SHERLOCK HOLMES ET LE NECRONOMICON (Cordurié / Laci)

La critique par vedge est disponible sur le site

J’avais vraiment beaucoup aime le diptyque précédent. Donc j’ai pas hésité longtemps quand j’ai su qu’il y avait une suite.

http://www.sceneario.com/Couverture_bd_9782302016248.jpg

Et vraiment, c’est un album irréprochable : l’enchaînement est formidable, la voix off est utile, pas envahissante, très bien caractérisée et rédigée avec un grand soin littéraire. La présentation des personnages (et notamment le mexican stand off qui met face à face Sherlock et Megan…) est irréprochable (un gros plan sur Sherlock quand il découvre le vilain de l’histoire aurait peut-être été plus efficace encore, mais c’est du chipotage…), le suspense est retors, et la fin est assez haletante.
Vraiment, la construction est parfaitement maîtrisée, la mise en scène très porteuse, les personnages sont parfaitement spatialisés et y a une approche presque théâtrale de chaque scène, où le décor a autant d’importance que les protagonistes. Le maître mot, pour ce bouquin, c’est “équilibre”. Tout est équilibré, pesé, pensé. C’est à la fois au cordeau et très fluide.
Bravo.
Quant au jeu des références littéraires, on sait déjà que le Sherlock version Cordurié s’inscrit sans coup férir dans le canon. Mais en plus, les références à Lovecraft sont d’une grande subtilité, on reconnaît les incantations à Cthulhu cachées dans les dialogues, qui conservent également leur fluidité. Très ingénieux, aussi discret qu’évocateur.

Et question dessin, c’est aussi dans les sphères de l’excellence : les personnages sont très beaux, les gros plans sont d’une grande expressivité, les gestuelles sont étudiées, bref, un dessin académique mais évocateur, vivant, et au service de l’histoire. On pourra lui reprocher que les silhouettes dans le lointain sont un peu longues de jambes et larges d’épaules, mais là encore, c’est du chipotage.

Vraiment, une réussite, de ces albums dont on se dit que, différents, ils auraient été moins bons.

Jim

Ah , mince , c’ est sorti . Je l’ ai loupé . Va falloir que je l’ achète celui-ci . Comme Jim , j’ ai beaucoup aimé les deux tomes précédents . Vraiment bien écrits et graphiquement très beau . Une réussite .
Encore de la lecture en plus . Comment voulez-vous que je rattrape mon retard avec tout ces titres de qualités qui sortent ? Je n’ ai même pas encore commencé le tome 1 de " Locke & Key " .

Tu es partout, Jim !!! :slight_smile:

C’est Jim Madrox l’homme multiple, présent dans tous les sujets :slight_smile:

Mais tu me poursuis, ma parole !

:wink:

Jim

Tu sais, c’est le pouvoir dont je rêve, en fait, celui de Madrox !

Jim

La force des Grands Anciens surtout !

ah oui et depuis un moment (août 2011)

[quote=“Jim Lainé”]

Mais tu me poursuis, ma parole !
:wink:
Jim[/quote]

Je fonctionne par séries.
Je peux passer deux mois sans intervenir sur les forums. Puis faire le tour et me répandre un peu partout… avant de disparaître. C’est grave, docteur ?
Là, c’est toi qui m’a “poussé” à sortir de ma grotte. Donc, oui, je te poursuis. :slight_smile:

[quote=“barney stinson”]

ah oui et depuis un moment (août 2011)[/quote]

Mieux vaut tard que jamais . Les auteurs confirmeront . :smiley:

et toujours de Sylvain,Mandragore c’est très bon

Oui, aussi.

Jim

image

image

cette fois-ci, j’ai enchaîné les deux tomes. Le premier met en place les enjeux, les protagonistes, rebondit sur le précédent diptyque (notamment en apportant certaines précisions, mais pas que), il y a u peu de mouvement, mais tout ce fait avec un léger flegme britannique pas dérangeant du tout. Le second tome est haletant, il enchaîne les évènements avec des surprises, des références juste comme il faut (j’ai pas dû tout repérer, n’ayant pas une grande connaissance de l’œuvre de Lovecraft, mais le peu que je connais à raisonner dans ces albums), j’avoue que je ne savais pas vraiment comment cela allait se finir (sauf pour Sherlock). Et au milieu de tout ça, l’auteur prépare le dernier double-épisode, que je m’en vais savourer de ce pas.
(j’aime bien aussi le fait que Sylvain ne sorte des trucs comme ça l’arrange. Tout est indiqué, comme le coup de la poudre blanche - bon, moi j’avais bien vu que Sherlock l’avait identifié, mais j’ai cherché après une scène où on voit Megan la prendre … cela aurait été sûrement de trop)

Ah, et le dessin (qui est le même que pour les Vampires, pour ceux qui ne suivent pas), c’est tout simplement un plaisir pour les mirettes, que ce soient pour la multiplication des plans (le Jésus du dessin), les mises en scènes, la sensation d’accélération / d’énergie / de mouvement dans les scènes de combat, … bref, du tout bon !

Et voici la couv de l’intégrale :

image

Tiens, où ça, par exemple ? (pour ma culture)

Je vais prendre le train tout bientôt, je te dis ça à mon retour (si je n’oublie pas).

Jim

Je te rappellerai à mon bon souvenir !:wink: