STAR WARS #1-66 (Jason Aaron, Kieron Gillen / collectif)

(FC powaaaa) #81

Ah oui, pardon !

(Jack!) #82

Quelques pages supplémentaires de Star Wars #8:

http://imageshack.com/a/img538/3369/7DRF14.jpg

http://imageshack.com/a/img661/2791/4Acdxl.jpg

http://imageshack.com/a/img633/3148/NJJmPF.jpg

(Blackiruah) #83

Il est extraordinaire cet artiste

(FC powaaaa) #84

Tiens, pour les spécialiste de la cadence, pour moi, Immonen, il fait partie de ceux qui tiennent les délais ! J’ai tort ?

(とり) #85

Ils ne savaient pas quoi mettre sur le panneau lumineux, sur la dernière case de la deuxième page, pour avoir marqué “Star Wars” ? O___o

Tori.

(Le Doc) #86

T’as pas tort…mais on sait déjà qu’il fera une pause à l’occasion du crossover qui marquera la fin de la première année de Star Wars et Dark Vador.
J’espère en tout cas qu’il reviendra pour la seconde année car ces previews sont diablement alléchantes…

(Jack!) #87

C’est en tout cas ce qui a été annoncé. Certaines rumeurs laissent entendre que Mike Deodato Jr. se charge seulement d’illustrer un seul numéro spécial de Vader Down avant qu’Immonen ne revienne. Ça se vérifiera dans les semaines à venir.

(penitent) #88

Pour ma part, comme je n’aime pas “Star Wars”, j’espère qu’Immonen partira sur un autre projet, super-héros ou autre chose.
En vérité, pour suivre son blog, j’ai le sentiment qu’il est devenu un mercenaire. Un mercenaire avec un talent phénoménal, on est bien d’accord, mais qui a l’air de s’en battre de plus en plus : à chaque fois que quelqu’un l’interroge sur son implication dans les séries qu’il fait depuis quelque temps, son discours est assez accablant. Peut-être s’est-il en quelque sorte résigné à être baladé de série en série récemment (alors qu’il était resté longtemps sur “All-New X-Men” juste avant)… Mais la qualité de son travail s’en ressent un peu : j’ai lu les deux premiers épisodes de “All-New Cap” et toutes ces hachures, des décors moins bien traités que d’habitude, des persos un peu trop grimaçants, c’est pas du grand Immo. Là, cette preview n’est franchement pas exceptionnel non plus.
Je dis ça, je suis un super fan d’Immonen depuis un bail. Bon, maintenant, je doute que Marvel le laisse filer chez DC par exemple car c’est un artiste très régulier, capable de s’adapter à n’importe quel titre. Mais bon, c’est un dessinateur qui peut bien mieux faire, avec un scénariste qui lui donne un vrai défi (ah, si Warren Ellis voulait bien penser à une suite de “Nextwave”…).

(Jack!) #89

Au final, tu trouves qu’Immonen est moins bon quand il travaille sur une série que tu n’apprécies pas ? C’est révélateur, quand même. L’intérêt d’un Stuart Imonnen, c’est qu’il adapte son style au contrat: anguleux sur Nextwave, économique sur Russian Olive to Red King ou plus classique sur New Avengers et All-New X-Men. C’est pas “moins bon”, juste différent quand on a l’œil exercé. Il a l’air d’essayer quelque chose de plus “photographique” avec Star Wars, évidemment.

Personnellement, je trouve ses épisodes sur Captain America tout aussi inspirés et dynamiques que d’habitude. J’ai fini l’arc il y a peu et ça reste une des meilleurs lectures signées Remender depuis un moment. L’histoire est sans temps mort, souvent malicieuse (le mixage des origines de Sam Wilson où le twist concernant Red Wing), joliment chorégraphiée, et, malgré une conclusion en forme de Deus Ex-Machina qui prouve que le scénariste quitte la barque, elle ouvre de nouvelles portes sur l’avenir (autant dans le sous-texte que sur la révélation concernant l’Hydra). Il fallait au moins un dessinateur de la trempe d’Immonen pour orchestrer cette débauche de vilaineries.

