SHELTERED : Un récit pré-apocalyptique (Brisson / Christmas)

[quote]Sheltered : Un récit pré-apocalyptique

Depuis plusieurs années, les hommes et les femmes de Safe Heaven ont stocké des armes et des provisions dans leurs bunkers, et se sont entraînés à affronter toutes les catastrophes envisageables, naturelles ou provoquées par l’homme. Mais la véritable menace va venir de l’intérieur, quand leurs propres enfants se retourneront contre eux. Ces derniers, menés par Lucas, vont en effet sacrifier leurs familles pour tenter de survivre à une catastrophe qui serait sur le point d’effacer 90% de l’Amérique du Nord. Coupés du monde extérieur, les enfants vont transformer leur sanctuaire en zone de guerre. La fin du monde est maintenant le cadet de leurs soucis.

344 pages - 29,50 euros
Editeur : Akileos
Sortie : avril 2016
Langue : Français
ISBN-10: 2355742553
ISBN-13: 978-2355742552[/quote]

[size=200]LE SUJET SUR LA V.O.[/size]

ça a l’air pas mal graphiquement !

Ils sont déchaînés chez Akiléos en ce moment !

Pourquoi en ce moment ?

Parce qu’ils publient plus qu’usuellement je suppose

Je trouve pas justement, d’où ma question !

Et pour compléter les sorties comics d’Akileos pour le premier semestre, il y aura aussi Space Mullet (j’ouvrirai le sujet dès que la couverture sera dispo) :

comics-sanctuary.com/forum/post784820.html?hilit=mullet#p784820

Mais quand même. C’est déjà arrivé qu’ils aient plusieurs titres d’origine américaine qui sortent sur un semestre (par exemple l’époque Courtney Crumrin / Fear Agent / Q&C, et même d’autres périodes …)

Là, ça va faire comme d’hab’, sauf qu’habituellement, ça passe plus inaperçu parce que c’est un peu plus indé …

Non parce qu’il y a la licence Doctor Who

J’allais faire une réflexion similaire.
Je suis pas au courant de toutes les sorties VF (vu que je lis essentiellement en VO), mais je les trouve plus au taquet que récemment, notamment sur des trucs récents. Je trouve ça bien, au demeurant, un acteur de plus, globalement compétent, c’est toujours bien pour un marché.

Jim

Surtout quand il creuse dans le catalogue d’éditeurs américains peu représentés en France. C’est intéressant que certains acteurs du marché se penchent sur des séries qui méritent potentiellement le détour et qui n’auraient pas forcément trouvé preneur chez des éditeurs français plus importants (Six-gun gorilla par exemple), qui plus est dans des éditions plutôt avantageuses pour le lectorat français. Comme Cluster, dont l’intégrale en couverture souple chez Boom! à paraître s’avère plus onéreuse que le recueil français, ou The woods, dont le recueil français sera plus volumineux que ceux publiés par l’éditeur américain. J’espère que pour Sheltered, la reliure sera plus solide que celle des intégrales Queen & country du même éditeur.

Bien dit !

[quote=“soyouz”]Mais quand même. C’est déjà arrivé qu’ils aient plusieurs titres d’origine américaine qui sortent sur un semestre (par exemple l’époque Courtney Crumrin / Fear Agent / Q&C, et même d’autres périodes …)

Là, ça va faire comme d’hab’, sauf qu’habituellement, ça passe plus inaperçu parce que c’est un peu plus indé …[/quote]

Oui mais c’était il y a un bout de temps, et entretemps, ils ont eu une période de creux. Je me demandais même s’ils allaient continuer.
Quant à l’indé, bof. Je ne suis pas certain qu’Oni Press soit beaucoup plus indé que Boom ou Titan Comics. A l’exception de Sheltered qui est sorti chez Image (et encore, je ne pense pas que ce soit la série la plus médiatique de l’éditeur), on parle dans les deux cas de “seconds couteaux”, en terme de visibilité.

Plus intimiste, plus récit de vie, si tu préfères ! :wink:
Après, Akileos a publié un peu de production anglaise ces dernières années !

Ben même pas en fait. Parce que si on reprend tes exemples de chez Oni, Courtney Crumrin et Queen & Country, mais aussi Whiteout ou the Damned, Akiléos a justement choisi des séries plutôt mainstream de l’éditeur, alors que dans le même temps tu trouvais du Breakfast after Noon chez Casterman (il me semble) ou d’autres récits d’Andi Watson chez Ca et Là, 12 Raisons de l’aimer chez… Euh, là j’avoue que je ne me souviens plus chez qui, mais c’était pas Akiléos. Gray Horses chez Albin Michel, aussi.
C’est pas du tout un jugement de valeur, hein, j’aime autant les unes que les autres, mais globalement, j’ai pas l’impression qu’Akiléos ait beaucoup cherché à faire dans le récit intimiste.

Pour la BD anglaise par contre, je ne saurais pas dire. J’avoue que je m’y connais assez mal en la matière. Je me souviens que Soleil s’y est essayé, mais Akiléos, je ne me souviens plus.

Pour “l’intimiste” plus ou moins anglais: Le Nao de Brown, Souriez, En scène, Sœurs, IRL, Rose & Isabel, Cora,
Pour le reste (anglais et américains) : les adaptations de Sherlock Holmes et de Lovecraft, Pogo, Claudette, Templiers, Delilah Dirk, Shutterbug Folies, Princess Ugg, Secret Show, Gloomcookie et je ne parle des intégrales des vieilleries américaines …

Ah OK. Donc en fait on se comprend pas parce qu’on a pas la même définition d’intimiste. Pour moi, tous ceux-là (les autres je ne les connais pas) ne rentrent pas dans la définition.

[quote=“Antekrist”]

Ah OK. Donc en fait on se comprend pas parce qu’on a pas la même définition d’intimiste. Pour moi, tous ceux-là (les autres je ne les connais pas) ne rentrent pas dans la définition.[/quote]

En effet, je ne les ai pas mis dedans non plus ! Si tu relis bien mon post … :wink:

Eh ben c’est pas foufou, ça. C’est dommage parce qu’Ed Brisson (le même que sur Cluster, et d’ailleurs j’aime bien quand un éditeur sort deux ou trois trucs du même auteur dans le même mois ou à des dates rapprochées, ça permet de mieux se faire une idée de ce qu’écrit le gars ; ce mois-ci, on a aussi pas mal de Remender chez Urban et de Millar chez Panini) avait un bon concept, je pense.
Les survivalistes, ce sont des gens qui à la fois me fascinent et me font flipper, surtout dans le pays du deuxième amendement, et donc je m’attendais à un truc bien troussé sur le sujet, mais ça part en couille à partir du moment où les gamins mettent en branle leur plan bancal, et je trouve que c’est de moins en moins crédible à mesure que les épisodes passent. Jusqu’à la dernière image, qui renvoie à mon sens un message assez bizarre.
Après ça se laisse lire, quand même, mais je sais pas, j’adhère pas complètement. Dans les bons points, je mettrais tout de même le dessin de Johnnie Christmas, que j’ai trouvé assez efficace (je l’avais bien aimé sur Pisces aussi, une série qui a pas duré très longtemps et à laquelle j’avais pas compris grand-chose, mais que je trouvais jolie à regarder). Et puis surtout, je dis bravo à Akiléos d’avoir tout publié d’un coup, c’est une très bonne initiative !

La critique par bulgroz est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary