Samurai Deeper Kyô (Kana)

La critique par berwilkin est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Beaucoup reproche à SDK son schéma bien trop répétitif, ce que je peux comprendre mais ça ne le rend pas mauvais pour autant et puis d’autres mangas fonctionnent pareil, par exemple Saint Seiya est construit aussi sur un système assez répétitif : combat, le héros (ou l’un de ses amis) se prend une raclée, puis se relève et termine son ennemi par une attaque “de la mort” qui ne fonctionnera pas sur le prochain méchant. Intellectuellement, on ne risque pas de se fatiguer c’est sûr.

Mais pour moi, le gros point faible de ce manga c’est son scénario et la tonne de rebondissements plus au moins crédibles qui le parsème. Le tout sans doute pour allonger la durée de l’histoire, ce qui au final n’était pas une grande idée car 38 tomes c’est très long et ça aurait pu être plié en une vingtaine de volumes. Autre chose qui m’a légèrement agacé à la longue : Les méchants qui ne sont pas si méchants que ça et ont toujours une bonne raison pour agir comme ils le font. SDK manque vraiment d’un grand vilain!
Hormis ça, SDK est un pur shônen avec une bonne galerie de personnages et puis graphiquement c’est très bon. Pour moi c’est vraiment un bon manga, pas prise de tête et que j’ai eu plaisir à lire.

Ca c’est relatif. Je me souviens aux débuts du manga on se prennait bien la tête avec des potes à essayer de comprendre où l’auteur voulait en venir tellement l’histoire avait l’air de partir dans tout les sens. L’histoire n’était quand même pas évidente à suivre quand on suivait la parrution régulièrement. Le jeu c’était de savoir ce qu’il allait inventer au prochain tome tellement il avait l’air de réinventer le scenario à chaque chapitre. Kyo, le seul manga qui m’a clairement donné l’impression que l’auteur lui-même ne savait pas où allait son histoire. :laughing:

en effet si on essaye de deviner les intentions de l’auteur là c’est mal de crane assuré :mrgreen:

Pareil. Je me suis déjà demandé plusieurs fois si tous les auteurs prévoyaient plus ou moins ce que leur manga allait devenir par la suite, mais pour Kyo je suis certain de la réponse : c’est non. Je suis certain que le scénar se montait vaille que vaille, semaine après semaine.
C’est pas un mauvais manga, mais 7/10 c’est bien payé pour Kyo. A partir du moment où les Mibu entrent en scène, ça devient véritablement n’importe quoi. Et la surenchère de pouvoirs et d’ennemis balèzes ne jouent vraiment pas en la faveur de ce manga (les 5 Planètes, les 4 Grands Sages, etc.). Un autre truc qui m’énerve profondément : à chaque page on peut lire un truc du genre “oh, voilà donc la force de Truc”, “c’est donc ça la puissance Machin”. Bouffer la même réplique pendant 38 tomes, c’est un peu gavant.
Mais malgré tout, Kyo offre de somptueux dessins et combats. Si on cherche autre chose que ça (et uniquement ça), il faut fuir Kyo comme la peste.

Entièrement d’accord avec toi Chris, je pense que ce manga aurait du se faire avec 10 tomes en moins, la surenchère de pouvoir à chaque volume décrédibilait la série au fur et à mesure… Le seul fait qui me tenait en haleine était la relation entre Kyo, Kyoshiro et l’ex roi rouge mais bon j’étais bien content quand j’ai fini de lire ce manga. Par contre, le charact design est sombtueux et vaut le coup d’oeil et puis certaine réplique reste vraiment excellente : “as-tu ressentie le vent?” Ralalah le début était vraiment excellent pourtant…

moi contrairement à vous, ai largement préféré la seconde partie du manga et donc la partie sur les mibu, j’aime beaucoup cette façon de développer les personnages, leur passé, leur psychologie et le fait que rien n’st manichéenn comme dans beaucoup de shônen!

On se retrouve aisément à travers l’impressionnante galerie de personnage et on s’y attache très vite. De plus, pour une fois les sentiments entre les différents personnages ne sont pas mis de côté mais bien en avant et en ressort une intensité dramatique peu commune, tout les combats ne sont pas là pour rien et permettent de mieux comprendre toutes les subtilité du passé de kyoshiro, des mibu, de yuya…

Après, je pense que bien au contraire, l’auteur connaissait les grandes lignes de son histoire dès le début car toutes les connexions et interractions entre les personnages collaient vraiment bien et n’étaient pas du au hasard. On sent que l’auteur a mis son âme et expérience dans cet oeuvre et franchement, jamais au grand jamais je ne me suis ennuyé à sa lecture ou relecture.

Après, ce n’est que mon avis et j’avoue avoir largement préféré Kyo à Kenshin et pourtant je suis aussi une grande fan de kenshin.

