Spider-man #1-12

[quote]N°1 ALL-NEW MARVEL NOW!

SPIDER-MAN 1

Peter Parker est enfin de retour et il est temps pour lui de redevenir Spider-Man ! Assistez au début de nouvelles aventures qui l’opposent à un redoutable ennemi : Elektro ! Par Slott, Gage, Ramos, Rodriguez, Camuncoli et bien d’autres. Puis, lancement des séries Spider-Man 2099 de David/Sliney et New Warriors de Yost/To.

Mensuel, 4,80 EUR, 112 pages

Deux couvertures en kiosque : 1/2 (Alex Ross, effet métallisé – tirage 75%) et 2/2 (Humberto Ramos – tirage 25%)
Édition spéciale avec en cadeau un t-shirt exclusif disponible en librairie – 22,00€

(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man (2014) 1(I-VII), 2 ; Spider-Man 2099 (2014) 1 ; New Warriors (2014) 1)

SORTIE LE 2 JANVIER[/quote]

Il y en aura eu des mouvements (dans tous les sens du terme) durant le run de Slott, déjà historique, sur Spidey. C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre aujourd’hui, attendu, et pourtant le talent de Slott fait toujours prendre la mayonnaise. Le retour au statu-quo n’enraye en rien l’évolution du perso et de son entourage, bien au contraire.
Fidèle à son habitude, Slott trace, trace, trace et refuse absolument de tirer à la ligne comme on dit. Ainsi, certains points soulevés par le retour au statu quo sont très très vite réglés, ouvrant de nouvelles possibilités à la dynamique entre les persos.
Des tas et des tas d’idées au programme, avec des vannes souvent bien senties, voire carrément hilarantes (la sonnerie du portable, très drôle) : Slott tient la barre, qu’on se le dise. Au passage j’aime bien sa façon assez vacharde de caractériser les Avengers, qui font un peu bidasses à côté du débonnaire Peter.

Pas mal les trois petits segments sur Electro, la Chatte Noire et Clayton Cole : ça annonce des choses intéressantes, tout ça (notamment autour de Felicia Hardy…).

Je suis pas trop fan des dessins de “Spider-Man 2099”, trop froids et statiques à mon goût, mais sinon j’ai bien aimé ces débuts pour le titre emmené par Peter David, dont on reconnaîtrait la patte entre mille, sans compter qu’il revient sur des vieux apports qui lui sont propres (le Trans-Sabal, et tout ce qui tourne autour d’Alchemax, bien sûr). Faut lui laisser le temps de s’installer un peu (cette série n’a pas encore été annulée, j’espère ??).

Rien de déshonorant, mais on peut pas vraiment dire que les débuts des New New New New New Warriors (5 séries au compteur…) soient aussi flamboyants qu’à la belle époque. Petit casting (encore que je sois ravi du retour de Speedball, c’était n’importe quoi son alias de Penance, là…), petites ambitions semble-t-il. Reste une dernière page alléchante pour la suite des évènements, mais pas vraiment de quoi se réveiller la nuit.

Le petit segment sur Kaine, inutile au possible, est le seul petit bémol au sommaire, finalement. Ah non, mince, y’a un autre bémol de taille : pas de “Superior Foes…” !!!

Et il n’y en aura pas dans le numéro 2 non plus. Grrr…mais on va dire que Panini retarde ainsi le final puisqu’il ne reste plus que 4 épisodes.

J’ai également adoré les débuts de ce nouveau volume de Amazing Spider-Man. Ca va à 1000 à l’heure, ça commence bien comme il faut avec une scène d’action pleine d’humour face à des vilains ridicules avant d’embrayer avec ces passionnantes scènes de la vie quotidiennes dans lesquelles Peter doit commencer à gérer les conséquences des actions de Octopus. C’est drôle, touchant (par l’intermédiaire du personnage d’Anna), intrigant, avec des dialogues tip-top et une utilisation judicieuse de la continuité. C’est une de mes séries préférées et Slott maintient la qualité mois après mois.

Très bonne utilisation des back-ups qui enrichissent les récits principaux tout en préparant bien le terrain pour les futures confrontations.

Je ne suis également pas un grand fan de Will Sliney, qui n’a rien perdu de ce style raidasse qui n’a pas fait du bien aux Fearless Defenders. Mais à part ces réserves sur la partie graphique, le retour aux affaires de Peter David sur Spider-Man 2099 est un chouette plaisir de lecture. Dialogues savoureusement mitonnés comme il sait le faire, combats dynamiques, pas mal de petites choses intéressantes qui se mettent déjà en place…ça s’annonce bien tout ça (et pas d’annulation en vue pour le moment, Photo :wink: )…

Reste cette énième incarnation des New Warriors. Pas déshonorant, c’est vrai…mais pas très alléchant pour autant. J’aime beaucoup les personnages et ce premier épisode n’est qu’une mise en place du premier arc de Yost, mais je n’ai pas été emballé pour autant. Du point de vue de la structure du récit, l’alternance des points de vue casse un peu le rythme. Et du point de vue des dessins, le style de To n’est pas renversant…et il a tout de même sacrément rajeuni Justice et Speedball…

[quote=“Le Doc”](et pas d’annulation en vue pour le moment, Photo :wink: )…

[/quote]

Ah tu me rassures. J’avais celle de “All-New X-Factor” en tête, c’est pour ça.

Spiderman reste ma parution kiosque préférée. Eh oui, je suis les Avengers d’Hickman en VO.:wink:
C’est la continuité de ce long run avec le Superior Spiderman mais le rythme n’en perd rien et on explore toutes les conséquences et rebondissements. Le supporting cast n’est pas laissé de côté, les blagues reviennent et ça chambre sévère. Du très bon.

Très content de retrouver Miguel aussi sous la plume de David.

Quant aux New Warriors, pour le coup, cet épisode d’introduction m’a plutôt plu, de par son rythme un peu cassé (ce qui ne me dérange pas pour une intro) et intrigué. On a tellement peu de vrais épisodes d’introduction où on se focalise sur des personnages éparpillés dans le monde que je suis curieux de voir comment ça va être tricoté.

Pareil, j’adore ce mag ! Amazing est vraiment très fraîche, drôle et bien mise en valeur par Ramos (comme d’hab’ en fait :slight_smile: ). Et puis cet enchaînement de sketch à cause de la perte de son costume est trop énorme ! Je t’aime Slott !
Ensuite, dans le back-up sur electro, ça ma fait bizarre de voir, en aussi peu de pages, autant de références à ce qui est arrivé à Electro ces derniers temps.
Dans celui sur Clash, on est d’accord qu’il y a un problème d’anachronisme ?
Spider-man 2099: Super aussi. Hâte de voir ce que David resserve à Liz et Ty (et Miguel bien sûr).
New Warriors: Un premier épisode moyen. L’histoire m’a pas trop intéressé (peut-être parce que je l’ai lu après tout ces supers épisodes). Je connais la moitié des membres, donc à voir si ils deviendrons intéressants ou pas. Coté dessins, j’ai trouvé que les planches variaient de qualité (j’ai même des fois l’impression que ça change de dessinateur).
Un très bon mag tout de même. Et j’attend avec grrraaannnnnnddde impatience Spider-Verse !

Non…en gros, il ne s’est passé qu’une petite dizaine d’années depuis la transformation des 4 Fantastiques. Ca permet aux héros de rester pour la plupart d’éternels trentenaires. Et quand les auteurs reviennent aux origines, ils adaptent certains détails. C’est pour ça que, entre autres, Peter n’est pas devenu Spidey dans les sixties, que Reed Richards et Ben Grimm n’ont plus fait la seconde Guerre Mondiale ensemble et que Tony Stark n’est pas devenu Iron Man au Vietnam… :wink:

Ah oui, effectivement, je n’avait pas pensé à l’exemple d’Iron Man. Merci pour les précisions :slight_smile:

[quote]SPIDER-MAN 2

Original Sin continue ici !

Depuis sa dernière rencontre avec Spider-Man, Felicia Hardy a tout perdu. À présent, elle ne souhaite qu’une chose : se venger ! Puis, début d’une aventure liée à Original Sin. Et si l’araignée à l’origine des pouvoirs de Peter Parker avait mordu une autre personne ? Plus, un nouvel épisode de Spider-Man 2099 et deux des New Warriors. Par Slott, David, Yost, Ramos, Sliney et To.

mensuel, 4,80 EUR, 112 pages
(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man (2014) 3-4 ; Spider-Man 2099 (2014) 2 ; New Warriors (2014) 2-3)

SORTIE LE 3 FÉVRIER[/quote]

[quote=“Photonik”]Il y en aura eu des mouvements (dans tous les sens du terme) durant le run de Slott, déjà historique, sur Spidey. C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre aujourd’hui, attendu, et pourtant le talent de Slott fait toujours prendre la mayonnaise. Le retour au statu-quo n’enraye en rien l’évolution du perso et de son entourage, bien au contraire.
Fidèle à son habitude, Slott trace, trace, trace et refuse absolument de tirer à la ligne comme on dit. Ainsi, certains points soulevés par le retour au statu quo sont très très vite réglés, ouvrant de nouvelles possibilités à la dynamique entre les persos.
Des tas et des tas d’idées au programme, avec des vannes souvent bien senties, voire carrément hilarantes (la sonnerie du portable, très drôle) : Slott tient la barre, qu’on se le dise. Au passage j’aime bien sa façon assez vacharde de caractériser les Avengers, qui font un peu bidasses à côté du débonnaire Peter.

Pas mal les trois petits segments sur Electro, la Chatte Noire et Clayton Cole : ça annonce des choses intéressantes, tout ça (notamment autour de Felicia Hardy…).

Je suis pas trop fan des dessins de “Spider-Man 2099”, trop froids et statiques à mon goût, mais sinon j’ai bien aimé ces débuts pour le titre emmené par Peter David, dont on reconnaîtrait la patte entre mille, sans compter qu’il revient sur des vieux apports qui lui sont propres (le Trans-Sabal, et tout ce qui tourne autour d’Alchemax, bien sûr). Faut lui laisser le temps de s’installer un peu (cette série n’a pas encore été annulée, j’espère ??).

Rien de déshonorant, mais on peut pas vraiment dire que les débuts des New New New New New Warriors (5 séries au compteur…) soient aussi flamboyants qu’à la belle époque. Petit casting (encore que je sois ravi du retour de Speedball, c’était n’importe quoi son alias de Penance, là…), petites ambitions semble-t-il. Reste une dernière page alléchante pour la suite des évènements, mais pas vraiment de quoi se réveiller la nuit.

Le petit segment sur Kaine, inutile au possible, est le seul petit bémol au sommaire, finalement. Ah non, mince, y’a un autre bémol de taille : pas de “Superior Foes…” !!![/quote]

Globalement du même avis. Les statu quo sont peut être vite réglés mais plutôt bien réglés et avec une certaine logique ! On sent bien que tout ça est préparé !
Pour Sliney, je l’ai trouvé meilleur que sur Fearless !

En tout cas, tout ça se lit avec un vrai plaisir et une grande facilité !

Mais où donc Slott s’arrêtera-t-il ? Voilà que pour la énième fois, il part dans une toute nouvelle direction pour le titre, exhumant pour l’occasion tout un folklore apporté au perso par Straczynski. Pas forcément si facile, d’ailleurs, tout cela n’ayant pas forcément très bien vieilli (même si j’avais bien aimé la première apparition de Morlun). Dans une certaine mesure, Slott n’adopte pas une démarche si éloignée de celle de Morrison sur ses “Batman” : tout compte dans la continuité… Et Slott ne se prive pas de puiser jusqu’à la controversée “Saga du Clone”, c’est dire. Là il fait un peu pareil, avec un culot monstre d’ailleurs, puisqu’il ajoute un élément de poids au mythe de la création de Spider-Man. Gonflé mais très alléchant, sachant que tout ça mène à “Edge of Spiderverse”, qui promet déjà beaucoup, du coup…
Les épisodes du mois sont toujours, aussi vifs, drôles et riches en idées tordues ou funs, c’est selon. On a droit à une scène impayable (et furieusement old-school, dans le bon sens) où Peter fait croire qu’il est toujours possédé par Doc Ock, et une autre où Jameson se reconvertit professionnellement et on a hâte de voir ça !
Bref, Slott continue à marcher sur l’eau.

Peter David déploie tranquillement les arcanes de ses développements sub-plotesques habituels, ça se sent déjà dès le deuxième épisode de “Spider-Man 2099”. Un épisode par ailleurs bourré de bonnes idées, avec des qualités, dans un registre un brin différent quand même, comparables à celles de Slott. Un moment excellent : Miguel ne veut pas révéler son identité, mais il veut bien avouer qu’il vient du futur, par contre. Très réjouissant malgré une dernière scène qui serre déjà un peu la gorge.

Au bout de trois épisodes, j’en ai déjà rien à foutre des “New Warriors” : j’imagine que c’est pas bon signe.
J’aime bien le folklore usité ici par les auteurs (les Célestes, le Maître de l’Evolution, un peu moins ces vilains sortis des X-Men mais bon), mais quand le tout est moyennement fun, moyennement écrit et moyennement dessiné, on ne peut que très moyennement apprécier.

S’il fallait une petite critique dans le traitement par Slott des personnages, il y aurait tout de même à pointer un rapport peut-être un peu déséquilibré entre l’action et son impacte sur les personnages.

May qui ne remarque pas le changement de Peter pendant sa période Otto, voir qui le préfère ainsi, c’est une chose, qui pourrait d’ailleurs être fort intéressante puisqu’elle en fut amoureuse mais que cela n’interroge pas plus Peter à son retour, ni May, c’est passer un peu rapidement sur l’impact du retour à la normal.

Je ne sais si c’est remis à plus tard, mais la petite amie d’otto, vient tout de même de perdre son presque fiancé, elle en était visiblement très amoureuse, mais la voilà qui intègre le fait de sa disparition sans nul trace de chagrin ou de deuil.

A ce niveau, il apparait que les personnages relèvent d’une plasticité qui si elle sert les rebondissement du scénario et ravirait M. Cyrulnik et son concept de résilience, n’en constitue pas moins un forçage de la vie "intérieure"des personnages qui perdent ainsi quelque peu en profondeur.

Pour Anna-Maria, la petite amie de Doc Ock, je crois que Slott est loin d’en avoir fini avec les conséquences de cette liaison…

je pense bien, mais à la place de Peter, la façon d’Anna-Maria (j’avais oublié son prénom) de prendre la nouvelle comme une lettre à la poste, aurait de quoi éveiller quelque interrogation.

En l’état, Peter parait un peu insensible avec ce personnage. Et même s’il devait s’attendre à un retour de bâton sur ce sujet, de réagir ainsi marque le come back du peter gaston lagaffe qui me laisse toujours dubitatif.

[quote=“Photonik”]Les épisodes du mois sont toujours, aussi vifs, drôles et riches en idées tordues ou funs, c’est selon. On a droit à une scène impayable (et furieusement old-school, dans le bon sens) où Peter fait croire qu’il est toujours possédé par Doc Ock, et une autre où Jameson se reconvertit professionnellement et on a hâte de voir ça !
Bref, Slott continue à marcher sur l’eau.
[/quote]

Je suis à 100% du même avis. Amazing reste l’une des séries les plus drôles, les plus rythmées et les plus inventives du moment et l’une de celles qui sait toujours tirer parti avantageusement des personnages secondaires. Slott intègre en plus de façon très fluide l’event en cours et s’en sert pour préparer le terrain pour le Spider-Verse. Du tout bon !

[quote]Peter David déploie tranquillement les arcanes de ses développements sub-plotesques habituels, ça se sent déjà dès le deuxième épisode de “Spider-Man 2099”. Un épisode par ailleurs bourré de bonnes idées, avec des qualités, dans un registre un brin différent quand même, comparables à celles de Slott. Un moment excellent : Miguel ne veut pas révéler son identité, mais il veut bien avouer qu’il vient du futur, par contre. Très réjouissant malgré une dernière scène qui serre déjà un peu la gorge.
[/quote]

C’est bien vrai…ou comment rendre intéressant un épisode où ça ne fait que papoter pendant presque 20 pages. C’est pas donné à tout le monde mais PAD s’en sort toujours comme un chef… :wink:

[quote]Au bout de trois épisodes, j’en ai déjà rien à foutre des “New Warriors” : j’imagine que c’est pas bon signe.
J’aime bien le folklore usité ici par les auteurs (les Célestes, le Maître de l’Evolution, un peu moins ces vilains sortis des X-Men mais bon), mais quand le tout est moyennement fun, moyennement écrit et moyennement dessiné, on ne peut que très moyennement apprécier.[/quote]

Moyen, c’est le mot. Une série qui a du potentiel, mais qui a beaucoup de mal à en faire quelque chose de convaincant…

Et les Superior Foes reviennent enfin le mois prochain !

C’est la seule revue FR que je suis encore. Et complètement d’accord avec Tic et Tac … Heu Doc et Photo ! :mrgreen:

[quote]**SPIDER-MAN 3 **

Original Sin continue ici !

Quelqu’un traque les “guerriers-araignée” dans tout le Multivers et seul le Spider-Man supérieur peut l’arrêter. Prologue du Spider-crossover le plus important de l’année ! Et suite des aventures de Silk, de Spider-Man 2099, des New Warriors. Par Slott, Ramos, Camuncoli, Gage, Yost, To, Spencer, Lieber, David et Sliney.

mensuel, 4,80 EUR, 112 pages
(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man (2014) 5 ; Superior Spider-Man 32(I) ; FCBD 2014: Gardians of the Galaxy 1(III) ; Spider-Man 2099 (2014) 3 ; New Warriors (2014) 4 ; Superior Foes of Spider-Man 14)

SORTIE LE 3 MARS[/quote]

Je suis à 100% du même avis. Amazing reste l’une des séries les plus drôles, les plus rythmées et les plus inventives du moment et l’une de celles qui sait toujours tirer parti avantageusement des personnages secondaires. Slott intègre en plus de façon très fluide l’event en cours et s’en sert pour préparer le terrain pour le Spider-Verse. Du tout bon ![/quote]

Je lis le mag Spidey après les revues X, c’est bon pour le moral !
Bon, que dire de plus ? Manque pas grand chose ! Pour Silk, je suis curieux de savoir si le perso entrait dans les plans de Slott avant l’annonce d’Original Sin !

C’est bien vrai…ou comment rendre intéressant un épisode où ça ne fait que papoter pendant presque 20 pages. C’est pas donné à tout le monde mais PAD s’en sort toujours comme un chef… :wink: [/quote]

J’ai l’impression que PAD, avec toute son expérience, fait fi des “règles” d’écriture attendues (si je puis dire), et envoie autant qu’il peut avant qu’on lui annule la série !

J’avais bien aimé le premier épisode, mais ces deux-là ne m’ont pas plu ! Yost complique inutilement, rendant sa saga inintéressante !

[quote=“Le Doc”]http://img.bd-sanctuary.com/cs/big/spider-man-comics-volume-3-kiosque-mensuel-v5-2015-en-cours-226666.jpg

Original Sin continue ici !

Quelqu’un traque les “guerriers-araignée” dans tout le Multivers et seul le Spider-Man supérieur peut l’arrêter. Prologue du Spider-crossover le plus important de l’année ! Et suite des aventures de Silk, de Spider-Man 2099, des New Warriors. Par Slott, Ramos, Camuncoli, Gage, Yost, To, Spencer, Lieber, David et Sliney.

mensuel, 4,80 EUR, 112 pages
(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man (2014) 5 ; Superior Spider-Man 32(I) ; FCBD 2014: Gardians of the Galaxy 1(III) ; Spider-Man 2099 (2014) 3 ; New Warriors (2014) 4 ; Superior Foes of Spider-Man 14)

SORTIE LE 3 MARS[/quote]

Pendant que Peter continue de gérer les conséquences catastrophiques des actions de Doc Ock (et vu la dernière page de l’épisode 5, ce n’est pas une partie de plaisir, même si l’entreprenante Silk est en renfort), on retrouve justement le Superior Spider-Man pour le prologue du Spider-Verse. Une virée dimensionnelle haletante qui pose les bases d’une aventure qui démarre avec tout ce qu’il faut de rythme, d’action et de mystères. Bref, ça commence bien, tout ça !
Le retour des Superior Foes est plus que bienvenu. Des origines d’Overdrive à ce cliffhanger explosif en passant par les irrésistibles gags sans paroles, le plaisir de lecture est intact.
Un troisième épisode bien tendu pour le Spider-Man 2099, pris dans les rouages peu reluisants des transactions d’Alchemax. C’est du bon…et ça pourrait être encore meilleur si Sliney mettait un peu plus de vie dans ses dessins…
J’ai comme l’impression que New Warriors restera le point faible de la revue jusqu’à son dernier numéro. Et avec ces personnages, c’est bien dommage…

[quote]SPIDER-MAN 4

Edge of Spider-Verse : Prélude (1/2)

Peter Parker sera-t-il capable d’empêcher la Chatte Noire de révéler sa véritable identité en direct à la télé ? Quant au Spider-Man supérieur, il continue son combat pour sauver d’autres Spider-Men des griffes de Morlun. Plus Spider-Man 2099, New Warriors et Superior Foes of Spider-Man. Par Slott, Ramos, Camuncoli, Gage, Kubert, Yost, Roche, Spencer, Lieber, David et Sliney.

mensuel, 4,80 EUR, 112 pages
(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man (2014) 6 ; Superior Spider-Man 32(II), 33(I) ; Spider-Man 2099 (2014) 4 ; New Warriors (2014) 5 ; Superior Foes of Spider-Man 15)

SORTIE LE 3 AVRIL[/quote]