SEQUANA (Henry / Perger)

Discutez de Sequana

Un titre que j’aime vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup.

J’en avais parlé il y a quelques années sur mon (assez éphémère) blog, dans le cadre d’un comparatif avec À la dérive de Xavier Coste, qui venait de sortir et utilisait, avec nettement moins de réussite, le même cadre des grandes inondations parisiennes de 1910. Pour les détails, c’est par là.