Pour moi, ce shônen reste un bon melting pot entre shôjo et shônen (car contrairement à beaucoup de manga de ce genre, le personnage de l’héroïne est bien développé et le côté romance entre les perso n’est pas oublié) et je pense qu’il faut souligner que ce titre est vraiment apprécié par la gente féminine bien plus que par la masculine.

Quant au graphisme, il ne va qu’en se bonnifiant et est franchement à la fin à son paroxysme de dynamisme et d’efficacité!

Bref, vous l’avez compris j’aime beaucoup ce manga. :mrgreen:

En effet, c’est pas du tout manichéen puisqu’au final, absolument tout le monde est dans le camp des gentils :stuck_out_tongue:

C’est possible…au début. Car encore une fois, dans l’arc des Mibu, on sent très nettement que c’est pas le cas (y a qu’à voir comment yun-yun se retrouve avec un sabre en main). J’ai plus d’exemples en tête car ça fait longtemps que j’ai lu ce manga, mais je me souviens très bien avoir eu cette impression que l’auteur usait de facilités scénaristiques et parfois de coups de théâtre improbables dont elle avait dû avoir l’idée la semaine avant à tout casser.

bon ça fait plaisir de tomber sur certaines personnes qui sont du même avis que moi

moi je serais catégorique : selon moi SDK est un mauvais manga
alors certes le style graphique est bien maitrisé quoique très conventionnel
mais niveau scénario franchement c’est a se demander quelles substance les auteurs prenaient avant de se mettre au boulot … en fait il ne s’agit que d’un gigantesque massacre de l’histoire du Japon médiéval , doublé d’un total manque de fil conducteur, en ajoutant bien sur une surenchère à tous les niveaux, trop de combat, trop de techniques qui sortent de nulle part , trop de fan service inutile (pléonasme?) , trop de blabla prétentieux (et parfois totalement dénué de sens), trop de phrases qui se terminent 3 volumes après avoir été commencées (genre vol 5 " si je t’ai trahi c’est parce que …" volume 8 : on a enfin la fin de la phrase …et des fois c’est même par un autre personnages) en fait trop de trop … ça donne surtout “trop c’est trop”

concrètement je ne cautionne absolument pas ce genre de manga , fruit du pur merchandising, manga sans recherche artistique quelle qu’elle soit , se reposant uniquement sur des combats incessant (et régulièrement illisibles d’ailleurs) , du fan service bidon (ou les planches a pain font au moins du 90C) et des persos classes (et encore vu qu’une grande majorité ont exactement la même tête mais avec une coiffure différente … ) et on ajoute a celà qu’a aucun moment le manga ne se revele ne serait ce qu’original …
le genre de manga que j’achetais à l’époque ou je prenais tout et n’importe quoi … et typiquement le genre de série qui fait que je choisi minutieusement ce que j’achète maintenant

J’aime quand Tempskron passe sur le forum.

C’est un peu dur de dire que SDK est mauvais…

Je suis d’accord avec la pluspart pour dire qu’il est beaucoup trop long…( black vous le dira je préfère les histoire courte et bien mené).
Par contre niveau dessin rien à redire, opa à raison de dire que la psychologie des personnage est très dévelloper et rend ce shonen au final intéréssant!

J’ai l’impresssion que beaucoup de gens reproche à ce manga d’être tout simplement un shonen; toujours plus de combat, toujours plus de mec balaise. Enfin c’est pas nouveau ça, le shonen pour moi est ainsi fait une fois que le heros a battu quelqu’un y a toujours un plus fort qui pointe son nez!

Enfin de mon avis, je n’aime pas trop les shonens à cause de ça! Mais certains mérite le détours et je pense que SDK en fait parti même si c’est pas lemeilleur manga de sa génération

Je confirme :slight_smile:

Je pense que ça n’est effectivement que ton impression.
J’ai lu des tonnes de shônen et dans ceux-là, une énorme majorité doit être du très classique shônen de baston. Pourtant, ça ne me lasse toujours pas.
Malgré tout, pour toutes les raisons déjà citées, je continue à penser que SDK a quelque chose en moins que les autres. Autant j’ai pris mon pied en lisant Kenshin, autant Kyo m’a barbé pendant son dernier 1/3. Je veux bien que les shônen aient souvent un schéma répétitif, mais ici ça va presque jusqu’aux dialogues. Faut pas pousser non plus.
Je n’irai pas jusqu’à dire que le manga est mauvais dans son ensemble, mais il vaut clairement pas le détour, même si on est amateur de combats au sabre.

