STAR WARS : LES DERNIERS JEDI (Rian Johnson)

[quote=“BenWawe”]

Il lâche son apprenti, son âme damnée sans remords. Il veut attirer le héros avec des rêves, des promesses tentantes. Il est le Mal, mais il est aussi attirant que le Mal à l’état pur, avec l’espoir/la promesse que le héros reforme sa famille détruire par l’Empire lui-même.
OK, ça ne va pas forcément très loin, mais à côté des Ewoks et de l’ambiance fable, c’est plutôt pas mal.[/quote]

Ouais, enfin c’est pas de l’ambivalence. D’une part Yoda l’a bien expliqué, le Côté Obscur est “plus facile, plus rapide, plus séduisant”. D’autre part, et même si ce n’est pas clairement énoncé à l’époque, le principe de la règle des deux chez les Sith, c’est que l’un existe pour exercer le pouvoir et l’autre pour le convoiter. La pérennité des Sith n’est pas dans le maintien au pouvoir coûte que coûte, mais dans la corruption d’un autre qui s’avérera suffisamment puissant pour prendre la place du premier. Aucune ambivalence là-dedans, c’est de la corruption à l’état pur.
L’Empereur n’est même pas faustien. Le Méphisto de Faust est beau, séducteur, charmeur. Palpatine est retors, manipulateur, menteur, et s’il a un sourire enjôleur quand il n’est encore que Chancelier Suprême, lors de la sortie de L’Empire contre-attaque ou du Retour du Jedi, il est laid, cruel, vieux, voûté, la corruption du corps répondant à celle de l’esprit. Il incarne une monstruosité à tous les niveaux, il n’a rien de séduisant.
C’est d’ailleurs en cela qu’on voit la subtilité de la définition du personnage : le protagoniste classe, séducteur, charmeur d’une certaine manière, élégant et imposant, c’est Vador. Le méchant glamour, c’est lui. Et il se couche comme un chien obéissant devant un vieillard ratatiné. De là, on prend la mesure du pouvoir de l’Empereur, plus fort que le Méphisto en armure noire.
Ambivalent, non. Subtil, oui.

oui, on a pas vu la meme chose la quand même. On est pas dans blade runner non plus

Bien sûr que non, mais l’ambivalence morale et l’ambiance S-F de l’Empire contre-attaque sont mémorables.[/quote]

C’est clairement le meilleur film des six. Et même si je fais confiance à Abrams pour tout déchirer, je pense que ça restera le meilleur film de la saga un bon bout de temps.
Mais l’ambivalence morale, elle est présente sur l’ensemble des personnages, à commencer par Lando. Puis Luke, sur le fil du rasoir. Vador, il faut attendre la fin du film et la tentative de corruption de Luke (“nous pourrons régner sur la galaxie comme père et fils”) pour avoir la confirmation de l’animal politique tapi sous l’armure. Mais bon, la grande phrase qui change tout, c’est “il est trop tard pour moi” dans le film suivant.
Mais autrement, l’Empire est clairement présenté comme le règne du mal et de la cruauté. “Ils ne m’ont même pas posé de question”, dit Han.

Jim

[quote=“BenWawe”]La nouvelle trilogie n’a fait que confirmer ce que les fans sentaient déjà dans Le Retour du Jedi avec les Ewoks, mais que nous refusions de voir : il y a un terrible quiproquo entre les fans de Star Wars et son créateur. Pour George Lucas, Star Wars est un conte, une fable, quasiment un conte de fées avec le Bien et le Mal clairement identifiés, avec au début le héros pur et innocent, la princesse, le voleur voyou, le vieux magicien mentor, le sorcier maléfique et quelques créatures sympathiques ; pour la majorité des fans, Star Wars est un récit de Science-Fiction rude, âpre, avec des discussions morales et des choix terribles à prendre, dont personne ne se relève entier, avec un terrible univers S-F derrière.
L’Empire contre-attaque est à l’origine de ce quiproquo, car c’est, à mon sens, l’exemple parfait de l’oeuvre et de sa portée qui échappent à son créateur. Lucas a tenté de rectifier le tir avec Le Retour du Jedi et les Ewoks, mais les fans (en tout cas moi) n’ont pas voulu ouvrir les yeux pour se concentrer sur l’aspect si ambivalent et trouble de l’Empereur ; mais la nouvelle trilogie le confirme. George Lucas n’a rien compris à ce qui a fait, fondamentalement, le succès et la portée de sa création.[/quote]

