STARGIRL : THE LOST CHILDREN #1-3 (Geoff Johns / Todd Nauck)

Stargirl-The-Lost-Children-3-1-min-580x892

Stargirl : The Lost Children #3

Scénariste(s) : Geoff Johns
Dessinateur(s) : Todd Nauck
Coloriste(s) : Matt Herms
Lettreur(s) : Rob Leigh
Date de sortie : 17/01/23

Synopsis : Stargirl se retrouve face à face avec le Huitième Soldat de la Victoire, Wing, et toute une série d’acolytes du passé ! Mais parmi les visages familiers, il y en a beaucoup dont Courtney n’a jamais entendu parler auparavant. D’où viennent ces enfants, que leur est-il arrivé et pourquoi ont-ils été effacés du temps ?! Le Nouvel Âge d’Or continue ici !

Stargirl-The-Lost-Children-3-4-min-580x893

Stargirl-The-Lost-Children-3-5-min-580x893

Il est vraiment étonnant, Nauck sur ce coup.

Très bien, encore.
Geoff Johns continue sa bonne p’tite saga, en faisant avancer les événements. D’un côté, Stargirl rencontre les Enfants Perdus, cette troupe de sidekicks oubliés et disparus. Certains commencent à comprendre qu’elle ne vient pas de leur époque, alors que les échanges sont agréables et sympathiques. En parallèle, Emiko est emprisonnée par The Childminer, une créature féminine à l’allure terrifiante qui « garde » les enfants pour leur futur beau-père. Emiko perd la mémoire sur action de l’ennemie, mais elle a une alliée sur qui ça ne prend pas : Judy Garrick, la fille oubliée de Jay !
C’est cool. C’est très frais, très doux, très mignon mais aussi très prenant. Geoff Johns livre un récit classique mais dynamique, avec un vrai plaisir de découvrir tous ces sidekicks « oubliés ». Il y a un parfum rétro assumé, mais avec une approche contemporaine, qui est très agréable.
Surtout, Todd Nauck est en feu. J’ai toujours eu du mal avec son style, mais il est ici très inspiré et très, très bon. C’est beau et dynamique.

Un bon p’tit plaisir rétro assumé, très agréable et surtout intriguant.

Le récit est vraiment pétillant et rempli de bonnes choses. Il est très compliqué de s’ennuyer à la lecture de cette mini que j’apprécie également beaucoup.

Sans présager de la fin, j’espère que l’on aura un beau développement de ces personnages « oubliés ».