Sasamekikoto volume 2 (Clair de lune)

Ce tome confirme l’orientation du titre dans la voie « vie quotidienne », sans but marqué. C’est un style que j’apprécie assez en soi, cependant dans ce cas précis j’ai de la peine à accrocher à la façon dont c’est narré. Il y a quelque chose dans la mise en scène, dans les planches, dans le ton et le rythme de l’histoire, qui ne me convient pas vraiment. Est-ce l’absence à la fois d’humour et de poésie ? En tout cas je me laisse bercer en trouvant le temps un peu long.