Alors je ne vais parler que pour moi.
Pour moi, star wars est une fable, un film de chevalier, un western, un film de sf, y a des moments légers, des moments sombres, y a un équilibre que j’aime beaucoup dans le récit.
Épisodes 1 2 3, ce qui me gêne c’est que ce n’est pas une fable, ce n’est pas un film de chevalier, ce n’est pas un western… On a des débats politiques et commerciaux interminables, on a de la géopolitique légère, mais présente. On a la guerre un peu, mais pas trop. On a des personnages mal caractérisés, on a des enchaînements scénaristiques mal foutus, on a une gestion du temps qui m’échappe. On a une image froide, des effets numériques qui vieillissent mal. Je vais même être sincère: quand épisode 1 est sorti, j’ai bien aimé, je l’ai vu deux fois au ciné. Episode 2, j’ai trouvé ça cool, mais sans plus. Y a que Episode 3 que j’ai rejeté à la sortie. Les deux autres, passé la hype de la nouveauté, j’ai déchanté, et j’ai vu ce qui me gênait.

Anakin quelque soit son age est un gamin insupportable, pleurnichard et capricieux, moi j’en aurais fais un sale gosse des rues, un peu roublard et un peu énervé et un poil plus vieux (un poil), que Obiwan aurait tenté de canaliser contre l’avis de tous (ce qui est le cas, mais c’est trop léger). Tout ce qui se passe ensuite dans épisode 1 aurait eu un brin plus de sens. Et puis mince! C’est le gars qui va devenir vador! Il est ultra creux!
Padmé est trop vieille pour que l’histoire entre eux marche. Tout ce qui se passe dans épisode 1 aurait eu plus de sens si elle avait été plus jeune (un poil plus jeune)
Je vais pas revenir sur ce que tout le monde raconte de mal sur ces épisodes (jar jar, les scènes d’amour du 2, les contre sens avec les épisodes 4 5 6 etc)
En fait je trouve l’univers de cette époque trop lisse. Y a plein de bonnes idées mal exploitées, y a un gros potentiel gâché.
Si c’était a refaire, je ne changerais rien dans l’histoire, mais j’ajusterais quelques détails, quelques perso, quelques effets de déroulement…

Je ne trouve pas que ce soit des mauvais films, c’est divertissant, mais ce sont de mauvais star wars.

Et pas qu’en Abrams…n’oublions pas que L’Empire et Le Réveil de La Force ont en point commun le même co-scénariste, un certain Lawrence Kasdan…

[quote=“Jim Lainé”]
L’Empereur n’est même pas faustien. Le Méphisto de Faust est beau, séducteur, charmeur. Palpatine est retors, manipulateur, menteur, et s’il a un sourire enjôleur quand il n’est encore que Chancelier Suprême, lors de la sortie de L’Empire contre-attaque ou du Retour du Jedi, il est laid, cruel, vieux, voûté, la corruption du corps répondant à celle de l’esprit. Il incarne une monstruosité à tous les niveaux, il n’a rien de séduisant.

Jim[/quote]

ça semble être aussi l’analyse de Gillen quand tu lis le premier arc de la nouvelle série Dark Vador !

[quote=“artemus dada”]

, Jupiter : Le destin de l’Univers) ont rejoint la distribution de Star Wars Episode VIII.

http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/fighters/MV5BMTUxMjM1MzgxMl5BMl5BanBnXkFtZTcwNDI0NDE5NQ.V1_UY317_CR40214317_AL.jpg

Elle est très jolie.[/quote]

Et surtout : elle n’est pas besoin de changer de nom, car le sien fait très Star Wars je trouve …

[quote=“soyouz”]

[quote=“Jim Lainé”]
L’Empereur n’est même pas faustien. Le Méphisto de Faust est beau, séducteur, charmeur. Palpatine est retors, manipulateur, menteur, et s’il a un sourire enjôleur quand il n’est encore que Chancelier Suprême, lors de la sortie de L’Empire contre-attaque[/quote]

ou du Retour du Jedi, il est laid, cruel, vieux, voûté, la corruption du corps répondant à celle de l’esprit. Il incarne une monstruosité à tous les niveaux, il n’a rien de séduisant.