J’avoue c’est pas faux ça, moi aussi ça m’avais gêner…

Je me suis arrêté au tome 12, dois-je continuer ? :unamused: :laughing:

PS : je finirais de toute façon la série mais je la lirai forcément différemment maintenant… :wink:

Perso, je suis d’accord avec la plupart des personnes ici apparemment. Pour moi SDK est clairement un shonen de bas étage, je vais pas répéter tout ce qui a été dit: persos qui se ressemblent tous, combats à répétitions, techniques de plus en plus puissantes et invraisemblables avec notamment des techniques soit disant “interdites” ou je sais plus quoi qui sont censé tué celui qui s’en sert mais qui, au final, ne provoquent qu’un gros coup de pompe :unamused: (ah merde je l’ai quand même fait :mrgreen: ).
Les dialogues sont tellement ridicules et redondants qu’ils en deviennent marrant, par exemple, yuya qui ne cesse de s’extasier devant la puissance des héros, un peu ça va mais à la fin ça devient exaspérant.
À éviter.

Bon bah même constat pour moi, j’vais pas répéter ce que certains ont très bien dit :smiley:

En fait, pour avoir le meilleur de Kyo, il suffit d’acheter uniquement l’artbook. Je trouve que le dessin et le style graphique sont très beaux mais manquent un poil de charme.

Ca me fait penser qu’on voit très bien de qu’elle école s’inspire le manga Get Backers :laughing:

PAS D’ACCOREUH !

Je vais surement être le seul à dire ça, mais SDK est un manga que je ne regrette pas d’avoir dans ma bibliothèque ! IL VAUT LE DETOUR !
Bon ok, il y a quelques faiblesses scénaristiques par ci par la, mais l’histoire reste plus que potable !
Bon ok, a chaque combat on sait déja que c’est toujours Kyo qui gagne, mais n’est-ce pas le principe du shonen de le voir se demener et se faire ratatiner pour (enfin) le voir gagner ?
Bon ok, Y a des moments ou Yuya faisait vraiment Godiche à observer Kyo de loin en disant “Non, Kyooo !” a chaque fois qu’il se prend un coup, mais j’ai trouvé que son personnage prenait vraiment de l’interet en arrivant en terre Mibu…
Bon ok, Les mechants sont quasiment tous des gentils avec de bonnes raisons d’être mechant, mais moi je trouve que ça les rend attachant^^, et puis on est loin du schéma “horrible mechant sadique et cruel qui veut dominer le monde parce que… ba parce qu’il doit dominer le monde, et puis c’est tout.” (schéma que je deteste)… Et perso, j’ai vraiment eu des sueurs froides Au volume 33 quand Yuya rencontre l’ex-roi Rouge :confused:
Bon ok, l’hisoire est longue. Et alors ? Quand on voit la différence de dessins par rapport au premier volume, je trouve que ça valait le coup pour acquérir une technique aussi belle et soignée^^ …Et puis si les combats duraient 2 pages, ce serait un shojo :laughing:
Et bon ok, la fin est un peu facile, pis un peu floue aussi… (Les mibu, les vrais, les faux…) :unamused:

MAIS Pas d’accord, les persos ne se ressemblent pas tous ! Au contraire, on est heureux de constater qu’ils ont tous plus ou moins leur place et leur rôle à jouer, petit role pour certains mais cela contribue à établir un equilibre avec le reste du groupe. Et certaines relations restent bourrées d’interets ! (Genre Shinrei-Luciole, ou Tigre Rouge-Sasuke, ou encore Kyo-Yukimura)
ET ENCORE MOINS D’ACCORD, Ce manga a de l’interêt ! Je trouve que 7/10, c’est une note qui lui va 8) ! Ni trop, ni pas assez.

[quote=“ivan isaak”]Je me suis arrêté au tome 12, dois-je continuer ? :unamused: :laughing:
[/quote]

Ivan, Si tu n’en es qu’au volume 12, continue et fais toi une opinion par toi-même.

Je ne dirais pas que je regrette de l’avoir dans ma collection car sous son flot de défauts, je lui trouve certaines qualités (essentiellement graphiques), mais de là à dire qu’il vaut le détour, il y a un pas que je ne franchirai pas.

Maintenant, je ne doute pas que certains y trouvent leur bonheur. En plus, tu vas pas dire que 1/5 de ta collection est de la merde :mrgreen:

Les meilleurs shônen sont justement ceux qui n’obéissent pas à cette règle.

[quote=“chris936”]

Les meilleurs shônen sont justement ceux qui n’obéissent pas à cette règle.[/quote]

Le but du jeu n’est pas “d’echapper” à cette règle, un shonen n’a pas besoin de ça pour un être bon shonen. Et puis c’est comme ca même dans les meilleurs^^. Du genre Bleach, que je considère comme un très bon shonen, ou même Air gear, exellent lui aussi. On sait deja que dans 99% des cas, si le heros principal se lance dans un combat, il va gagner. Et si, dans 1% des cas il perd, on sait que quelqu’un va venir le sauver, ou qu’il va trouver la parade pour survivre malgré tout…

…Et puis jsui fier de mon 1/5 de collection :mrgreen: