Scantrad : Kazé va lancer une campagne de communication

L'éditeur a décidé d'agir pour contrer le scantrad et ça passera par de la communication plutôt que de la répression.

[Lire la news sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/10661/scantrad-kaze-va-lancer-une-campagne-de-communication.html)

Est-ce que la plupart des “scantradeurs” savent ce qu’ils font ? Oui.
Est-ce que le scan de manga touche essentiellement les séries licenciées ? Non.
Est-ce que le scan fait de la pub pour les oeuvres qui sont lues ? Oui.
Est-ce qu’un consommateur de scans va forcément aller acheter un manga si il ne peut le lire sur le web ? Non.
Est-ce que le marché du manga est bien plus florissant que la demande ? Oui.
Est-ce que la qualité des manga distribués par les éditeurs pro est irréprochable ? Oh non.
Est-ce que le prix d’un manga est abordable pour tout un chacun ? Non.
Il faut savoir se poser les bonnes questions. :S
Ça fait très longtemps que cette politique de communication aurait du être adoptée. C’est un comble pour un acheteur que d’avoir à subir ces messages d’avertissements et les montagnes de pubs à coté.

Je pense que si ils décident de mettre un terme au scantrad (ce qui seras très dur) il va falloir faire un effort côté éditeur, j’entends par là qualité de la marchandise, rythme de sortie des tomes, choix proposé et accessibilité (prix).

La plupart, peut-être, mais il y a aussi les autres. De plus, du côté des consommateurs, une majorité écrasante est convaincue que pas licencié chez nous = scan légal.
Rien qu’en cela, la démarche de Kazé n’est pas inutile.

Une bonne partie quand même. Y a quand même pas beaucoup de séries pour lesquelles il est difficile de dénicher des scans. Sans compter que ce n’est pas parce qu’une série n’est actuellement pas licenciée qu’elle ne le sera pas par la suite.

C’est sûr. Je serais d’ailleurs bien curieux de savoir dans quelle mesure le scan est bénéfique aux éditeurs.

Pas forcément, mais bien dans une certaine mesure. Il ira en tout cas sans doute acheter les séries auxquelles il est le plus accro.

?

Seulement, ce n’est pas aux seuls éditeurs qui font du mauvais boulot que le scan fait du tort. Certains éditeurs font du très bon travail.
De plus, ta remarque vaut tout aussi bien pour les teams de scan, qui ne savent parfois (il serait même plus exact de dire “souvent”) même pas écrire correctement en français.

Ça dépend quels mangas. Les licences les plus populaires sont quand même sous la barre des 7€. C’est peut-être plus cher que ça ne l’a déjà été, mais tout augmente. Mais ça rejoint un peu ta remarque précédente : si le travail est bien fait par l’éditeur, on a moins mal au coeur de lui filer 7 ou 8€ pour un manga.
Ceci dit, je fais partie de ceux qui apprécieraient de payer quelques euros moins cher, même si cela doit signifier une petite baisse de qualité.

N’empêche je trouve leur méthode inefficace car les teams de scantrad mettent déjà avec leur chapitres l’avertissement comme quoi il faut acheter les tomes quand ils seront disponible. Je veux dire les teams sérieuses avec une vraie structure.

Il faudrait que les éditeurs aient l’idée de faire du scantrad légal, pour ceux qui aiment lire leurs chapitres de one piece ou naruto ils auraient moyen de se faire pas mal d’argent =D Square Enix à déja commencé à mettre en place son scantrad légal (que les tomes déja sorti en france) et je trouve que c’est une excelente idée.
Maintenant il ne leur reste plus qu’à passer le cap du déja sorti pour faire chapitre par chapitre, ceci afin de leur permettre de gagner de l’argent facilement sans les dépenses papiers et encre.
AH aussi c’est étonnant que Kazé envoie un message de ce genre après les multiples annonces de la Shueisha à certaines teams pour les forcer à stopper (une dizaine de team on reçu un piti message leur incitant à stopper ou à aller en recours de justice. ça fait bizarre =D
Enfin bref le scantrad est pas prêt de mourir tant qu’ils auront pas trouvé le moyen de sortir ce que les lecteurs veulent: Les chapitres plus rapidement et un peu moins cher. 50-60cent le chapitre chaque semaine, je dis oui =)

sauf que ces teams font généralement des manga non licenciés. ceux qu’il faudrait euthanasier ce sont les kikoo qui font que du licencié kar lé éditeur son trop nulle:unamused:

Mouais c’est un peu comme Hadopi quoi x).
Comme vous avez déjà dit la plupart des sites scantrad même les plus petites scans des mangas non licenciés et les supprime si ça devient le cas.

Donc je vois pas trop à quoi ça sert leur communication, fin bref surtout venant de Kaze.

Avant de faire ça Kaze devrait revoir ses prix autant niveau DVD (genre 150 euros à depensé pour Code Geass saison 1 et 2) et même au niveau manga maintenant quand j’ai vu le tome 1 de DOLLS à 7.95€…je l’avais commencé en scantrad, je voulais l’acheter. ba Kaze ira se faire voir :slight_smile:

ça me donne même pu envie d’acheter chez cet éditeur.

