Seven Sisters / What happened to Monday ? (Tommy Wirkola)


(Ben Wawe) #1

Vu hier Seven Sisters en France, nommé What happened to Monday ? ailleurs.
Par Tommy Dead Snow Wirkoli, avec Noomi Rapace, Willem Dafoe, Glenn Close et Marwan Kenzari notamment.

Diffusé sur Netflix ailleurs, au cinéma en France, ce film d’action et d’anticipation S-F a un principe simple : dans un Futur proche, la surpopulation et les impératifs de consommation ont poussé les autorités à adopter une politique stricte et brutale de l’enfant unique, les frères & soeurs étant enlevés et placés officiellement en sommeil en attendant des jours meilleurs ; mais le grand-père de septuplées orphelines ne peut l’accepter, et les cache pendant des années avec une idée simple. Il créé une seule identité, Karen Settman, que chacune incarnera à l’extérieur… un jour par semaine, chacune étant nommée selon leur jour de sortie.
Seulement, alors qu’elles ont 30 ans et que tout semble fonctionner… Monday disparaît. Commence alors une enquête et une traque de ses autres soeurs, pour savoir ce qui lui est arrivée.

De cette idée simple, mais ultra puissante, cela donne un film fort et marquant. Il dérive étonnamment vers l’action, là où on pouvait s’attendre à plus d’attente et d’enquête posée ; ce n’est pas un mal, cela surprend positivement et permet de ne pas entièrement comprendre deux gros rebondissements/révélations (l’une évidente, l’autre qui se construit peu à peu, notamment lors de l’apparition d’Adrian stricto-sensu).
Pas long (environ 2 heures), efficace, ultra-maîtrisé dans sa réalisation mais sans originalité folle, avec une réflexion sur ce Futur proche pour le rendre crédible (et il l’est, clairement), le film se concentre sur un scénario qui délivre son lot de rebondissements et d’avancées avec parfois un peu de brutalité (tel ou tel destin de personnage), mais avec suffisamment de vista pour relancer l’intérêt. Efficace, donc.

Mais, surtout, le film repose sur la prestation de Noomi Rapace - qui est extraordinaire.
Accompagnée par un Willem Dafoe dans la retenue mais professionnel, d’une Glenn Close qui joue toujours bien ce type de rôle, la jeune femme parvient à créer sept personnalités, sept jeux différents ; et ça fonctionne vraiment. Lors de leurs échanges, je ne voyais pas plusieurs Noomi Rapace, mais Thursday qui engueule Saturday, qui l’envoie bouler en mâchant son chewing-gum - tandis que la geekette renfermée Friday s’acharne sur son ordinateur. Le rendu est impressionnant et bluffant, notamment dans les moments de tension ou d’action, où j’ai oublié la performance pour suivre les personnages… que je voyais différents, séparés, indépendants.
Choquant et terrible, donc, que ce jeu extrêmement diversifié et efficace. Merci les effets spéciaux, bien sûr, mais surtout bravo à l’actrice, qui a su créer sept versions d’une même personne, usant bien sûr de clichés pour les construire rapidement mais… ça fonctionne, et ça impressionne.

Néanmoins, au-delà de tout cela, ce qui m’a le plus marqué dans ce film demeure le questionnement au coeur du film : que faire face à la surpopulation ? Quelle solution choisir ? Intelligemment, le film ne prend pas position, se contentant de se concentrer sur ses héroïnes avant un plan final terrible - où chacun peut y lire la position qu’il veut pour cette question si brûlante… et si actuelle.

Sur la forme impressionnant pour le jeu de son actrice, avec une bonne gestion de la narration et un soin certain aux détails de ce Futur proche, Seven Sisters / What happened to Monday ? impacte surtout pour les questions posées sur notre rapport au monde et aux “décisions difficiles”.
Plus fort et plus polémique qu’on ne pouvait le penser, il est une réussite sur la forme et le fond !


(とり) #2

3 messages ont été intégrés dans un sujet existant : SEVEN SISTERS (Tommy Wirkola)


(とり) #3