(KabFC) #90

Jack dans les styles tu as oublié le réalisme qu’il a notamment très longtemps utilisé chez DC.

Imminent est pour moi le meilleur dessinateur de sa génération, et il est excellent partout, maintenant je pense qu’on ne le met pas avec de bons scénaristes (ben oui quand même 5 ans avec Bendis quoi le pauvre il a rien fait pour mériter ça). Je ne désespère pas de le revoir avec des mecs comme Waid, Buisek, Ellis…

(Jack!) #91

C’est vrai mais je connais mal le Immonen d’avant Marvel. J’ai dû le découvrir avec une histoire indépendante sur un surfer écrite par Busiek, puis sur les Vengeurs et Hulk de Jones. J’ai bien du lire Final Night ou un truc du même calibre paru chez Semic mais la véritable découverte arrive après, grosso modo, peut-être dans le désordre.

Personnellement, le voir avec Jason Aaron, ça me convient parfaitement. Je ne suis pas un grand fada de Star Wars comme notre Doc, j’ai un peu perdu cette passion avec le temps et je trouve que les séries sont un poil convenues pour le moment, en tant que néophyte, gentillette mais plan-plan (quoique si Star Wars est mieux écrite, **Dark Vador **se secoue généreusement les puces malgré des épisodes lus sur le pouce) cependant j’ai confiance en Aaron sur le long terme (j’attends fiévreusement la “rencontre” entre le Luke post-La Guerre des Étoiles et celui du Réveil de la Force).

Avec Immonen qui débarque au moment où le scénariste a bien pris la série en main, ça n’augure que du bon.

(penitent) #92

Non. J’ai dû mal m’exprimer, je vais essayer d’être plus clair.
De ce que j’ai lu de “All-New Captain America”, je considère qu’Immonen n’y fait pas sa meilleure prestation. Ce n’est mauvais, mais je trouve ça en-dessous de ce à quoi il m’a habitué, en ce qui concerne des éléments que j’ai précisé (des personnages grimaçants excessivement - souvent la bouche grande ouverte sans raison, comme s’ils se criaient dessus en permanence - , des décors parfois à peine traités, le tout noyé sous des hachures dont l’effet n’est pas très réussi - il a voulu visiblement essayer ça en pensant que ça rendrait son dessin plus agressif, mais ça l’encombre plus qu’autre chose). Mais c’était déjà un peu le cas sur “All-New X-Men”, avec des expressions outrées récurrentes, qui étaient loin de la finesse de sa production sur “New Avengers” (où il travaillait les visages, les attitudes, tout le langage du corps avec une subtilité qui n’avait rien à envier à Kevin Maguire, mais avec un trait plus anguleux). J’y vois comme un tic et c’est pas habituel chez Immonen.

Bon, après, notamment au niveau du découpage (même si j’ignore à quel point les scripts de Remender sont détaillés pour la disposition des cases et leur contenu), c’est d’un dynamisme imparable, une qualité constante chez Immonen (sur ce point, il rejoint les meilleurs, comme Darwyn Cooke).
Cette énergie dans son dessin convient fabuleusement bien soit à des scénaristes dont les histoires ont déjà beaucoup de vigueur (Ellis avec “Nextwave”), soit avec des scénaristes dont les histoires profitent des capacités expressives du dessin d’Immonen (Bendis par exemple : avec Immonen, il était sûr que les émotions qui passaient par ses dialogues, volontiers abondants, seraient bien traduits visuellement, avec des personnages aux mimiques correspondant à leurs pensées ou leurs mots).

