SECOND SIGHT #1 (David Hine / Alberto Ponticelli)

Après un premier tour de chauffe en décembre avec le lancement des titres Dreaming Eagles, Replica, Insexts, Superzero et American Monster, le jeune éditeur After Shock prépare l’année 2016.

Première annonce: la série Second Sight, fruit de la collaboration entre le scénariste David Hine (auteur anglais qui s’est fait timide ces deux dernières années) et le dessinateur Alberto Ponticelli (Dial H).

*Le libraire Ray Pilgrim voit son ancienne vie de psychique en liaison avec la police littéralement remonter à la surface lorsque sa fille méconnue Toni décide d’exposer un cercle de pédophiles sur son blog médiatisé en lui demandant son aide. *

Le premier numéro sort en février 2016.

[size=150]INTERVIEW DU SCÉNARISTE DAVID HINE[/size]

Lien
Le site de l’éditeur: aftershock.world

Ils ont mis le lettreur sur la couverture ? ça arrive souvent, ça ?

Pas du tout. D’ailleurs, ce n’est que depuis très récemment que les coloristes sont considérés à part égale avec leurs collègues chez DC Comics ( je ne sais pas ce qu’il en est pour Marvel). Ils apparaissent donc sur la couverture (normalement) et sont même payés plus cher.

Dans le cas des comics AfterShock, ça doit être le choix des directeurs Mike Marts et Joe Pruett de pousser vers une meilleure équité entre les différents acteurs. C’est aussi un argument de vente pour faire signer les auteurs et les artistes.

Pour les coloristes chez Marvel, ça fait un bout de temps qu’ils apparaissent sur la couv’ !

Merci de m’avoir confirmé ça pour les lettreurs, c’est bien ce qu’il me semblait !

ABC (le label de Moore) le faisait.

Les sollicitations d’avril :

[quote]SECOND SIGHT #3 (MR)
(W) David Hine (A/CA) Alberto Ponticelli
Ray Pilgrim’s visions are becoming more disturbing and the bodies are piling up. His investigative daughter Toni is convinced if they are going to stop the slaughter her father must tell her the truth about the past and his relationship with the twisted killer known as The Reaper.
In Shops: 4/20/2016
SRP: $3.99[/quote]

Un excellent premier numéro.

Je radotais dernièrement à propos de certaines séries Marvel, et sur la manière de les écrire qui m’apparaissait disons maladroite dans le meilleur des cas, eh bien Second Sight est de mon point vue l’antithèse de cette manière de faire.

David Hine réussit à rendre captivant de bout en bout une histoire dont pourtant les ingrédients, identifiables au premier coup d’œil ont été vus et revus, et en l’espace de ce seul numéro il pose un personnage auquel il attribut un caractère, un passé, et un présent ainsi qu’un entourage proche sans toutefois oublier de raconter une histoire.

En outre ce premier numéro m’a donné envie d’en savoir plus et a créer une vraie attente comme peu de comic books arrivent à le faire.

Un premier numéro comme j’aimerais en lire plus souvent.

Pour l’instant ce nouvel éditeur a proposé des séries qui m’ont pour la plupart séduit : Super Zero & Dream Eagles occupent le haut du panier, Replica est pas mal, je n’ai pas lu InSeXts (le sujet ne m’emballe pas), seul le premier numéro d’American Monstser m’a un peu laissé sur ma faim.
Et il me reste Strayer à lire.

Un “bilan” plutôt positif et très encourageant en ce qui me concerne. :wink:

[quote]Any art form is valid for any kind of commentary. I never set out specifically to make any kind of political or social comment but my opinions always creep in there somewhere, so I ended up making Peter Parker, Aunt May and Uncle Ben overtly communist in Spider-Man Noir for instance and of course there was Nightrunner the ‘Muslim Batman’ at DC. It does look like I’m being provocative but honestly these just seem like the logical choices when I write them.

The plot for Second Sight was originally written in the 1990s. I had been hearing stories about a paedophile ring that included prominent politicians and entertainers from all kinds of sources. I’m not going to repeat any names as this is all hearsay and unsubstantiated, but one name that was coming up all the time was Jimmy Savile and look how that turned out. Again, I wasn’t intending to take on the issue of celebrity child abusers in any specific way. This is all about confronting and dealing with the essence of evil.[/quote]

[size=150]INTERVIEW DU SCÉNARISTE DAVID HINE[/size]