STAR TREK : DISCOVERY (Saisons 1-3)

Pour ma part, j’ai largement préféré les saisons 1 et 2.
Le côté Star Trek classique, why not ? Mais, ça rend cul-cul les relations entre la plupart des personnages.
Et la deuxième partie de la saison 3 m’a limite fait bâiller.
Dommage pour une série que j’aime bien.

La S3 manque de direction, en fait.
Le début est très prenant, mais dès que Discovery rejoint la Fédération, la série ne sait pas vraiment où elle va. La méchante essaye d’avoir du sens dans l’épisode 12, où elle veut arracher un accord avec la Fédération, mais… ça se raccroche aux branches, quoi.
A la différence de la S1 et de la S2 qui avaient de bons méchants, bien préparés depuis le début, là la méchante tombe à plat. Et même si l’idée est d’opposer les valeurs de la Fédération au capitalisme cruel, c’est super lourd dans l’approche…

Oui, c’est exactement ça.

J’aime bien le côté cul-cul de Star Trek, moi…
Mais oui, la fin de saison est plus faible que le début.
Néanmoins, j’ai regardé la saison 2 de The Mandalorian en parallèle et (attention, j’ouvre la boite de Pandore), je me suis beaucoup plus amusé avec cette saison de Star Trek…
Même si le mouvement est inverse dans la série de l’univers Star Wars, début faible, fin plus « lourde ».

Bah… Y a pas de boîte de Pandore.
Chacun son trip. :slight_smile:

J’ai eu cette impression bizarre concernant Osyraa dans les derniers épisodes qu’il y avait l’idée d’un plan à tiroirs… dont on n’a, pour ainsi dire, jamais vu le fond : on sent bien que le personnage voit son entretien avec la Fédération comme un gambit et l’aborde avec appréhension, qu’elle pèse ses mots face au « détecteur de mensonges » (comme si elle cherchait à cacher des trucs par des formulations « vraies » mais trompeuses), on la voit faire la grimace quand elle lui tourne le dos, etc. Du reste c’est cohérent avec le contexte : on ne voit pas bien pourquoi il aurait fallu de si grandes manœuvres si c’était juste pour s’assoir à la table des négociations et proposer une alliance. Et puis non, le personnage claque la porte quand on lui parle de la juger pour ses crimes et reprend son comportement de vilain monolithique. Psychologiquement c’est pas absurde, et je dirais même que dans l’absolu, l’option n’est pas inintéressante… mais du point de vue de l’économie narrative c’est mal géré et hyper frustrant, avec cette impression qu’on a fait miroiter un « truc » énorme dont on ne saura jamais ce qu’il était censé être.

C’est un défaut parmi d’autres dans une saison qui n’en manque pas, et c’est vrai que la dernière ligne droite n’était pas la plus impressionnante. Globalement néanmoins la saison 3 reste, à mon goût, nettement supérieure à la 2 (même si la première conserve ma préférence), avec quelques sommets, un renouvellement du propos, et un « nouvel » univers — ou plus exactement une époque encore inédite dans la continuité de la franchise — ouvert à bien des possibilités intéressantes.

2 J'aime

Oui, je n’ai jamais cru à l’honnêteté d’Osyra et je trouve que tout tombe à plat.

C’est tout simplement une caractérisation à vue.
Initialement, on la présente comme un monstre tyrannique.
Ensuite, on essaye de lui donner une épaisseur en la jouant moins manichéen.
Et dans le final, on lui accorde une dimension passionnelle limitée au besoin du scénario.
Il y a beaucoup d’errements dans la construction de certains personnages, et quelques aberrations comme le fait d’attribuer le commandement du Discovery à l’enseigne Tilly dont la fragilité émotionnelle la rend impropre à une telle fonction. Il y a surtout de meilleurs prétendants pour le poste.

Cette gestion-là découle de l’approche cul-cul « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil/j’ai une foi totale en vous/blablabla ». Pour moi, le décalage est bien trop fort par rapport à la saison 1, qui proposait par exemple la meilleure exposition des Klingons et de leur civilisation qu’ait connu la licence. La Fédération se définissait via une approche plus dramatique et d’une manière moins débilitante. Là, on a l’impression que l’équipage du Discovery, c’est Nounoursland.

Perso, je n’adhère pas une seconde. Ça ruine tout le travail de caractérisation des deux premières saisons. Tous les personnages ont l’air de sortir d’un dessin animé Disney. Des passages comme les adieux à Georgiou sonnent creux à mourir. C’est presque aussi con que le girl power à la fin d’Avengers : Endgame.

1 J'aime

S’il y avait eu une montée en puissance pour que Tilly sorte de son approche habituelle et prenne plus d’épaisseur, ça aurait été bien.
Là, c’est juste lourd.
Surtout que tout le discours de Michael qui se sent indigne résonne étrangement avec la conclusion de la S3.

Il aurait fallu éviter de se débarrasser de Nhan ou faire plus exister les autres membres de la passerelle, pour qu’un autre choix fonctionne.
Là, avec le temps d’exposition, Tilly était le seul personnage suffisamment « travaillé » pour savoir quoi dire.

Même le début de la S3 est bien différent.
L’Amiral de la Fédération s’apaise bien vite, après un début paranoïaque bien légitime. Les deux premiers épisodes présentant un futur sombre, cynique et brutal sont bien lointains.

J’ai l’impression que la S3 bascule dans le mièvre très peu après les retrouvailles avec la Fédération.

J’ai bien aimé.

Pour avoir revu les deux derniers Avengers plusieurs fois, vraiment, ça aussi, ça tombe à plat.
Peut-être que Miss Marvel arrive comme le sauveur providentiel, mais au moins, sa caractérisation dépasse sa féminité. Le coup de « Eh les filles ! Toutes ensemble ! », c’est forcé. C’est de la parité à la petite semaine.