Prenons l’exemple de Naruto (sûrement un des mangas les plus téléchargés) : dans le tome 52 (le dernier paru en France), il y a 11 chapitres… à 60 cents le chapitre, ça donnerait 6,60€… Kana le vend 6,75€, et quand tu as une remise de 5%, ça donne 6,41€…
Mais je ne suis pas sûr que les gens seraint prêts à mettre 60 cents dans un chapitre, de toute façon. 30 cents, tout au plus, je dirais.

Tori.
Edit : Merci irons de m’avoir fait remarquer une faute…

Ca doit être un énorme tome !!! :open_mouth:
:mrgreen:

[quote=“Tori”]

Prenons l’exemple de Naruto (sûrement un des mangas les plus téléchargés) : dans le tome 52 (le dernier paru en France), il y a 11 chapitres… à 60 cents le chapitre, ça donnerait 6,60€… Kana le vend 6,75€, et quand tu as une remise de 5%, ça donne 6,41€…
Mais je ne suis pas sûr que les gens seraint prêts à mettre 60 cents dans un chapitre, de toute façon. 30 cents, tout au plus, je dirais.[/quote]

Même à 2 cents, pas mal de gens préféreront le gratuit, et ils ne seront jamais à cours d’arguments fumeux “les éditeurs sont trop des méchants, ils se font des thunes sur notre dos, on est pas des vaches à lait”.

[quote=“CCeles”]

Prenons l’exemple de Naruto (sûrement un des mangas les plus téléchargés) : dans le tome 52 (le dernier paru en France), il y a 11 chapitres… à 60 cents le chapitre, ça donnerait 6,60€… Kana le vend 6,75€, et quand tu as une remise de 5%, ça donne 6,41€…
Mais je ne suis pas sûr que les gens seraint prêts à mettre 60 cents dans un chapitre, de toute façon. 30 cents, tout au plus, je dirais.

Même à 2 cents, pas mal de gens préféreront le gratuit, et ils ne seront jamais à cours d’arguments fumeux “les éditeurs sont trop des méchants, ils se font des thunes sur notre dos, on est pas des vaches à lait”.[/quote]

Je sais bien… Je voulais dire que 30 cents était un grand maximum… La plupart ne mettrait même pas un centime (alors que les mêmes personnes paient des numéros surtaxés pour voter à des émissions, ou pour savoir si leur couple va durer plus de 3 jours ou l’âge auquel ils auront leurs enfants, ou pour acheter des sonneries de téléphone à la c**, mais ça les regarde, après tout).

Tori.

T’as bien cerné cette population ! :laughing:

Je trouve que d’y aller par la communication est quelque chose de beaucoup plus intelligent que de tenter d’y aller par la répression. Nous sommes tous habitués au petit encart au début de nos DVD qui nous disent que pirater c’est mal… XD mais nous l’avons tous lus au moins une fois ce fichu petit encart de %?/&". Nous faisons un choix conscient quand on pirate un film. Nous sommes des adultes, nous savons aussi que les scantrads sont illégaux mais j’ai nombre de mes jeunes clients qui eux en avaient aucune idée (eh oui aussi idiot que cela a l’air).

Le débat est immense sur le sujet… mais je trouve que Kazé y va intelligemment… au lieu de faire la chasse aux sorcières… tente d’allumer une lumière dans notre tête. En tant que libraire j’ai pas assez d’argent pour acheter tout les titres qui pourraient plaire a mes clients, je ne peux pas non plus tout commander pour savoir ce qui leur plaira… je suis peut-être étrange mais je déteste le système de lecture en ligne des éditeurs… j’aime mieux le principe de cliquer pour changer de pages XD

[quote=“chris936”]

La plupart, peut-être, mais il y a aussi les autres. De plus, du côté des consommateurs, une majorité écrasante est convaincue que pas licencié chez nous = scan légal. [/quote]

Ah, donc j’ai besoin qu’on m’explique ! :smiley:
Je serais curieux de voir les articles de lois qui explicitent tout ça.
Tellement curieux que j’ai cherché profondément. Assez pour voir qu’il n’y a strictement rien de clair concernant les oeuvres qui ne sont pas sur le marché français. Pas légal, ni illégal. Je pourrais retrouver l’article que j’ai vu si j’ai un peu de temps.
Peut être suis-je dans l’erreur. Quand bien même ça serait le cas, je chercherais toujours la légitimité d’interdire cette pratique.

Oui. Beaucoup d’équipe de scan font leur possible pour effacer toute traces sur le web de leur traduction. Il restera des traces mais rien de bien dramatique.

Ce ne sont que des suppositions. Et je suppose, par dessus, qu’il ira quand même acheter une série dont il est accro, même s’il lit des scans. Il faut juste essayer de ne pas croire bêtement qu’un scan lu est un manga non acheté.

[quote=“chris936”]

?[/quote]

Je parle du nombre assez hallucinant de manga sortis en France qui ne se vendent probablement très peu, parce que tout le monde n’est pas amateur de manga.

