SON OF ZORN (Saison 1)

*Zorn, un guerrier originaire de Zephyria, une planète entièrement peuplée d’êtres animés, revient sur Terre pour la première fois en 10 ans. Il éprouve alors des difficultés pour renouer ses liens avec son fils et son ex-femme (non-animés). Il doit également affronter la banalité d’un travail de bureau et d’une vie de banlieusard…à un tel point qu’il se demande s’il ne devrait pas repartir faire la guerre sur sa planète… *

[quote]CREATEURS

Reed Agnew et Eli Jorne

PRODUCTEURS

Phil Lord et Chris Miller

DISTRIBUTION

Jason Sudeikis (voix de Zorn), Johnny Pemberton, Cheryl Hines…

INFOS

Série américaine
Diffusion : fin 2016 ou début 2017 sur la FOX
Genre : comédie
Format : 13 x 22 mn[/quote]

Ça me plait bien.

Un nouveau visuel :

http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/images9/Son-of-Zorn-1-600x373.jpg

La bande-annonce :

youtube.com/watch?v=kPnlQTi8heM

youtube.com/watch?v=SJgPcUvB69c

https://www.youtube.com/watch?v=iauZkF-z4pY

youtube.com/watch?v=iauZkF-z4pY

La nouvelle bande-annonce :

youtube.com/watch?v=TxTMxOdKgpw

Un peu en manque de bonnes sitcoms cette année (il faut dire que je ne regarde plus vraiment ce qui se fait en britany), j’attendais avec une certaine impatience la série Son of Zorn produite par Phil Lord et Chris Miller (les gars derrière 21/22 Jump Street). Il faut dire que le sujet même de l’histoire, Musclor débarquant dans la banlieue new-yorkaise pour retrouver son fils, a tout pour exciter les papilles des gamins qui ont grandi avec des films comme Roger Rabbit ou Cool World.

Sans se taper les cuisses en pleurant de rire, le pilote propose un cocktail au potentiel comique hors norme. Espérons qu’il soit pleinement exploité.

Ah ouais ils en ont parlé aux infos.
Le concept est intéressant, ça avait l’air pas mal.

J’en suis au troisième épisode de mon côté.

Je rejoins Jack, pas encore eu de fou rire, mais c’est vraiment pas mal du tout et y a beaucoup de bonnes idées pour filer l’idée. Notamment les scènes au nouveau boulot de Zorn sont vraiment drôles je trouve.
Et un petit faible aussi pour le nouveau mari de l’ex-femme de Zorn et sa rivalité avec Zorn.

Je vais continuer à suivre avec plaisir de mon côté.

J’adhère aussi, après visionnage des trois premiers épisodes.

Passée une mise en place toujours un peu difficile (à plus forte raison avec un postulat aussi absurde), le show trouve son rythme de croisière sur les deux épisodes suivants (et même sur la fin, très drôle (avec l’oiseau géant), du premier épisode).
Le mélange cartoon/prises de vue “live” fonctionne (avec des effets d’animation volontairement surannés), mais les auteurs ne jouent finalement pas tant que ça dessus, à quelques gags près. C’est surtout ce que permet en sous-texte ce pitch qui semble les intéresser, et qui est un peu la grande question américaine (occidentale, voire au-delà ?) du moment : comment acclimater la virilité à l’ancienne aux évolutions de la société, et gérer les inévitables conflits générationnels qui en découlent… Zorn est un de ces pères qui est en train de réaliser que son fils est plus important que lui, et qui fait des concessions en conséquence une fois sa “honte” bue.

L’ancrage dans le genre, ou plutôt le mélange de genres (heroic-fantasy bourrine et sitcom familiale), est un réservoir à gags potentiellement inépuisable, mais il est intéressant de noter que Lord et Miller veulent quand même livrer un travail réfléchi et ambitieux à sa manière. A ce titre, le surprenant “twist” en fin de premier épisode, qui commence à porter ses fruits à compter du troisième, est une piste très intéressante, très X-Men dans l’esprit.
Jason Sudeikis n’apparaît pas en personne (et pour cause) mais sa gouaille volontiers beaufissime se prête vraiment bien au concept ; ça me rappelle son excellente prestation avec un perso un peu cousin sur la troisième saison de la fabuleuse série “Kenny Powers”.

J’en suis pour le reste de la saison !!

Pas de saison 2 pour Son of Zorn.