Je rejoins les auteurs de The Boys dans leur manière de répondre à cette scène-là dans le final de la saison 2. Plus fun, plus juste, plus authentique.

Je n’ai pas vu The Boys, mais la scène m’a plus fait sourire par le plaisir de voir tous les personnages féminins ensemble.
J’ai trouvé que c’était un clin d’oeil, un moment sympa’.

En même temps, Thanos perd face aux nanas. Tony Stark lui porte le coup de grâce, mais la victoire est emportée par deux femmes : Wanda qui oblige Thanos à déchaîner le déluge de feu, et Carol qui détruit le vaisseau et fout la pâtée à tout le monde. On ne retient que le très bref « Girl Squadron », et on oublie un peu vite les deux autres occurrences.

Jim

1 J'aime

Wooohoooo Attention aux spoiler, tout le monde à pas finit la saison.

Sorry.

Une saison 3 assez molle malgré des débuts intrigants. Après deux premières saisons écrites avec un gros fil rouge au centre de chaque épisodes qui se suivaient directement, ici les scénaristes semblent indécis : un début de saison plus dans la veine des séries de la fin des 90’s/début 2000 avec un fil rouge de fond et des épisodes qui ne s’enchainent pas forcément directement, avant de revenir sur une formule plus proche des deux premières saisons sur la fin.
Je vous rejoins sur les caractérisations un peu bizarre de l’amirale ou de la grande méchante : on essaie de les faire évoluer et/ou nous montrer leurs nuances au fur et à mesure, mais à chaque fois ça va trop vite ou c’est bancale. Je trouve aussi que Giorgeou est trop facilement acceptée par tout le monde compte tenue de son passé de Hitler d’un autre monde ; le « syndrome Vegeta » sans doute !
J’ai par contre bien apprécié la volonté de créer un véritable esprit de fraternité entre les membres de la passerelle, certains passant un peu plus du stade de personnages habituels du décor à véritables personnages secondaires.

Elle doit sûrement être victime du syndrome « tout le monde pense que je suis légitime, et je finis même par le devenir, uniquement parce que les scénaristes l’ont décidé », quand bien même dans les actes elle ne se montre par du tout à la hauteur.

Au moins elle ne l’a pas été les trois premières saisons (même si tout indiquait qu’elle finirait par y arrive).

Et j’espère que dans la prochaine saison ils vont encore lutter pour rétablir la paix même avec le retour des voyages rapides, car il y a encore beaucoup de choses à faire là-dessus.

Oui, clairement. Même si je pense que le perso’ a été choisi essentiellement parce que… aucun autre membre de la passerelle n’a eu suffisamment de temps de dialogue pour qu’on puisse le considérer comme valable.
Il y a bien la pilote, mais elle est fracassée par le début de saison donc ça n’est pas crédible.

C’est le défaut de Discovery, en tout cas de la première saison, et les suivantes tentent de combler ça : à centrer uniquement sur Burnham et le capitaine qui change chaque saison, il y a un manque autour en cas de remplacement.
Dans les films récents, on voit essentiellement Kirk et Spock, mais les autres ont des moments d’existence : McCoy fait beaucoup, et Sulu & Checkov agissent à la fin du premier film et sont régulièrement évoqués, mis à contribution. Idem pour Scotty.
Quand, dans Into Darkness, Kirk place Sulu en remplaçant, ça surprend McCoy, qui valide après le discours badass de Sulu à Khan. Mais, surtout, on avait vu Sulu agir et se battre dans le premier film… ça ne sort pas de nulle part, quoi.

Elle a intégré la Section 31 et a aidé la Fédération avant. Ils s’en méfient clairement, mais elle est « avec eux ».

Ca serait bien de montrer des refus à la Fédération, aussi.

On l’ignore souvent quand on ne connait Star Trek que de loin, mais la première série c’est pas juste le duo Kirk/Spock, mais un trio avec Bones McCoy qui a des attaches particulières aux deux autres !

Et ça rappelle que dans l’univers classique, Sulu devient capitaine ! McCoy le devient aussi (et est même amiral dans son cameo dans le premier épisode de Next Gen), mais Sulu le devient avant dans un des films.

J’espérais d’ailleurs la voir dans la possible série dérivée, mais conserver une actrice comme Michelle Yeoh aussi longtemps c’était déjà classe.

Attaches qui prennent un autre sens dans la trilogie sur Spock. :slight_smile:

Un cameo d’ailleurs décevant : il n’est pas nommé, il « passe » comme ça.
Si tu ne sais pas qui c’est, ça ne te dit rien, et la séquence longue tombe à plat.

C’est sûrement pour ça qu’on le revoit si peu : il a un vrai métier, lui, il a des responsabilités !

Ah, elle n’y sera finalement pas ?

C’était exactement mon cas sur le coup ! Et puis je trouve ça un peu bizarre comme idée : outre le fait que ce cameo ne sert à rien et n’aura aucune suite, pourquoi placer si loin dans le futur cette suite de la série originelle si c’est pour ramener quand même de simples humains pour lesquels il faudra expliquer que la technologie leur permet de vivre très vieux quand un scénariste voudra à tout prix ramener son perso fétiche ?

J’extrapole vu ce qu’il se passe pour elle dans la saison 3.

1 J'aime

Oui, ça paraît con-con, surtout si tu ne le nommes pas. En plus, McCoy blablate sur le rapport avec le vaisseau, alors qu’un tel discours aurait été plus pertinent avec Scotty.
Ca me rappelle que je dois me remettre à TNG.

D’accord, j’attends encore des nouvelles sur le spin-off sur la Section 31.