[quote=“chris936”]

Seulement, ce n’est pas aux seuls éditeurs qui font du mauvais boulot que le scan fait du tort. Certains éditeurs font du très bon travail.
De plus, ta remarque vaut tout aussi bien pour les teams de scan, qui ne savent parfois (il serait même plus exact de dire “souvent”) même pas écrire correctement en français.[/quote]

C’est vrai. :smiley:
Mais en l’occurence, pour Kaze c’est pas toujours ça…
Beaucoup de team ont une orthographe et une traduction au raz des pâquerettes et j’espère bien que les lecteurs s’en rendent compte. Mais des fois, quand on pèse le pour et le contre, je comprends.
Je le répète, les pages de pub, la qualité générales parfois moyenne et le prix contre quelque chose de gratuit, sans pub, avec une qualité générale de minable a pas mal, ça se tâte… À eux d’essayer d’améliorer ça pour qu’il n’y ai pas photo (rien que la pub déjà). Bien sûr que des gens préférerons toujours le gratuit, mais au moins, le clients n’auront pas à se plaindre de rien et resteront potentiellement fidèle.

Concernant le prix, 7€, c’est encore cher !
En comparaison, les prix au Japon sont dérisoires. Plus proche de nous, les livres, même importés de l’étranger sont bien moins cher aussi.

Je vois juste la dénonciation de Kaze, ou d’autres éditeurs, envers ses clients potentielles qui osent ne pas acheter. Et ils semblent concentrer le problème uniquement sur le scan alors qu’ils devraient, en parallèle, améliorer leur offre.
Donc leur initiative est tardive mais louable.

ça reste de la contrefaçon (comme télécharger des TV-rip de séries US non sorties en France). Bien que celui qui l’a mis en ligne risque plus gros que “nous”.

:laughing:

Hey mais la contrefaçon c’est le fait d’imiter quelque chose, le reproduire en faisant croire à l’oeuvre original. Et même si on pouvait parler de contrefaçon, l’oeuvre est étrangère et non sortis en France et ne bénéficie pas des protections françaises. C’est justement ce qui est écrit dans la loi. Et cette article rend caduc toutes les considérations sur la propriété intellectuelle.

C’est quand même hyper discutable. Et devant un tribunal encore plus.

EDIT :

Mea Culpa. :wink:
J’ai effectivement retrouvé cette article qui parle des oeuvres non diffusées en France. Mais il est aussi fait mention de la Convention universelle sur le droit d’auteur qui nous donne explicitement :

La convention protège les oeuvres littéraires et le Japon fait partie des pays signataire de la convention, ça n’est donc pas discutable (même si on admet qu’il y a surement des dizaines d’articles ailleurs qui, interprétés, vont à l’encontre de l’article sus-cité).

J’ai donc répondu à ma question et banni le doute.
Mais ça signifie que si une team a fait les demandes nécessaires à la traduction et publication des oeuvres (soit environ 0%), ils ont le droit.

Reste la question sur la légitimité de cette interdiction. On a beau dire que c’est “mal” de tout les coté, il existe aussi beaucoup de point positifs… Mais le débat s’envole sur des considérations politiques (Hadopi & co).

La convention de Berne (dont la france et le japon sont des signataires aurait tendance a te dire que tu te trompes :slight_smile:

Les oeuvres japonaises sont protégé en france avant même d’être licencié par un exploitant français :slight_smile:

Pour en revenir au scantrad juste le fait de traduire les chapitres demande l’autorisation de l’auteur ou de ses ayants-droits, ce qui met directement le scantrad dont le domaine de l’illégal.

C’est n’importe quoi, surtout le commentaire de Archange

[quote=“Archange6131”]

La plupart, peut-être, mais il y a aussi les autres. De plus, du côté des consommateurs, une majorité écrasante est convaincue que pas licencié chez nous = scan légal.

Ah, donc j’ai besoin qu’on m’explique ! :smiley:
Je serais curieux de voir les articles de lois qui explicitent tout ça.
Tellement curieux que j’ai cherché profondément. Assez pour voir qu’il n’y a strictement rien de clair concernant les oeuvres qui ne sont pas sur le marché français. Pas légal, ni illégal. Je pourrais retrouver l’article que j’ai vu si j’ai un peu de temps.
Peut être suis-je dans l’erreur. Quand bien même ça serait le cas, je chercherais toujours la légitimité d’interdire cette pratique.[/quote]

Tu vois ? Même toi qui pensais être suffisamment informé sur la question, tu es dans l’erreur, comme tu as fini par le réaliser (cf ton commentaire ultérieur sur la Convention de Berne). Preuve que cette campagne d’information est plus que nécessaire.

[quote=“Archange6131”]Concernant le prix, 7€, c’est encore cher !
En comparaison, les prix au Japon sont dérisoires. Plus proche de nous, les livres, même importés de l’étranger sont bien moins cher aussi.[/quote]

Ce n’est pas comparable. N’oublie pas tout le travail, et donc tous les frais, nécessaires pour que les mangas arrivent en VF dans nos magasins.