL les balises ne fonctionnaient pas :neutral_face: