SEPT (la série)

En grand amateur de Lupano, je complète lentement mais sûrement le corpus du scénariste. Et là, j’ai trouvé récemment son Sept Nains, dessiné par Roberto Ali.

Couv_253894

Le principe en est fort simple : les deux auteurs revisitent l’histoire de Blanche-Neige. Pour commencer, il donne une explication à la situation de l’héroïne et des sept compères qui finiront par l’héberger : à la suite d’une boutade aussi hilarante que fâcheuse, les sept bouffons sont bannis du royaume dont ils ont vexé la reine. La nuit de l’exil, le roi disparaît, la rumeur affirmant que la reine l’a changé en rat. Et Blanche-Neige, de fille illégitime du souverain, est rétrogradée au rang de souillon dévolue au nettoyage des parquets.

Sur ce postulat, le scénariste construit un ensemble de quiproquos divers, démontant un à un les clichés du conte et opposant les personnages les uns aux autres. C’est très drôle, assez incisif, ponctué de dialogues modernes qui renforcent le côté comique de la chose, et Lupano parvient même à tenir un discours sur le patriarcat. Les intrigues croisées, comme souvent chez lui, donnent lieu à un enchaînement de conséquences pour le moins amusantes.

Un régal.

Jim

Je suis bien d’accord… un des meilleurs albums de la série!

ginevra