STAR WARS : LES RUINES DE L'EMPIRE (Rucka / Checchetto)

[quote]100% STAR WARS : LES RUINES DE L’EMPIRE
Auteurs : Greg Rucka, Marco Checchetto

Après vingt ans de terreur, le règne de l’Empereur s’est achevé. Mais, alors que l’Alliance Rebelle célèbre la chute de l’Empire Galactique, ils ne se rendent pas encore compte que Palpatine avait un coup d’avance : les ruines de l’Empire vont s’avérer être un piège redoutable pour les rebelles. Découvrez le récit qui pave la voie du Retour du Jedi jusqu’au Réveil de la Force.

96 pages, 13,00 EUR, en librairie seulement
(Contient les épisodes US Star Wars : Shattered Empire 1-4, inédits)

SORTIE LE 2 DÉCEMBRE[/quote]

[size=200]LE SUJET SUR LA V.O.[/size]

Très chouette couverture.

Dommage que ce soit en 100% j’aurais bien aimé en “format kiosque”, reste que les planches sont de toute beauté.

Et le scénario (sans trop en dévoiler) c’est comment ?

Idem…

Sinon pour le scenario, j’ai lu par ci par la que c’était pas génial …

Je testerai quand même pour me faire un avis :astonished:

Quelques critiques de la VO : starwars-universe.com/livre- … mpire.html

[quote=“Flofrax”]…]

Quelques critiques de la VO : starwars-universe.com/livre- … mpire.html[/quote]

Merci, mais en fait je demandais plutôt une appréciation de quelqu’un du forum, un type dont je “connais” les goûts tu vois, et je n’ai pas envie d’en savoir trop.

Parce que ce que j’ai vu des premières planches me tentent bien, mais Rucka et moi ça ne marche pas souvent. :wink:

En tout cas merci.

Moi aussi, surtout pour 4 numéros américains… Mais les volumes de librairie touchent certainement plus de monde, et sont disponibles plus longtemps (ils auraient pu faire ça en deux temps, cela dit : le kiosque à la sortie du film au ciné, le volume librairie à la sortie du film en DVD/Blu-ray).

Dans le même genre, quelqu’un sait ce que valent ces romans (sortis le 5 novembre) :


Ou même celui-ci, qui doit sortir le 3 décembre :

Tori.

[quote=“Tori”]
Moi aussi, surtout pour 4 numéros américains… Mais les volumes de librairie touchent certainement plus de monde, et sont disponibles plus longtemps [/quote]

En ce qui concerne la disponibilité, rien n’empêche un libraire (pas un “kiosquier”) de garder ce genre de numéro dans une version kiosque donc, au même titre qu’un recueil ou un album.

J’ai fréquenté des librairies qui avait (et qui ont encore) un rayon kiosque avec certains numéros disponibles alors qu’ils dataient de plusieurs mois (et peut-être années).
Et ça prend moins de place qu’un recueil.

Je ne crois pas que ça soit la raison d’une parution dans un format ou un autre.

En outre pour le kiosque on peut donner un rythme de parution qui permet de la garder en boutique un peu plus longtemps (trimestriel, semestriel ?).

Même si le nombre de revues est devenu pléthorique pour ce genre de commerce (et même pour les libraires : je lisais que 8 ou 9 nouveaux livres étaient publiés en France toutes les heures :question: ) et que la gestion ne doit pas être facile.
Ni trouver de la place d’ailleurs.

La rotation avec les nouveautés ne doit pas laisser beaucoup de temps à ce genre de recueil (Les Ruines de l’Empire par exemple) en librairie, pas beaucoup plus qu’en “kiosque”.
Si ?

Je voulais tenter celui de Greg Rucka…mais bon, presque 10 euros pour un court roman de moins de 200 pages, j’ai trouvé ça un chouïa trop cher.

Ma réponse le mois prochain… :wink:

Je sais bien, mais une fois qu’il aura vendu son stock, il pourra plus difficilement se réapprovisionner.

Ça, c’est une question de visibilité, pas de disponibilité (et rien n’empêche un libraire de faire une section “Star Wars” : je pense qu’on est (re)parti pour un moment avec des nouveautés concernant la licence).

Je me suis fait la même réflexion… Je me demandais si quelqu’un les avait lus (pour ceux déjà sortis, du moins) ou avait des échos de la version américaine.

Tori.

[quote=“Tori”]
Ça, c’est une question de visibilité, pas de disponibilité …][/quote]

Tu as raison, mais qu’est-ce qui empêche de recommander ?
La disponibilité chez l’éditeur ?

Rien n’empêche cet éditeur d’avoir un stock au même titre que ses formats librairie.
Non ?

En plus ça prend moins de place.

Je ne pense pas ce cela soit un problème de logistique c’est plus du niveau de la volonté (lié au porte-monnaie ?) et de l’idée (peut-être n’y ont-ils pas pensé ?).

Je ne suis pas sûr qu’en presse on puisse réimprimer des numéros en rupture passé un certain temps (ce doit être en partie ce qui fait que ça n’entre pas dans la définition d’un livre, et que le taux de TVA soit différent).

Tori.

Je me plonge (et replonge) dans du Rucka en ce moment alors …

[quote=“Le Doc”]http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/SW2/12042669_10153711316439648_2068135501155193301_n.jpg

…][/quote]

Toujours pas de lecteurs ici ?

Pour ma part j’ai trouvé un avis sur un blog que je suis régulièrement (Pour en savoir +).

Je l’ai lu hier, je poste mon avis sur le site demain ou samedi…et il sera positif… :wink:

J’ai lu à la sortie… Mon avis est également positif.

Si l’on passe le fait qu’il s’agit plus d’un épilogue à l’épisode 6 plutôt qu’un prologue au 7 on passe un très bon moment.

En effet, un élément m’a toujours chagriné lorsque je rangeais ma K7, puis mon DVD, puis enfin mon BR de l’épisode 6 ; certes on assiste à la fin d’une période sombre mais, la nouvelle République, comme Rome, ne se construira pas en un jour (autour d’un BBQ avec des Ewoks)…

Pourtant c’était ce que laissé supposer la version remaniée de Lucas en exposant les scènes de liesse consécutives à l’explosion de l’étoile de la Mort. De ce point de vue le Cycle de Thrawn (livre / comics) et *l’Empire des Ténèbres *(comics) étaient bien plus réalistes et représentatifs de l’idée que je me faisais de la chute de l’Empire.
A savoir, une République balbutiante, handicapée par des dissensions internes et un Empire gouvernés par des généraux se cognant dessus à la première occasion, comme la caricature d’un monstre bicéphale.

Bref, pour en revenir au comics qui nous intéresse : Les Ruines de l’Empire, on est vraiment dans cet esprit : La victoire de l’Épisode 6 n’est qu’une victoire, certes déterminante en ce qu’elle porte un coup non négligeable à l’Empire et laisse supposer une inversion du rapport de force avec l’alliance, mais n’est qu’une victoire parmi tant d’autres batailles.

L’autre aspect malin c’est qu’on suit la trinité habituelle, chacun son tour, à travers les yeux d’un membre d’un couple d’anonymes (pas si anonymes que ça d’ailleurs) et montre le sort que réserve l’alliance à ses soldats à qui s’offre à l’issue de la bataille d’Endor un choix : continuer de servir ou non, tout en gardant à l’esprit que restaurer l’ancien régime ne sera pas un long fleuve tranquille …

On remarquera aussi que les références à la prélogie ne sont pas anodines, mais également bien fichues, tant elle permettent de relier les deux trilogies entre elles, histoire de (enfin) tenter de concilier les deux dans un tout unique et cohérent moins maladroitement que ça :

Sinon niveau dessins, c’est tout bon j’ai trouvé ça très joli. Peut être la colo à certains moments (notamment sur Leïa) que j’ai trouvé fadasse.

Merci pour ce retour.

lu aussi, j’ai bien aimé. Un épilogue en effet, vu par le regard d’un anonyme qui a sa vie et ses problèmes et qui croise les “légendes”, le temps que quelques missions. C’est tres beau. C’est une “petite” histoire, dans le sens ou on nous présente des enjeux personnels d’un soldat au sein d’une situation plus vaste (l’après Endor), qui par ce point de vue, brosse la situation de l’alliance et de l’empire à l’issu d’une bataille décisive. On sait désormais qu’il y’en aura bien d’autres et que le conflit va durer encore un moment.
Une lecture vraiment agréable, qui sert d’introduction à un chapitre pour l’instant obscur de l’histoire de star wars: Les 30 ans qui séparent les deux trilogies, la chute de l’empire et l’avènement de cette nouvelle force que nous allons bientôt découvrir. Je suis assez impatient de lire ce qui va paraître sur cette période.

Ma femme et moi l’avons lu ce week-end.

C’est beau et bien écrit. Très agréable le point de vue d’un perso « lambda » par rapport aux grandes figures de la saga.
Quelques cases fan service (comme dans Leila, toujours sur Naboo) mais ça ne me dérange pas.

Par contre, entre les gènes de ses parents et l’arbre dans son jardin, si un certain pilote de XWing orange ne finit pas avec un sabre laser avant la fin de l’épisode 9, je mange le livre !

Et effectivement, les 30 années manquantes sont un superbe terrain de jeu pour les comics SW, j’en serai !!

La critique par Le Doc est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

Merci Doc pour ce retour.

Une petite remarque, en forme de question ; je ne crois pas que parler de la publication “à compte d’auteur” soit juste au sujet de Lazarus.
Ce type de publication recouvre, me semble-t-il une autre acception que le creator-owned aux U.S.A.
Non ?

Tu es sûr ? Pour ma part, j’ai toujours vu “BD à compte d’auteur” comme une possible traduction française du terme “creator owned”…

Non je ne crois pas.

Déjà en **France ** les séries et les personnages n’appartiennent pas à l’éditeur comme on peut le voir aux U.S.A dans la majorité des cas. Mais tu le sais déjà.

En fait il faudrait bien entendu avoir le contrat sous les yeux, mais Lazarus est surement plus près d’une publication “normale” française type Blueberry par exemple et au hasard (?), que de ce qu’on appelle communément “à compte d’auteur”.

Ensuite “à compte d’auteur” à une traduction en anglais : vanity press.

Et je me souviens notamment de plusieurs publicités pour des publications “à compte d’auteur” et elles ne concernaient jamais un éditeur de livres mais plutôt des “entreprises” qui ne font que ça.