SOUVENIRS DE L'EMPIRE DE L'ATOME (Smolderen / Clérisse)

Discutez de Souvenirs de l’empire de l’atome

Voilà ce que j’en disais ailleurs (alors que je n’avais pas encore lu cet album) :

J’ai feuilleté cet album hier, mais comme j’avais déjà les bras chargés (la réédition du Haggarth de De La Fuente, l’intégrale de SOS Bonheur, quelques romans de SF…) je me suis dit que j’allais revenir plus tard…

Mais les quelques infos chopées en lisant le texte de 4e de couv et quelques images (dont la scène du kiosque postée ici) me laissent penser que c’est à la fois un hommage au patrimoine BD (Clérisse semble dans la même veine que Lapone, là, pour le coup, à convoquer le style atomique, mais aussi le design des années 1950), mais aussi au patrimoine SF. “Zarth Arn”, ça vient directement du Roi des Étoiles, d’Edmond Hamilton, un roman qui préfigure un peu le Han Solo de Star Wars (Hamilton, pour la petite histoire, a écrit plein de Superman, aussi, et de Legion of Super-Heroes) ; et “l’empire de l’atome”, ça vient d’A. E. Van Vogt, c’est la “suite” des Armuriers d’Isher.

Bref, là, il me semble voir un album qui collisionne des images, des univers graphiques, des patrimoines de culture pop, des influences entre genres et entre pays. Ça nous parle d’une époque, et des sédiments culturels qu’elle a laissés, apparemment.

Bref, quand j’aurais un peu épuisé la pile des “à lire”, je vais y revenir.

C’est le nom “Zarth Arn” qui m’a fait lever un sourcil. Je ne savais plus si c’était Edmond Hamilton ou E.E. Doc Smith, donc j’ai vérifié avant de poster ici. Et “l’empire de l’atome”, c’est Gilles Ratier qui a pointé le truc dans sa chronique sur BD Zoom, en postant la couverture de Tibor Csernus pour l’édition J’ai Lu (celle que j’ai) et il a tout à fait raison.

La case montrée ici, avec les kiosque, m’avait aussi intrigué durant le feuilletage.

J’en profite pour souligner que c’est un excellent album, sur la nostalgie, sur les destins qui dérapent, également sur la confiscation des imaginaire. D’une certaine manière, suspendu qu’il est entre un passé de fantasme et un avenir toujours fuyant, c’est très d’actualité.

Jim

Recommandé.

Couv_178995

Verso_178995

Et de la même équipe :

Jim

Merci Jim!
Je vais me pencher sur cet album également.
L’histoire me tente et encore une fois, les dessins d’Alexandre Clérisse m’attirent l’oeil. Sur les planches que j’ai vu, le style paraît plus anguleux que dans “L’été Diabolik” et encore une fois totalement en phase avec le thème de la BD.

Je recommande aussi les deux. :wink:

Avec une préférence pour celui-ci tout de même, je dirais, mais il faudrait que je relise tout ça pour être bien sûr. Oh, un prétexte ! :stuck_out_tongue:

Et l’occasion d’avoir des commentaires ! Youpi !

Jim

Très bon album auquel j’avais mis un avis ici

Je rattrape quelques loupés par manque de place grâce à ma médiathèque :wink:

ginevra

Moi aussi je rattrape pas mal d’oublis via la bibliothèque en ce moment.
J’ai d’ailleurs lu ce week-end “Souvenirs de l’Empire de l’atome” et j’ai adoré tout comme “L’été Diabolik” du même duo.
Je suis impatient de jeter un œil sur leur futur “Une année sans Cthuluh” qui devrait sortir au 2nd semestre 2019. L’ambiance années 80 a l’air très bien rendue sur les planches et dessins que j’ai aperçu. Ce coup-ci, ça sera achat direct!

Ah ouais, ça a l’air sympa…

Jim

Tiens, je ne suis pas fan de ce genre de dessin (je ne dis pas que ce n’est pas bien. C’est que ce n’est pas trop de mon goût)

Habituellement, je ne suis pas très client de ce style graphique moi non plus. Mais je trouve qu’Alexandre Clérisse est très fort dans ce registre en intégrant les codes spécifiques qui collent à l’époque du récit.

Pour Jim

android

Je pensais à cet extrait de planche pour le côté 80.