SPIDER-MAN #1-4 (J.J. Abrams, Henry Abrams / Sara Pichelli)

Maintenant que le compte à rebours est terminé, le mystérieux projet lié à Spidey est enfin révélé, et il s’agit d’une mini-série (en 5 numéros) co-écrite par J.J. Abrams ('nuff said) et son fils Henry. Ils seront épaulés par Sarah Pichelli (pour les intérieurs), Dave Stewart (pour la colorisation) et Olivier Coipel (cover artist pour au moins le premier numéro). La sortie du premier numéro est prévue pour septembre.

Source : https://www.newsarama.com

En gros, c’est le fils au scénario et le père qui vient prêter son nom ? Remarque, c’est p’tet un génie

Mauvaise langue.

Ou alors le père a écrit le scénar, et le fils a écrit les dialogues, pour qu’ils sonnent plus “djeun’s” (je n’ai pas regardé la vidéo, je ne sais donc pas ce qu’ils y disent)…

Tori.

Je fais faire ma mauvaise langue : on fait plaisir au père Abrams pour le convaincre de réaliser un film chez Marvel Studios !

1 J'aime

En même temps le gars il a déjà un pied chez Disney.

1 J'aime

C’est sûr, il doit être en position d’avoir la plupart des projets qui l’intéressent.

On attendra SW9 pour voir si c’est vraiment une bonne idée XD

Abrams m’a fait oublier SW … ça me donne déjà une bonne idée xD

Je crois qu’on l’a déjà, cette idée, non ?

Jim

Plusieurs créateurs de comics n’ont pas apprécié la nouvelle, comme Gerry Conway par exemple :

“J.J. Abrams Is Writing a Spider-Man Comic”

No, he’s not. Not how Nick Spencer writes a Spider-Man comic, or how any writer writes a comic. He’s going to talk over an idea with his son and his son will do the actual writing.

I hate stunts like this.

Plus ici :

Y’avait eu un tel déchaînement contre le fils Loeb à l’époque ?

Non parce que Loeb est légitime et n’a amené son fils mourant d’un cancer que pour une histoire.

Un premier aperçu des intérieurs :

2506321c-e309-4bad-8f1e-3aa5b75b3405-e1561661336959

1459b63c-f175-4eae-a72c-f415aff65649-e1561661135681

b836b98c-a9d2-4af8-85f4-dc86b114fb70-e1561661271910

Y aura des lens flare ?

SPIDER-MAN #1

Written by: J.J. Abrams, Henry Abrams.

Art by: Sara Pichelli.

Covers by: Olivier Coipel, Chip Kidd, Jason Polan.

Description: Who is Cadaverous?! What do the creators have planned for Peter Parker and Mary Jane Watson?!

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Sept. 18.

Source : www.comicscontinuum.com

Ah, Marvel, bande de petits malins. L’éditeur a su (quasiment) retenir le « coeur » de la saga des Abrams (JJ et son fils Henry), en ne diffusant que les premières pages de ce #1. Qui, très rapidement, va au-delà de ces images de bataille contre Cadaver, très mièvre nouveau super-vilain pour… autre chose.

Et cet autre chose, c’est… 12 ans après. Car si Spider-Man survit au combat contre Cadaver, son bras est grandement blessé et sera amputé ; mais Cadaver tue, surtout, Mary-Jane. Et Peter est seul avec… Benjamin, leur fils d’environ 4/5 ans, lors de la mort. 12 ans après, Benjamin est un adolescent qui ne supporte pas l’injustice et les brutes, et défend ses camarades (ceux similaires à son père). Il est régulièrement convoqué par le proviseur, son père vient le chercher mais leurs rapports sont très houleux. Peter est constamment en voyages, fuyant ses responsabilités et son fils. Benjamin est essentiellement géré par une vieille Tante May, qui tente de faire revenir Peter, qui fuit tout le temps. Benjamin cauchemarde, active ses pouvoirs ; May le trouve au plafond mais, pas surprise, elle l’oriente vers des vieilleries au grenier… où il trouve les souvenirs de ses parents, et le costume de Spider-Man ! Alors que Cadaver semble se réactiver, au contact d’une femme en stase.

Jolie surprise, car jolie gestion du suspense ; mais c’est bien là le quasi seul intérêt de ce numéro. Les Abrams ne livrent rien de honteux, mais rien d’excitant non plus. Cadaver est un méchant qui n’est pas encore développé, mais ne donne pas envie. Le « choc » est évident, la suite est intrigante, mais… bon, ce n’est quand même pas excitant. Le nouveau personnage est cliché dans sa caractérisation, comme la réaction de Peter.
Il y a une surprise, il y a un choc ; il y a le plaisir d’avoir été « pris », et l’envie d’en savoir plus. Mais on sent que, très vite, les Abrams reviennent sur du terrain connu, et on sent constamment ce qui va arriver. Ce n’est pas désagréable, mais ça n’a rien de révolutionnaire ou d’excitant.
Idem pour Sara Pichelli, bien-bien meilleure que sur Fantastic Four mais… bon, je ne suis pas un grand fan. Ca fonctionne, ça marche, voilà. C’est sympa’, sans plus.
Jolie surprise, les Abrams et Marvel ; bien joué. Mais le plus dur commence.

(W) J. J. Abrams, Henry Abrams (A) Sara Pichelli, Dave Stewart (CA) Olivier Coipel
• The most anticipated comic event of the year continues from J.J. Abrams (Star Wars, Star Trek, Lost, Alias), Henry Abrams and Sara Pichelli (SPIDER-MAN, GUARDIANS OF THE GALAXY)!
• Peter and Mary Jane have had their first run in with the new villain Cadaverous and it did not go well. What horrific impact from this horrific villain will scar them the worst?!
Rated T
In Shops: Oct 16, 2019
SRP: $3.99

Source : www.monkeysfightingrobots.com

Bon. Ben c’est pas brillant.
Grosso-modo, tout ce à quoi on peut s’attendre après le cliffhanger du #1 (où l’adolescent Ben Parker, fils de MJ, morte douze ans plus tôt, et de Peter, amputé et qui fuit sa douleur et ses responsabilités, découvrait ses pouvoirs et son héritage) arrive. L’ado’ rebelle qui ne veut pas suivre la voie paternelle… finit par la suivre, du fait d’un concours de circonstances bien heureux et d’une fille fan, elle. Et, bien sûr, le final va montrer la fameuse explication, alors que le vilain… euh, vilainise dans son coin.
Bref. C’est pas fameux.
JJ Abrams et son fils Henry ne livrent pas un comics honteux, mais absolument sans saveur ; pas original, pas surprenant, et finalement pas intéressant. Sara Pichelli livre des planches correctes, même si je n’adhère pas à son style.
Ca se lit. Ca s’oublie. Et ça ne donne pas envie de lire la suite.

La chute entre tes deux commentaires, c’est vertigineux …

Moi je boycotte, déjà parce que Abrams et surtout parce que copinage ne fait pas le talent ni les compétences si on ne veut même pas aller jusqu’au « talent » …