SHE-HULK #1-8 (Rainbow Rowell / Rogê Antônio)

Miss Hulk va renouer avec son métier d’avocate à l’occasion d’un nouveau titre solo, lancé juste à temps pour ses débuts sur le petit écran (le show prévu lui aussi pour l’année prochaine chez Disney+).

j’attends de voir.

J’aime bien le dessinateur.

Jim

Intégrale Miss Hulk l’an prochain !!!

fort possible

Les couvertures du #1 par Jen Bartel et Adam Hughes :

shehulk1a

shehulk1b

1 « J'aime »

On croise les doigts pour que ça arrive en VF pour une fois !
Encore que j’ai un doute, on n’a pas eu la dernière série en date consacrée à Jen, sobrement intitulée Hulk ?

Là :

J’avais totalement oublié l’existence de ce « bookzine » dis donc et c’est marrant de voir cet essai quand tu vois ce qui se profile à l’horizon

J’ai fait l’impasse sur ce volume des aventures de la cousine (maintenant grise) du géant vert, elle valait le coup ?

Oui ça fait sourire, même si la prochaine production Panini de ce type pourra au moins s’enorgueillir d’un sommaire plus grand public.

1 « J'aime »

(W) Rainbow Rowell (A) Roge Antonio, Rico Renzi (CA) Jen Bartel
The best character ever is back in her own series and about to glam up the whole Marvel Universe! Jennifer Walters, A.K.A. the Sensational She-Hulk, is no longer savage and needs to put her life back together. She’s got a career to rebuild, friends to reconnect with (and maybe represent in a court of law) and enemies to… well, she may not want to connect with them, but they are DEFINITELY going to connect with her. And the last page of this first issue is going to send Jen down a road she’s never traveled and that will shake up her life and possibly the whole Marvel Universe.

RATED T+
In Shops: Jan 19, 2022
SRP: $3.99

Oh, la bonne surprise !
Je n’ai rien lu de l’autrice Rainbow Rowell, mais elle livre ici un très bon #1, avec beaucoup de bonnes choses.
On suit ainsi une Jen paumée, qui essaye de se reconstruire une vie après des mots en She-Hulk brutale. En allant à son premier jour de nouveau boulot, elle est sollicitée par Titania, qui veut « la bagarre ». Et il y a bien bagarre, mais toutes deux se rendent compte qu’elles s’aiment bien… et aiment se taper, pour libérer l’adrénaline. Elles décident de se retrouver pour des sessions de bagarre, presque en amitié, alors que Jen semble bien paumée, elle qui n’a qu’une jupe et plus d’argent. Le job d’avocat commence difficilement, littéralement dans un placard, mais c’est déjà ça. Heureusement, Jen récupère un appartement de Janet Van Dyne, que Jen a jadis occupé et que Janet n’a jamais vendu. Janet est aux petits soins, Jen retrouve de vieilles affaires, se détend… mais Jack-of-Hearts arrive et tombe dans les vapes devant elle !
C’est très agréable à lire. Rainbow Rowell écrit très, très bien une Jen paumée mais attachante, tombée très bas mais qui veut remonter. La bienveillance de Janet, l’étrange amitié avec Titania, le passage au boulot… tout ça est très agréable, très fluide, très touchant, très mignon. Je trouve que l’ensemble est fin, sympathique, et ça donne le sourire.
Notamment grâce à Rogê Antônio, qui livre de très belles planches. Des images bondissantes, de beaux dessins, une bonne narration, et un ensemble solide qui donne envie d’en voir plus.

Il est clair que ceci sera lié à la Reckoning War de Dan Slott, mais avant tout… quel plaisir de lire un tel épisode !

One of the most dangerous things in the Marvel U lands in Jen Walters’ lap, and she’s got to figure out what the heck to do with it. And that’s all while putting her life and career back together.

LEGACY #165

Written by: Rainbow Rowell
Art by: Rogê Antônio, Rico Renzi
Cover by: Jen Bartel
Page Count: 28 Pages
Release Date: March 2, 2022

Très agréable mais quand même léger.
Très agréable, parce que Rainbow Rowell livre un beau p’tit épisode de réaction au retour de Jack-of-Hearts. On voit en effet une Jen paumée qui découvre Jack, qui résume son existence mais découvre qu’il a de nouveau soif, faim et sommeil alors que tout cela avait disparu avec les radiations. Il envisage de s’enfuir dans l’espace, mais Jen veut le persuader de rester, alors que le lendemain elle part au boulot assez heureuse, tandis que quelqu’un semble espionner / chercher Jack, mystérieusement.
Tout cela se lit bien, avec des réactions très « normales », très humaines, mais aussi très drôles et touchantes. Je n’ai jamais eu de passion pour Jack-of-Hearts, mais le perso’ est ici assez émouvant, et le retrouver est agréable et sympathique. Jen est bien écrite en paumée qui veut quand même bien faire, et c’est top.
Mais finalement, il ne se passe quand même pas grand-chose, hein. Sur une mini-série She-Hulk, mobiliser tout un épisode sur Jack, c’est un peu trop, surtout que rien n’avance réellement. Ce n’est pas ce cliffhanger éculé qui va changer quelque chose.
Rogê Antônio livre de belles planches, efficaces avec de belles réactions et de beaux visages, même si ça manque de décors souvent. Ca fait le job, et c’est bien.

Un bon moment, mais un peu léger.

Carrément.
C’est très sympa (les deux épisodes), y a plein de bonnes idées (le copinage surprenant avec Titania, par exemple), la caractérisation de Jen est un peu forcée, mais celle de sa contrepartie verte est plutôt sympa.
Et puis, c’est bien dessiné. J’aime en général assez ce que Roge Antonio propose, mais là, je le trouve particulièrement en forme. De belles cases, de belles pleines pages même, des trognes vivantes, souriantes, c’est très chouettes.

Mais ouais, il ne se passe pas grand-chose. Ça discute beaucoup, de manière plutôt juste, mais ça n’avance guère.

Ouais, je m’y perds totalement sur son parcours. Je croyais qu’il était déjà revenu et que tout le monde le savait déjà.

C’est pas une série régulière ?

Jim

C’est bien une série régulière.

Il est bien déjà revenu, oui, mais dans une mini-série Marvel Zombies. Pas sûr que ça ait été su de la majorité des lecteurs.
J’ai l’impression que ces épisodes servent d’annonce « officielle ».

Ah, pardon et merci !
(même si bon, mon mauvais esprit me glisse qu’il n’est pas sûr que cela dure forcément réellement)

Ah OK.
Ça se passe après ou avant le lancement de Reckoning War ?
Logiquement, avant, non ?

Jim

Avant, oui.
Notamment parce que, dans The Reckoning War, She-Hulk appelle régulièrement Jack « honey », avec cette impression (mais sans certitude) qu’ils sont en couple.