SILAS COREY t.1-4 (Fabien Nury / Pierre Alary)

Discutez de Silas Corey

La critique de Silas Corey T.1 (simple - Glénat) par damss est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

Un excellent premeier tome, l’un de mes albums préféré du mois dernier, pour lequel j’avais proposé un accompagnement musical d’ailleurs:

:arrow_right: bobd.over-blog.com/article-enquetes-opportunistes-114672108.html

La critique de Silas Corey T.2 (simple - Glénat) par damss est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

5/5 pour les 2 albums, carrément !
Et le pire c’est qu’ils le méritent héhé.
Excellente série, j’ai rencontré le dessinateur avant hier et un second diptyque va bientôt débuter (une fois qu’il aura terminé quelque chose qu’il avait commencé il y’a looooongtemps)

Hello,

Premier tome lu à sa sortie après avoir feuilleté dans ma librairie préférée !
Une intrigue super bien ficelée, un ménage à 4, qui nous laisse dans l’expectative à la fin du tome.
Évidemment, le deuxième tome a suivi. L’intrigue se termine par des coups de passe-passe, une poursuite derrière les lignes ennemies, de l’action sur fond de dessin superbe.

En conclusion: vivement les prochaines aventures de Silas Corey!

La critique de Silas Corey T.2 (simple - Glénat) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

Tout comme Elime !
Tome 1 prêté et lu quasi direct. Tome 2 lu peu de temps après. J’avoue que je n’étais pas forcément emballée par les dessins mais en fait ça passe carrément bien !! ^^
Enfin bref, de l’action, un héros un peu méchant et torturé, un contexte de guerre, etc. Tout pour nous fournir une intrigue à rebondissements !!!

La critique de Silas Corey T.4 (simple - Glénat BD) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

Silas Corey est ce qu’on pourrait appeler un espion triple, travaillant pour plusieurs personnes en même temps, qui le rémunère pour la même mission. Cynique et totalement classe, il promène son flegme d’album en album dans la France de la fin de la Première Guerre mondiale et de l’immédiat après-guerre.

Couv_178964

La série, animée par Fabien Nury et Pierre Alary, s’articule autour de deux diptyques, « Le Réseau Aquila » et « Le Testament Zarkoff », le second s’appuyant sur le premier. Le héros éponyme est calculateur, observateur et prévoyant. Et un brin cynique.

On connaît le goût de Fabien Nury pour les récits historiques dévoilant les coulisses de l’histoire (qu’elles soient réelles ou romancées). Ici, on a droit à un personnage qui emprunte à James Bond son mauvais esprit, un certain goût pour la violence et un charme séducteur évident.

Couv_181261

Au dessin, on retrouve Pierre Alary, qui s’est illustré sur des séries telles que Belladonne avec Ange ou SinBad avec Alwett et Arleston. Pour Silas Corey, il déploie un sens évident de la mise en scène et du dynamisme, donnant aux séquences d’action une allure folle et une énergie incomparable.

De l’aventure, un personnage un brin cynique, un dessin somptueux, des complots et des magouilles, que demande le peuple ? Une série qui mérite plus d’exposition, mais qui a bénéficié de pas mal de rééditions en intégrales…

Jim