SOMETHING IS KILLING THE CHILDREN t.1-3 (Tynion IV / Dell'Edera)

71lfolsnaKL

Something is killing the children, Tome 1

Lorsque les enfants de la petite ville d’Archer’s Peak se mettent à disparaître les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d’autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l’entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d’une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l’impensable, ce que l’inconscient des adultes ont depuis longtemps préférer occulter.

  • Broché : 136 pages
  • ISBN-13 : 978-2381330112
  • ISBN-10 : 2381330119
  • Dimensions du produit : 15.5 x 1 x 23 cm
  • Éditeur : Urban Link (24 septembre 2020)

L’histoire m’intéressait bien, mais entre le format que je n’aime pas du tout et le faible nombre de pages je pensais que le bouquin serait à 10 euros comme l’offre next génération de panini, là pour 15 je passe mon tour…

Je l’ai pris mais c’est vrai que cette seconde vague d’Urban Link est beaucoup moins garnie (en terme de pagination) que les 4 premiers volumes sortis.
Ils devraient effectivement échelonner les prix en fonction.

Alors oui, je ne suis pas fan du format. Mais alors pas du tout. Mais je pense que le format est adapté à la « petite » histoire de Tynion, qui n’a pas réussi à m’accrocher. Lire une sorte de Buffy, je dis oui. Mais encore, faudrait-il qu’il ait de la matière.

C’est vide à mon goût alors que le personnage principal dégage quelque chose.

Tiens, c’est marrant.
C’est vrai que la narration est un peu decompressée et quelques personnages sont moins intéressants (le frère d’une des victimes, propriétaire d’un diner par exemple) mais je n’ai pas trouvé ça vide. La tension est bien maintenue tout du long et j’ai envie de connaître la suite. Ma fille a bien accroché aussi.
Dans les défauts, il y a le rapport qualité/prix. Je trouve que c’est un peu cher au vu du format (souple et petit format) même si ça colle bien avec ce style d’histoire. Il y a aussi le découpage qui n’est pas toujours réussi et il m’est souvent arrivé de lire une double page comme une simple page.

81YqVuK2KkL

Something is killing the children, Tome 2

En tant que coupable idéal, James avait perdu espoir de se faire entendre au sujet du meurtre de ses amis auquel il a assisté, impuissant. Après tout, ses arguments de défense étaient tout sauf crédibles. Des monstres auraient investi les environs d’Angel Peak et seraient à l’origine des récentes disparitions d’enfants… James rencontre alors Erica Slaughter qui lui confirmera l’existence de ces créatures. S’il n’a pas tout à fait sombré dans la folie, James n’en est pas rassuré pour autant. Mais il dépassera ses appréhensions pour apporter toute l’aide possible à la tueuse de monstres. aura eu le mérite de confirmer qu’il n’est pas totalement fou. La mission d’Erica est de les éliminer, et James compte bien lui apporter son aide. Tout comme Tommy, le frère d’une des victimes. Lui aussi les voit désormais, et ils ne seront pas de trop de trois pour venir à bout de l’invasion qui menace Archer’s Peak.

  • Éditeur : Urban Link (19 février 2021)
  • Langue : Français
  • Broché : 144 pages
  • ISBN-10 : 2381330135
  • ISBN-13 : 978-2381330136

le second tome fera t’il mieux que le premier en terme de ventes ?

Ca s’est bien vendu?
Cool, parce que j’ai bien aimé ce début de série et ma fille aussi.

J’ai pas les chiffres en tête, mais je crois que c’est mieux que Middlewest qui fut un four, sans être un succès non plus.

81-bk+4wgjL

Something is killing the children tome 3

Tous les monstres ne se cachent pas dans l’obscurité, et ça, Erica est en train d’en faire l’amère expérience. Alors que Archer Peak a été totalement confinée suite à la récente vague de meurtres, et que la nouvelle commence à se répandre en dehors de la ville, la Loge du Massacre décide d’intervenir enfin. Sans état d’âme, ses membres n’hésiteront pas à employer les grands-moyens pour éradiquer l’infestation. Erica risque d’avoir besoin d’aide si elle veut éviter une situation irréversible.

  • Éditeur ‏ : ‎ URBAN LINK (15 octobre 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 144 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2381330143
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2381330143

Le troisième tome de la série Something is Killing the Children sera le dernier publié sous le label URBAN LINK. Mais nous relançons la série dans un autre format avec une offre découverte à 10€ dès le 21 janvier 2022 !

Le métier d’éditeur ne se résume pas à suivre ses intuitions mais à les évaluer en fonction de nombreuses données et signaux envoyés par le marché puis, en fonction, à prendre la décision qui vous semble la plus pertinente. Publier SOMETHING IS KILLING THE CHILDREN dans notre label Young Adult URBAN LINKa suivi le même processus mais n’a malheureusement pas été validée par le marché.

Si notre label URBAN LINK connaît de très beaux succès avec HARLEY QUINN BREAKING GLASS, TEEN TITANS : RAVEN ou encore MIDDLEWEST, récompensé au dernier festival d’Angoulême, force est de reconnaître que SOMETHING n’a clairement pas « rencontré son public », selon la formule consacrée. En toute transparence, nous pensions le public naturel d’URBAN LINK plus âgé ou, du moins, plus à l’aise avec le contenu pour le moins « intense » de Something Is Killing The Children. Ça n’a pas été le cas, et c’est la raison pour laquelle nous avons choisi de clore la publication de la série sous label URBAN LINK avec son troisième tome, concluant de manière relativement acceptable le premier cycle des aventures d’Erica Slaughter.
Nous sommes conscients que cette solution n’est pas idéale, mais elle est la meilleure possible pour envisager sereinement l’avenir de la série.

Convaincus comme au premier jour des qualités exceptionnelles de la série de James TYNION IV et Werther DELL’EDERA, nous la reproposerons dans un format standard cartonné, sous notre label URBAN INDIES, à partir du 21 janvier 2022. Cette relance bénéficiera d’une offre pack « tomes 1+2 » à 10€. Le tome 3 sera également disponible à la même date, dans le même format. De plus, dans quelques mois à peine, suivront le tome 4 ainsi que le spin-off HOUSE OF SLAUGHTER qui développera l’univers de SIKTC au-delà de sa série principale et du personnage d’Erica Slaughter. On espère vous compter nombreux au rendez-vous !

D’autant plus que la série est actuellement en cours de développement sur NETFLIX !

Lol

Qu’est ce qui te fait rire ?

Je vais quand même prendre le 3eme en version Urban Link. C’est dommage que ça ne fonctionne pas dans ce format là. Ça me semblait bien coller avec la ligne éditoriale.

La ligne me semble tout de même un gros échecs hormis 2 succès.

Je trouve que c’est une très bonne initiative, je n’ai pas pris les Urban Links en raison du format beaucoup trop petit pour un prix bien trop élevé (16€, alors qu’à côté la collection en petit format de Panini est à 11 pour deux fois plus de pages…), là je me jetterai dessus à coup sûr !

Ce sont lesquels qui ont bien fonctionné ?
Sais-tu s’il y a eu un effet « Eisner » pour le « Middlewest » de Skottie Young?
Après je suis ok avec Adanedhel54, je trouve que la position tarifaire est un peu élevée par rapport au format et au public ciblé.

Ces deux là ont cartonné.

Middlewest, dans le réseau Canal BD (donc loin de faire une généralité). le premier c’est bien vendu avec plus de 1k, après 579 pour le second et 301 pour le troisième