STARGIRL SPRING BREAK SPECIAL (Geoff Johns / Todd Nauck)

DC annonce le one-shot Stargirl Spring Break Special, qui réunira la jeune héroïne et les Seven Soldiers of Victory. Cette aventure est scénarisée par Geoff Johns, le co-créateur de Stargirl, et dessinée par Todd Nauck.

Sortie en mai.

SB5jNMY7xzhWKbQiUCFfRP

« Courtney Whitmore’s spring break plans aren’t like your average high schooler’s. Instead of hanging out with friends, she’s heading out on an adventure with her stepfather, Pat Dugan, a.k.a. S.T.R.I.P.E., and teaming up with his former team, the Seven Soldiers of Victory! The soldiers are forced to reunite again to unearth the secret eighth soldier of victory, but what other secrets lay buried, and what does it all mean for Courtney’s future as Stargirl? »

Sympa.

J’imagine un crossover avec « Spring Breakers ».

Plutot « Punky Brewster », non?

Sympa ce one shot!

Stargirl-Spring-Break-Special-1-1_60a73d125cc522_002

Legendary comics writer Geoff Johns returns to his breakthrough hero, Stargirl, in this special one-shot illustrated by Todd Nauck! Courtney Whitmore’s spring break plans aren’t like your average high schooler’s. Instead of hanging out with friends, she’s heading out on an adventure with her stepfather, Pat Dugan, a.k.a. S.T.R.I.P.E., and teaming up with his former team, the Seven Soldiers of Victory! The Soldiers are forced to reunite again to unearth the secret eighth Soldier of Victory, but what other secrets lie buried, and what does it all mean for Courtney’s future as Stargirl?

Written by: Geoff Johns
Art by: Todd Nauck, Jerry Ordway

U.S. Price:
5.99
On Sale Date:
May 25 2021
Page Count:
48

Stargirl-Spring-Break-Special-1-3_60a73d463fbb49

Stargirl-Spring-Break-Special-1-4_60a73d7d7a0b34

Stargirl-Spring-Break-Special-1-5_60a73f97e72005_002

Je ne comprends pas : pour un « Spring Break Special », je ne vois pas beaucoup d’alcool ni de sexe… ~___^

Tori.

Attends mec, c’est une équipe des années 50, la JSA !

Mais pas Stargirl.

Grillé au poteau !

Elle est mineure,non?

S pèce d’obsédé sexuel du zizi sur la bouche.

Il est vraiment chouette, ce one-shot. Ca pulse, ca parle du passé et de l’avenir à deux titres.

Un, une série Stargirl est programmée. Deux, la fin du book s’ouvre sur un prologue sur une Société d’origine Étasunienne qui se bat pour la Justice (j’essaie de ne pas trop spoiler).

Une lecture chouette, en somme avec des Héros qui ont des dents et qui s’en servent pour (gros spoiler alerte) sourire.

Oui, ça m’a plu.
J’ai un peu traîné les pieds pour lire ça, notamment parce que je n’aime pas vraiment Todd Nauck mais aussi et parce que si j’aime bien l’idée de Stargirl, j’ai très peu lu sur elle et mon attachement est mince.
Et ben c’est cool.
En soi, c’est moins un one-shot sur Stargirl que sur le DC qu’aime Geoff Johns, avec la mise en avant de sa création fétiche. Il y a un vent de fraîcheur, de simplicité dans les personnages mais aussi les solutions proposées aux complexes soucis de continuité, qui est très agréable. Stargirl et son beau-père sont amenés à retrouver les membres des 7 Soldiers, après que Pat en ait fait partie avec Star-Spangled-Kid. Geoff Johns trouve une belle pirouette pour justifier la présence des vrais Oliver Queen et Roy Harper dans les années 40, où ils fondent les Soldiers avec les autres, mais aussi la présence au présent de ces mêmes autres (Clock King a envoyé les archers dans le passé, puis lors d’un combat a envoyé les Soldiers dans le présent, ramenant Ollie et Roy et perdant ainsi les autres).
C’est simple, c’est sobre, c’est efficace, j’aime. La petite intrigue est générique mais livre un étonnant beau moment d’émotion avec Crimson Avenger, que ça soit celle du présent et l’original, qui accepte de se sacrifier mais veut qu’on sauve son sidekick, a priori piégé dans le Temps avec d’autres alliés surprenants des héros de l’époque. Tout fonctionne bien et se lit très bien, avec un beau début d’amitié entre Stargirl et Emiko / Red Arrow.
Todd Nauck est passable ici, ça se lit même mieux que d’habitude car c’est un peu plus précipité, rushé. Je préfère. On finit avec un prologue au retour de la JSA avec Bryan Hitch, qui montre Per Degaton qui s’en prend à Clock King, avec une JSA très inspirée par la série TV Stargirl.

Franchement, c’est sympa’ !
Geoff Johns a ici une simplicité et une fluidité qui sont rafraîchissantes, avec une intrigue pourtant temporelle mais « sobre » et bien référencée.
C’est peut-être ici que Geoff Johns a encore un avenir chez DC : des récits « dans leur coin », référencés sur le passé sans être trop lourds, avec une sorte de fraîcheur sur de jeunes super-héros héritiers et souriants.

C’est cool. J’espère une suite.

Degaton…

Que de souvenirs.

Il annoncé sur Twitter que cela sera fera un jour mais sans lui. Encore un projet dans le lac…

Le point de blocage portait sur la présence de Batman dans l’équipe.

Je déconne.

Haha ! :smiley:
Après, beaucoup de membres de cette JSA-là sont vus dans Infinite Frontier. Le retour se confirme.