Après, l’ “adaptabilité” du style d’Immonen, c’est à la fois un atout (parce qu’il peut ainsi façonner son dessin selon l’histoire, le ton de celle-ci, etc) mais ça peut aussi s’avérer un problème quand esthétiquement ça aboutit à quelque chose d’un peu trop chargé (comme sur “All-New Cap’”) ou qu’on lui demande de coller au style d’un autre (imiter Hitch quand il a fini ses épisodes des “FF” écrits par Millar) ou de donner dans quelque chose de photographique pour coller aux physiques d’acteurs des films (comme pour “Star Wars” : c’est aussi pour ça que ce genre de bd ne m’intéresse pas, les dessinateurs doivent y être des portraitistes fidèles, on voit les comédiens et plus des personnages. Visuellement, je comprends le challenge pour le dessinateur, mais en tant que lecteur, ça m’indiffère. C’est pour ça que les séries style “Buffy” où les artistes doivent respecter les ressemblances avec les acteurs, je n’ai jamais accroché. Tout comme les BD reprises par de nouveaux auteurs mais sans décrocher visuellement du modèle original - “Blake et Mortimer”, “Astérix”, “Lucky Luke” : l’intérêt, c’est de donner sa version visuelle de personnages célèbres, pas de copier leurs créateurs. Pour ça, je préfère “Spirou et Fantasio” où, à chaque reprise, les artistes ont pu réinterpréter les persos).

Je ne sais pas si j’ai l’oeil suffisamment “exercé”, mais j’ai appris et un peu enseigné le dessin, je dois avoir des restes quand il faut analyser l’image :wink: .
J’aime les artistes “caméléons”, parce que la facilité avec laquelle il peut faire évoluer leur dessin, soit le temps de quelques épisodes, soit sur une durée plus longue, voire même carrément changer de style (comme l’a fait, par exemple, Mazzucchelli), démontre une virtuosité exceptionnelle, une pratique de son art comme seuls les très grands la possèdent (c’est-à-dire des “brutes” comme Moebius, Toth, Franquin, Eisner).
Quand il s’agit de son work-for-hire, Immonen, peut-être dit-il ça ironiquement, affirme que peu importe ce qu’on lui confie, tout ce qui lui importe c’est d’être à l’heure pour rendre sa copie (ce qui est très pro et honorable). Si on lui demande de passer à autre chose au bout de 6 mois, il part sans regret pour ce qu’il laisse.
Moi, ça me chagrine un peu, cette attitude, parce que je préfère quand un artiste témoigne de l’affection pour la série dont il s’occupe (comme Samnee, Aja, Gleason, entre autres) : ça veut dire qu’il a envie de rester sur ce titre et qu’il ne le quitte que pour un défi plus stimulant mais avec une pensée pour les fans qui ont apprécié son taf, en espérant qu’ils le suivront ailleurs.

(FC powaaaa) #93

Pour le coup, je ne vois en quoi c’est dérangeant à partir du moment où ils s’émancipent de la photographie pour arriver à donner de l’expressivité aux persos !
Je n’aime pas la travail de Land parce que je trouve qu’il est souvent à côté de la plaque en terme d’expressivité, qu’il force les sourires, etc …
Ici, Immonen y arrive bien (pour le peu que j’en vois, et pour le peu que je connaisse, je n’ai fait que lire des bandes dessinées et des livres de Monsieur Lainé :mrgreen: ). Même Cassaday et Larroca, ce dernier ayant parfois montré un côté figé dans le “photoréalisme” - pas sûr que ce soit le bon terme - s’en sortent plutôt bien sur Star Wars. Et même par les attitudes, car on arrive à ressentir quelque chose chez Vador - ce qui est encore moins simple. Même la planche de Bianchi me surprend.

Ah bah c’est sûr, mais à mon avis, dans le lot, y a un paquet de pipoteurs ! Et rien que pour ça, je trouve qu’Immonen est honnête dans son travail !

(KabFC) #94

[quote=“penitent”]
Je ne sais pas si j’ai l’oeil suffisamment “exercé”, mais bon, j’ai appris le dessin, je l’ai même enseigné, donc je pense ne pas dire trop de conneries sur ce sujet :wink: . J’aime les artistes “caméléons”, parce que la facilité avec laquelle il peut faire évoluer leur dessin, soit le temps de quelques épisodes, soit sur une durée plus longue, voire même carrément changer de style (comme l’a fait, par exemple, Mazzucchelli), démontre une virtuosité exceptionnelle, une pratique de son art comme seuls les très grands la possèdent (c’est-à-dire des “brutes” comme Moebius, Toth, Franquin, Eisner).
Seulement je trouve qu’Immonen, à part dans ses creator-owned ou quelques oeuvres atypiques (comme “Nextwave”), n’a pas trouvé la bd qui le placent dans la catégorie des monstres sacrés comme Mazz’, Toth, Moebius, Franquin, Eisner.[/quote]

