SEVEN MILES A SECOND (David Wojnarowicz et James Romberger)

Discutez de Seven miles a second

Avec un titre pareil … c’est forcément américain !

image

EN COEDITION AVEC LES EDITIONS LAURENCE VIALLET - traduit de l’américain par Laurence Viallet

7 miles a second , roman graphique autobiographique, a été publié en 1996 aux États-Unis, soit quatre ans après la mort de David Wojnarowicz. Il s’agit de l’unique incursion du célèbre artiste et écrivain contemporain David Wojnarowicz dans la bande dessinée.
Le projet, né en 1988, est le fruit de la collaboration entre trois amis, James Romberger, dessinateur, Marguerite Van Cook, coloriste, et David Wojnarowicz. Le livre n’étant pas terminé au moment de la mort de ce dernier en 1992, James et Marguerite ont achevé l’ultime chapitre en 1994.

Découpé en trois parties, 7 Miles a second retrace la vie picaresque et quasi mythologique de David Wojnarowicz, l’existence hors du commun de l’artiste et de l’écrivain virtuoses, mise en scène et magnifiée dans ses ouvrages, se prêtant naturellement à une riche interprétation graphique. 7 miles a second retrace son parcours depuis la fin de l’enfance, marquée par ses errances de jeune garçon livré à la prostitution occasionnelle dans un New York sauvage, jusqu’à sa lutte tragique contre le sida. Les deux premières parties, « Soif » et « Chiens errants » illustrent cette enfance v(i)olée, recomposant le tableau de cette déshérence en nous donnant à voir des anecdotes parfois déjà lues, autrement relatées, dans Au bord du gouffre . La troisième et dernière partie est consacrée à la fin de sa vie, à sa lutte personnelle, politique, et tragique contre le sida.

La fulgurance des visions wojnarowicziennes, son imagination débridée, sont remarquablement traduites en images. Ce roman graphique nous offre une nouvelle façon de parcourir l’oeuvre de Wojnarowicz et d’être les témoins émus de la vie d’un homme et d’un artiste extraordinaires.
Le texte, d’une beauté bouleversante, d’une poésie déchirante, frappe également par son énergie galvanisante, servie par les illustrations précises et surréalistes de Romberger, rehaussées des couleurs psychédéliques de Marguerite van Cook, qui véhiculent magnifiquement la radicalité d’une poésie singulière et jusqu’au-boutiste.

Informations

Parution le jeudi 13 octobre 2011

Format : 21 x 31 cm,
72 pages couleurs
Prix de vente : 20 euros
ISBN : 978-2-918034-03-2

Wojnarowicz, David

DAVID WOJNAROWICZ s’est imposé comme l’un des artistes américains incontournables des années 80. Il naît dans le New Jersey en 1954. Enfant battu et maltraité, il s’enfuit à New York, découvre son homosexualité, vit dans la rue, subsiste grâce à la prostitution occasionnelle. Il traverse les États-Unis en auto-stop. Pendant les années 80, il devient un artiste reconnu (photographe, vidéaste, peintre, sculpteur et écrivain). Il appartient au mouvement artistique de l’East Village et évolue dans le milieu alternatif new-yorkais (Nan Goldin, Richard Kern, Lydia Lunch, Kathy Acker…) Homosexuel militant, farouchement critique de la société américaine, il meurt du sida en 1992.

Romberger, James

Né en 1958 aux États-Unis, James Romberger est un artiste américain connu pour ses représentations du Lower East Side de New York. Ses dessins au pastel figurent dans de nombreuses collections publiques et privées, ainsi que dans des musées (dont le Metropolitan Museum of Art). Ses expositions solo et collectives ont été montrées dans de nombreuses galeries, dont Ground Zero NY, la galerie Grace Borgenicht, Gracie Mansion, ainsi qu’au New Museum of Contemporary Art. Romberger est auteur de BD depuis le début des années 1980. Il a travaillé pour les principaux éditeurs américains, Marvel Comics, Image Comics et DC Comics. Ses deux derniers ouvrages parus sont Aaron and Ahmed (écrit par Jay Cantor), publié en 2011 chez DC Comics/Vertigo, et Post York, écrit et dessiné par Romberger sur une musique de Crosby (Uncivilized Books, 2012). « L’Enfant Inattendue » parait en 2014 simultanément aux États-Unis et en France.

Van Cook, Marguerite

Née en Angleterre, Marguerite Van Cook est une artiste, poétesse, musicienne, danseuse et réalisatrice de courts métrages. Elle a été l’une des figures de la scène punk londonienne et a notamment fait la première partie de la tournée « Give ‘Em Enough Rope/Sort it Out » des Clash, avec son groupe The Innocents. Elle est depuis trente ans l’une des actrices incontournables de la scène artistique de l’East Village à New York. Ses travaux pluridisciplinaires (photo, vidéo, peinture) sont exposés dans de nombreuses galeries et expositions d’art contemporain dans le monde entier. Elle a réalisé la mise en couleur du roman graphique « Seven Miles A Second », paru en 1994 aux États-Unis et en 2011 en France. « L’Enfant Inattendue » (The Late Child, 2014) est son premier livre en tant que scénariste.