ça semble être aussi l’analyse de Gillen quand tu lis le premier arc de la nouvelle série Dark Vador ![/quote]

Ce monsieur est un homme de goût.

Jim

[quote=“soyouz”]

.

http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/fighters/MV5BMTUxMjM1MzgxMl5BMl5BanBnXkFtZTcwNDI0NDE5NQ.V1_UY317_CR40214317_AL.jpg

Et surtout : elle n’est pas besoin de changer de nom, car le sien fait très Star Wars je trouve …[/quote]

Bien vu ! :smiley: :laughing:

, nous sommes alors en décembre 1977.Journal Spirou Jacques SadoulYves Frémion****Star wars :wink:

Je crois qu’il n’a pas aimé…

Tori.

Ce qui est bien, c’est qu’on apprend qu’il a non seulement compris Star Wars de travers, mais qu’il a également compris 2001 et Silent Running de travers. Strike !

Jim

Un pote à Phillipe Manoeuvre ? :wink:

Petit extrait d’une interview récente de John Boyega, alias Finn :

[quote]“[We’re] just starting work on ‘Star Wars VIII,’ the next film, so I’m back to keeping secrets again. It’s great. Much darker, but we’re very excited.”

For [Force Awakens] we really just took it scene by scene, there wasn’t a huge regime. My part in the next film will be much more physical so I might be in the gym a bit more.”
[/quote]

Le huitième volet de la saga Star Wars prend sept mois dans les dents. Il ne sortira pas le 26 mai 2017 comme prévu à l’origine, mais le 15 décembre 2017.

Pour ce que ca vaut, en complément :

starwars-universe.com/actu-1 … 2017-.html

C’est parti !

C’est confirmé : Benicio Del Toro et Laura Dern ont rejoint la distribution de l’Episode VIII.

Selon certaines sources, l’intrigue de Star Wars : Épisode VIII a été dévoilée sur la toile.

C’est bien entendu à prendre avec d’énormes pincettes et c’est à vos propres risques et périls :

[spoiler]The backstory to Luke and his Jedi being wiped out is that Snoke seduced Kylo and a few of the other students to the dark side and tasked them with killing everyone. Luke and a few others survived, including a young Rey who was subsequently dumped on Jakku by Luke.

Rey's mom died in the attack.
 
Rey is pissed at Luke because she guesses that he was her father and is angry at him for abandoning her. Luke turns to her and says "No, you are my father".
 
Yes, really.
 
Rey is the reincarnation of Anakin Skywalker. Luke went to the first Jedi temple to better understand how the process works. He learned that the spirit of the chosen one is reincarnated by the Force every time the universe is thrown out of balance, which apparently happens on a semi-regular basis (Anakin was hardly the first time the chosen one reincarnated). This is why she's so crazy powerful with the Force (remember that Anakin blew up the Trade Federation donut ship by himself when he was like 8 years old).
 
Rey was the product of a virgin birth, but midichlorians aren't mentioned (Luke says "you are a child of the Force").
 
Luke is hesitant to train her because, according to Jedi history, the chosen one always struggles with staying on the light side of the Force because of the chaotic power running through them. He's afraid that she could become Vader 2.0. If he trains her to fight Kylo, and she turns dark, she would do way more damage to the galaxy than Kylo could ever dream of doing.
 
He ultimately trains her anyway and leaves everything up to the Force. He makes this decision in a scene where he confers with the ghosts of Obi-Wan and Yoda (Ewan MacGregor and Frank Oz come back).
 
Rey learns lightsaber skills, Force skills, and has a vision quest thing where she talks with Maz Kanata (unsure if it’s telepathy or just a dream) and Hayden Christenson. The latter tells her that she is him, but different, and there’s a quick scene where we see hundreds of other Force ghosts who are implied to be past chosen ones.[/spoiler]

Euh…
Je ne sais pas quoi en penser mais c’est pas forcément plus c… qu’autre chose…

Ça peut expliquer que la Force marche mieux chez elle quand elle est bien vénère. Et ça pourrait permettre de raccrocher les wagons avec les épisodes “adventures” ou “stories” ou chaiplukoi. Enfin, ça a ce petit chouïa de portnawak qui va bien sans en faire trop.
Je pense que c’est une totale intox, mais ça a un petit côté cool.

Jim