Tu devrais lire sa saga Superman avec Busiek, alors tu verrais le style est à l’opposé de ce qu’il a fait sur Nextwave

Moi je pense qu’il fonctionne comme Warren Ellis. Il travaille dans une industrie et son boulot c’est le dessin, si un jour on lui dit de faire Avengers il fait, si on lui demande de faire le lendemain, Ghost Rider il y va, ce qui lui vaut aussi le fait d’être un artiste peu contraignant et vu qu’il rend son taf en temps et en heure on le place sur de grosses franchises ce qui lui donne une grosse exposition. Car Aja, c’est sympa, mais vis à vis de la majorité des lecteurs je ne pense pas qu’il soit aussi connu qu’Immonen. Par contre ses exigences il les gardent pour des projets ou il a le contrôle à 100% et je pense qu’il a raison.

Je suis graphiste et dans mon boulot je donne le meilleur en fonction de ce que fait l’entreprise, mais ce que je fais à côté est plus méticuleux, plus graphique que ce que je fais dans ma boite, car ça ne correspond pas à ce qu’ils attendent de moi et j’ai aussi plus de temps. Comme Immonen ma principal préoccupation c’est de rende un boulot satisfaisant en temps et en heure, pour le côté design oeuvre de ma vie, c’est mes projets persos.

Je dis pas que c’est bien, mais c’est quelque chose que je comprend tout à fait et que bon nombre de scénaristes aussi. Remender fournit son meilleur boulot chez Image, Brubaker et d’autres sont allé chez Marvel pour avoir de la visibilité et puis aller faire ce qu’ils aiment chez Image. Tous n’ont pas comme Waid, Busiek, Morrison, Bagley, Romita Jr, Kubert l’amour des personnages Marvel ou DC.

(Ben Wawe) #95

Je suis entièrement d’accord. Au bout d’un moment, passées les premières années d’émerveillement et de découverte d’un emploi qui correspond à ses rêves, on se rend compte qu’il s’agit d’un business, d’une industrie, d’une économie, toujours assez éloigné de ce qu’on imaginait. Et donc, on continue à bosser, à bien bosser, mais l’émerveillement et la passion se retrouvent plus dans ses projets personnels, intimistes.
Je retrouve aussi ça dans mon emploi.

(penitent) #96

Sur l’aspect photographique :

j’avoue que ça me dérange, ça parasite la lecture, je trouve. Quand il s’agit de donner la gueule de quelqu’un de connu à un personnage dans une série, why not ? Quand tous les personnages ressemblent à des acteurs (ou n’importe qui de connu), je ne vois plus les persos mais leurs modèles et ça m’ennuie. J’ai l’impression de lire un roman photo et plus de la bd, quel que soit le talent que met le dessinateur pour leur conserver de l’expressivité.
C’est peut-être restrictif, mais voilà un élément qui me déplaît dans la bd. Je me rappelle de bd dessinés par Manara (“Guiseppe Bergman”) avec son héros ressemblant à Alain Delon : les premières pages, c’est marrant, même assez épatant, puis après, très vite, je ne vois plus l’intérêt, ça ressemble à une espèce de performance graphique. Jean Giraud, au début de “Blueberry”, s’inspirait de Belmondo puis il s’en est détaché pour donner une vraie gueule originale au héros.

Sur le côté “it’s only business” :
évidemment, tous les dessinateurs, qui jurent qu’ils vont regretter la série, le héros, sur lequel ils ont bossé pendant des mois (des années parfois), ne sont pas tous sincères. Mais il ne faut pas non plus considérer tout ça trop cyniquement.
Je suis Samnee sur Tumblr et depuis plusieurs mois que la fin du run de Waid et Samnee est connue, énormément de fans l’ont interpellé à ce sujet, en déplorant son départ (en espérant aussi que son prochain projet sera aussi cool). Et Samnee me paraît sincère quand il répond qu’il a adoré dessiner “Daredevil”, qu’il le dessinera encore pour le plaisir ou des commissions (il poste d’ailleurs souvent des dessins faits pour le fun avec DD). Aja, pareil avec “Hawkeye” : le mec s’y est vraiment investi (s’il avait voulu lâcher l’affaire avant, je pense même que ça aurait pu soulager Marvel, vu le temps qu’il mettait à livrer ses planches). Donc, oui, il y a des artistes qui semblent sincèrement attachés à leur travail sur une série (à leur travail en général).
C’est ce qui me trouble avec Immonen : justement avec “Superman secret identity”, il est évident qu’il conciliait parfaitement ses ambitions graphiques et le fait de bosser sur un perso qui ne lui appartenait pas. Idem pour “Nextwave”. Alors peut-être finalement, aujourd’hui, fait-il effectivement comme Ellis, 6 épisodes par-ci, par-là, et je n’ai rien à redire là-dessus tant qu’il s’applique et qu’il y trouve son compte. Mais du coup on ne peut plus l’associer à un titre, et ça fait partie de ce qui fait aussi le renom d’un artiste. Quand on réussit à rester mémorable sans être lié à un perso/titre en particulier, il faut être super baléze car les lecteurs retiennent plus facilement les artistes attachés (pas seulement sentimentalement) à une série.

Mais bon, si ça marche comme ça avec Immonen, je n’ai qu’à être un peu patient : à ce rythme, en 2016, il dessinera autre chose que “Star Wars” et, avec un peu de bol, il fera quelque chose que je préfère, dans un style qui sera meilleur.

(KabFC) #97

[quote=“penitent”]
Sur le côté “it’s only business” :
évidemment, tous les dessinateurs, qui jurent qu’ils vont regretter la série, le héros, sur lequel ils ont bossé pendant des mois (des années parfois), ne sont pas tous sincères. Mais il ne faut pas non plus considérer tout ça trop cyniquement.
Je suis Samnee sur Tumblr et depuis plusieurs mois que la fin du run de Waid et Samnee est connue, énormément de fans l’ont interpellé à ce sujet, en déplorant son départ (en espérant aussi que son prochain projet sera aussi cool). Et Samnee me paraît sincère quand il répond qu’il a adoré dessiner “Daredevil”, qu’il le dessinera encore pour le plaisir ou des commissions (il poste d’ailleurs souvent des dessins faits pour le fun avec DD). Aja, pareil avec “Hawkeye” : le mec s’y est vraiment investi (s’il avait voulu lâcher l’affaire avant, je pense même que ça aurait pu soulager Marvel, vu le temps qu’il mettait à livrer ses planches). Donc, oui, il y a des artistes qui semblent sincèrement attachés à leur travail sur une série (à leur travail en général).[/quote]

Mais Samnee ou Aja, n’ont déjà pas les années de métiers d’Immonen et ne sont pas aller sur de gros titres. Je veux dire que Immonen à donné quelque chose de différends sur Nextwave ou son Superman parce qu’il bossait avec deux scénaristes avec qui il s’entendait très bien (il a même fait une autre série avec Busiek) que les ingérences éditorial ainsi que la pression était différentes. Aja ou Samnee ont travaillé sur des séries plus indépendantes sans pression pouvant faire ce qu’ils voulaient. Immonen sur NA ou même X-Men est beaucoup plus encadré surtout que bon le pauvre se coltine Bendis depuis bien 5 ans maintenant.

Après Bagley qui est le dessinateur qui a dessiné le plus Spider-Man (entre son long run sur ASM, celui sur USM et les trucs en plus avec Bendis il en a fait un bon gros paquet) même s’il était triste de ne plus collaborer sur USM était tout de même content de faire autre chose. Allez chez DC pour dessiné la JL il était super heureux (moins quand il s’est fait avoir, mais c’est une autre histoire).

Imminent est alors super balèze car il est reconnu sans être lié à une série plus qu’un autre Nextwave faisant exception.

Après cite moi 10 team qui seraient rester plus de 3 ans sur un titre ? Il y en a très peu de nos jours surtout chez Marvel. Sur les petites séries ok, mais sur les grosses ? Sur ASM on peut associer Ramos qui commence a avoir un long long règne, mais il n’est pas présent tous les mois. Bacchalo fait pas mal de mutants mais à aussi beaucoup changé. Après faut pas oublier que certains dessinateurs sont changé par les éditoriales quand ils veulent lancer une grosse série.

(penitent) #98

[quote=“KabFC”]
Mais Samnee ou Aja, n’ont déjà pas les années de métiers d’Immonen et ne sont pas aller sur de gros titres. Je veux dire que Immonen à donné quelque chose de différends sur Nextwave ou son Superman parce qu’il bossait avec deux scénaristes avec qui il s’entendait très bien (il a même fait une autre série avec Busiek) que les ingérences éditorial ainsi que la pression était différentes. Aja ou Samnee ont travaillé sur des séries plus indépendantes sans pression pouvant faire ce qu’ils voulaient.[/quote]

La différence d’expérience, je suis bien d’accord. N’empêche que Samnee avec “Daredevil” ou Aja avec “Hawkeye” (mais aussi “Immortal Iron Fist” où il n’a pourtant pas tout fait) sont désormais identifiés par les fans de comics grâce justement à leurs associations avec ces séries. Ce sont les “hommes de” telle série là où c’est devenu plus brouillé avec Immonen. D’une certaine manière, et c’est un comble pour un dessinateur qui est capable d’être régulier, ponctuel comme lui, on ne peut plus vraiment parler du dernier run marquant qu’il ait fait, on se souvient presque davantage de productions à part (ses creator-owned ou des projets comme “Nextwave”).
(En tout cas, c’est comme ça que je le perçois.)

Quelle galère en effet de travailler avec un scénariste dont les séries se vendent bien : c’est sûr que c’est pas un cadeau pour un artiste…
Si Immonen s’est “coltiné” Bendis depuis 5 ans, il devait y trouver son compte, non ? Ou alors il s’est bouché le nez en entendant que ça passe ?

Je finis par penser qu’Immonen est reconnu surtout parce qu’il est régulièrement présent. Il ne connaît pas de périodes d’inactivité donc il subsiste dans la mémoire des lecteurs : ceux qui suivent son travail fidèlement savent qui il est, connaissent sa carrière, son (ses) styles(s) ; les autres sont familiarisés avec un dessinateur qu’il voit sur de grosses franchises (Avengers, X-Men, Spider-Man, Star Wars).
Et ça rejoint les autre que tu cites :

Tous ces gars-là (et d’autres) sont inscrits dans l’inconscient collectif parce qu’ils travaillent régulièrement, on les trouve toujours quelque part, souvent sur de grosses séries, bien exposées. C’est bon ou moins bon, mais comme ils ont des styles très identifiables, on les remarque toujours. Qu’importe s’ils restent 6 mois ou 3 ans sur un titre, on sait qui ils sont et on guette les annonces les concernant.

On est bien d’accord.
Pour moi, c’est une vraie plaie, même si je comprends que lorsqu’un scénariste s’en va d’une série (ou en est viré), on remplace aussi l’artiste pour proposer quelque chose de différent dans l’écriture comme le dessin.
Mais quand l’auteur ne bouge pas et que le dessinateur n’a pas la bougeotte (comme ça a été le cas avec Immonen quand il était sur “Ultimate Spider-Man” ou même "New Avengers"vol. 2, dont il ne voulait pas partir), c’est déplorable.

(n.nemo) #99

est ce que j’ai bien suivi ?

Quand immonen bosse avec bendis c’est qu’il y trouve son intérêt mais quand il bosse pour starwars c’est un mercenaire ?

J’abuse un peu puisque tu dis que all new x men est déjà moins inspiré.

Mais ça fait beaucoup ça ^^

(Ben Wawe) #100

[quote=“penitent”]Quelle galère en effet de travailler avec un scénariste dont les séries se vendent bien : c’est sûr que c’est pas un cadeau pour un artiste…
Si Immonen s’est “coltiné” Bendis depuis 5 ans, il devait y trouver son compte, non ? Ou alors il s’est bouché le nez en entendant que ça passe ?[/quote]

Dans ta vie professionnelle, peux-tu toujours choisir avec qui tu travailles ? A mon avis, Immonem va où on lui dit d’aller. S’il est très bon, je ne pense pas qu’il ait l’aura et le poids nécessaires pour imposer ses choix et la suite de sa carrière.