SAVAGE SWORD OF CONAN / THE LEGEND OF CONAN

Soleil, non ?

Hello, Soleil puis Panini. Je ne sais pas pourquoi j’étais persuadé que c’était sorti chez Delcourt…

Parce que Soleil a été absorbé par Delcourt ?

J’avais le même souvenir pour les Conan de Busiek jusqu’à récemment. Et comme Panini a par la suite publié certains épisodes (ceux de Brian Wood par exemple), ça n’aide pas à s’y retrouver !

Hello, ils sont sortis en français les épisodes faits par Wood ? Franchement j’ai bien raté le coche à l’époque car je suis en train de lire les 6 premiers via l’epic collection et c’est pas mal du tout.

Chez Panini si je ne m’abuse

N°78 :

M3584-78

N°79 :

M3584-79

N°76 :

Comme je l’ai souligné plus haut, je n’avais pas lu grand chose de la période Dark Horse de Conan, à part deux albums Panini et un one-shot V.O. Cette prolongation de la collection va donc me faire découvrir plein de choses et ça commence très bien avec les premiers épisodes de la série de Kurt Busiek. J’aime l’approche, simple et efficace : un numéro 0 justement intitulé La Légende qui insiste bien sur cet aspect de l’histoire du Cimmérien. Les Chroniques Némédiennes sont racontées à un jeune seigneur blasé par son vizir, un être aux yeux de serpents (indice !) qui à l’air de minimiser la véracité du compte-rendu de la vie de Conan (très certainement parce qu’il l’a lui-même connu).
Busiek redonne un ordre chronologique aux exploits de Conan en commençant par l’adolescent qui a survécu à la Bataille de Venarium tout en intégrant les récits de Robert E. Howard avec une nouvelle adaptation de La Fille du Géant du Gel dès le deuxième épisode. C’est fait avec fluidité, avec une continuité qui évite un aspect 100% remake (et c’est tant mieux pour celui qui a déjà lu une palanquée de comics Marvel). C’est bien écrit aussi, Kurt Busiek joue bien sur la jeunesse de Conan, qui avait encore beaucoup à apprendre à l’époque. Graphiquement, c’est l’un des meilleurs travaux de Cary Nord, avec un joli rendu notamment grâce à la colorisation de Dave Stewart sur les planches non encrées. Ce tome 76 ajoute aussi le #18 (inédit V.F.), dans lequel Conan n’apparaît pas et qui se concentre sur un objet précis qui passe de main en main (ou plutôt de tête en tête). Un bon petit récit qui vaut surtout pour les dessins du vétéran John Severin (j’adore !). Et il y a même Bruce Timm pour une chouette note humoristique dans une amusante historiette de 4 pages…

N°77 et 78 :

Et la suite est de la même veine. Une première année de qualité pour le titre, avec des intrigues bien ficelées qui font à chaque fois efficacement le lien avec les adaptations des histoires de Robert E. Howard quand Busiek les intercale dans sa chronologie. Et graphiquement, il y a une belle régularité, même quand Cary Nord est épaulé par Tom Yeates et Tom Mandrake, grâce aux couleurs de Dave Stewart qui harmonisent l’ensemble.

Hello, cette série est très bonne. J’aime bien les épisodes faits par Truman, un peu plus loin dans la série.

N°80 :

M3584-80

Hello, un excellent tome! Les histoires sur la jeunesse de Conan sont très bonnes et montrent bien en quoi Conan diffère des autres. Et cette scène de naissance :smirk:

N°81 :

M3584-81