SENSATIONAL SHE-HULK #1-7 (Rainbow Rowell / Andrés Genolet)

https://www.marvel.com/articles/comics/sensational-she-hulk-2023-announcement-rainbow-rowell-interview

Après seulement 15 numéros, la série She-Hulk (plus un succès d’estime que commercial ?) va déjà être relancé au numéro 1 à la fin d’année, récupérant au passage l’adjectif « Sensational », fortement associé aux deux runs de John Byrne (soit la note d’intention affichée pour ce tout nouveau volume). L’occasion d’atteindre le N°200 selon le legacy numbering (si elle arrive à durer plus de 20 numéros).

1 « J'aime »

Content que ça continue.

2 « J'aime »

Pareillement.

1 « J'aime »

Itou

1 « J'aime »

De même.

1 « J'aime »

Moi je trouve ça louche.

(W) Rainbow Rowell, Jessica Gao (A) Genolet, Andres, Various (CA) Jen Bartel

THE SENSATIONAL SHE-HULK IS BACK!
Jen Walters is dusting off her adjective and kicking off a new era! The best hero slash lawyer in the Marvel Universe is going to remind you why she’s so SENSATIONAL, going up against her deadliest challenge yet! PLUS: MARVEL STUDIOS SHE-HULK series writer JESSICA GAO makes hers Marvel in a short story with the Jade Giant!
Rated T+

In Shops: Oct 18, 2023

SRP: $4.99

On prend les mêmes, et on recommence !
Rainbow Rowell relance une série… de manière cosmétique, car ce #1 est la suite directe du précédent ; dans le fond et la forme. Et ça me va très bien !
Ici, Jennifer est donc avec Jack, qui peut la toucher et s’approcher d’elle dès qu’il absorbe énormément de radiations (et est donc « plein »). La romance reprend, mais Jen semble un peu… éteinte, ou éloignée ; troublée, par l’amour absolu de Jack. Ca va au travail avec Mallory, elle commence la défense de Karkas et Ransak, Déviants menacés d’expulsion notamment du fait du mauvais caractère du second. Jen voit la relation toxique entre eux, va ensuite à son Fight Club où Titania a ramené son mari, et Jen ramène Jack. Creel et Jack s’affrontent, ça tourne mal… et la séance est annulée. Jen repart seule, mais est sollicitée par Hulk - qu’elle aurait appelé elle-même !
C’est bien, oui. Rainbow Rowell continue sa bluette, son histoire essentiellement sentimentale qui me plaît tellement. Jen a choisi Jack plutôt que le méchant garçon, mais semble gênée ; étouffée. Les événements la crispent, la troublent, et elle traîne un spleen que Hulk va peut-être faire exploser. C’est toujours aussi fin et bien fait. Quel régal.
Graphiquement, Andrés Genolet a un style classique et clair très agréable, avec de beaux personnages.
Une petite back-up sympathique montre Jen confondre ses stagiaires, et amène en action super-héroïque celui venu pour un cours de droit. Ca fait des étincelles, ça s’oublie vite mais c’est gentillet.

Une poursuite très agréable et touchante.

Qui etait ?

Merci

1 « J'aime »

Comme Rose, dis donc.

2 « J'aime »

Mickey n’est pas méchant, et… le Docteur n’est pas si gentil.

1 « J'aime »

Je crois que vous ne parlez pas de la même Rose…

Jim

2 « J'aime »

Eh eh eh …

1 « J'aime »

Qui a finit par prendre la grosse tête.

2 « J'aime »

D’autant qu’on risque de ne plus le revoir.

Il a été « cancellé » ?

Rien compris