SOUTHERN BASTARDS t.1-4 (Jason Aaron / Jason Latour)

[quote]SOUTHERN BASTARDS t.1

Scénario: Aaron Jason – Dessin: LATOUR Jason

De retour à Craw County, Earl Tubb n’a qu’une chose en tête : vider la maison du vieil oncle Buhl et repartir au plus vite de cette petite ville d’Alabama qu’il a quittée voilà 40 ans. Il suffira d’une altercation avec quelques locaux au diner du coin pour transformer ce séjour en descente aux enfers. Un enfer taillé sur mesure par Euless Boss, coach de l’équipe de football local et ennemi juré de feu le shérif Tubb, paternel d’Earl.

Contient SOUTHERN BASTARDS vol.1 (#1-4)

Public: Ado-adulte – à partir de 12 ans
Genre: Polar / Thriller
Collection: Urban Indies
Date de sortie: 20 mars 2015
Pagination: 112 pages
ISBN: 9782365776264
Prix: 10.00 €[/quote]

[size=200]LE SUJET SUR LA V.O.[/size]

Le site de l’éditeur : urban-comics.com/southern-bastards-tome-1/

Les échos de Jack! dans la section VO sont élogieux et font envie, mais même sans ça je me serais jeté dessus comme la vérole sur le bas clergé : non seulement Aaron est en forme olympique en ce moment (encore que l’évolution de l’intrigue d’Original Sin me laisse un peu perplexe…), mais en plus sur ce type de pitch on peut s’attendre à des étincelles.
“HBO version papier” (dixit Jack!) me semble une bonne définition du feeling que j’en attends. Et ces prix de lancement attractifs, c’est décidément une très très bonne idée !!

ça fait quoi une mine HBO sur du papier ? A l’école, je n’utilisais que du HB ou du 2B …

Hey, en forme le Soy’ !!
“HBO” la chaîne de télé américaine, précisé-je quand même dans le doute…

j ai récupéré le preview à Angouleme (le #1US en VF) et ca commence super bien.
(dommage qu il n y avait plus de previews de Deadly Class)

et c est clair que ca a un feeling HBO… moins centré sur l action que Scalped mais quand ca y va…

Oué bon je viens de le lire pour le coup et j’ai pas trouvé ça exceptionnel.
Déjà avant tout, ça m’a trop rappelé Scalped et c’est peut être le principal reproche. Parce que ça se laisse lire, c’est surtout assez sauvage après j’ai trouvé ça très classique sauf les 4 dernières pages !
Ca m’a vraiment surpris pour le coup. Assez curieux pour la suite. Mais bon j’ai pas trouvé ça énorme. Sympatoche tout au plus pour l’instant.

La violence divise en fait pas mal sur ce titre semble t-il…mais c’est oublier un peu vite que Aaron c’est monsieur Scalped quand même…

bon et sinon, en musique, ça passe mieux? Et si on vous en propose même deux?!

:arrow_right: bobd.over-blog.com/2015/03/comics-parade-c-est-reparti-southern-bastards-vs-second.html

On a déjà vu plus violent. Et puis surtout, on a l’impression qu’elle est presque légitime dans cet Alabama sans doute un peu cliché (j’ose espérer en tout cas que ce n’est pas la réalité de la vie dans le sud des Etats-Unis). Moi j’ai beaucoup aimé. Je n’ai pas lu Scalped, je ne sais pas ce que c’est que HBO, je n’ai donc pas ce genre de références. Ca m’a fait penser à un western spaghetti avec Clint Eastwood dont j’ai oublié le nom. Le côté justicier sans soutien de qui que ce soit, sans doute.
Je ne connaissais pas non plus Jason Latour (décidément, c’est toute une culture à refaire…). J’ai apprécié, surtout ses personnages de gueules cassées aux proportions assez balèses.

Peut-être pas si cliché que ça, Jason Aaron venant de là-bas en fait (il est né et a grandi à Jasper, Alabama).
Ceci dit (j’ai pas encore lu ça mais ça ne saurait tarder), connaissant son goût pour l’outrance, c’est probablement un peu “amplifié”, comme feeling…

Moyennement convaincu par ce tome un. Y’a un côté gran torino pas désagréable mais on voit les choses venir. Les pages de latour sont sympa à part les pages de baston avec pleins de cases qui sont assez mal foutues ( je les ai trouvées peu compréhensible ). Le twist de fin même s’il était prévisible à relancer mon intérêt. Reste à vour comment il va gérer ça par la suite.
Bref je me ferait un avis définitif avec le prochain tome

J’aime bien l’ambiance j’ai pas vu de côté Gran Torino, juste une côté redneck et white Trash (très à la mode en ce moment) que l’on a pu retrouver dans pas mal de film récemment. L’histoire est très classique, ça se lit vite, j’ai même cru que ce premier tome serait le seul et unique.

J’attends de voir la suite.

des évènements qui forcent Earl Tubb/Walt à défendre quelqu’un dont il s’en contrefiche à la base face à un gang local qui fait la loi dans le patelin/quartier

Earl Tubb n’est pas raciste comme le personnage de Clint, il a le désir de sauver une ville, là ou celui de Clint se prend juste d’amitié pour les 2 gosses et décident de les venger, tout l’aspect communautaire dans le sens racial du terme n’étant pas présent, je n’ai pas fait la comparaison, qui n’est pas fausse au final.

personne n’a dit que c’était un exact copié-collé.Tsouin parle juste d’un côté Gran Torino

C’est pour ça que je dis que je l’ai pas ressenti en le lisant, mais qu’en y réfléchissant c’était pas faux.

Oh on dirait Karadoc et Perceval qui dialoguent, les copains! :slight_smile:

:laughing:

Le pire… c’est que c’est vrai !

c’est pas faux

La critique par Le Doc est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary