STRANGE ADVENTURES #1-10 (Tom King / Mitch Gerads, Evan Shaner)

Oh Floûte alors!!

Once upon a time on Rann, Adam Strange made a deal with his neighbors and foes to take a stand against the invading Pykkts. Now, on Earth, he is trying to do the same thing: to get all the heroes to rise as one to keep the marauders from doing to his home planet what they already did to his adopted one. But the original deal was a devil’s bargain, and Alanna Strange has received a mysterious letter that may tell her more than she wants to know. If she wants to keep her husband safe, it’s time for her to go on the offensive.

Strange Adventures (2020-) #10

Written by Tom King
Pencils Mitch Gerads, Evan Shaner
Inks Mitch Gerads, Evan Shaner
Colored by Mitch Gerads, Evan Shaner
Cover by Mitch Gerads
Release Date : May 25, 2021

On approche de la fin, et Tom King révèle la vérité… ou pas ?
L’auteur va sûrement encore jouer avec le lecteur et ses attentes avant le final, et je crains qu’il en revienne à « copier » une oeuvre passée. M’enfin, ça se lit très bien, quand même.
Ici, tout l’épisode bénéficie de la voix-off de Mr Terrific qui écrit à Alanna pour révéler ses doutes sur le livre d’Adam Strange et les événements sur Rann et la Terre, notamment trois choses : 1/ le fait que toute la stratégie des Pykkts sur Rann soit « suicidaire » et ait tellement permis à Adam de gagner après avoir été enlevé/torturé 2/ le fait que le plan de Batman ait tellement échoué à Phoenix, ce qui est anormal sans élément annexe 3/ une citation d’Adam dans son livre, qui résonne étrangement. Pour Michael Holt, la chose est entendue et il l’annonce à Alanna : Adam a négocié avec les Pykkts pour sauver Rann en leur livrant la Terre, avec Aleea en otage jusque-là.
C’est fort, c’est intriguant, c’est intéressant et ça reste très cohérent. Mitch Gerads et Evan Shaner livrent toujours des planches à tomber, c’est un régal.

J’aime beaucoup. Mais…
Mais je ne peux m’empêcher de penser à un diptyque de Mark Waid sur JLA de Grant Morrison, où Adam Strange invitait la JLA sur Rann et les livrait à des extraterrestres tyranniques. On pensait alors que Adam avait trahi, pour retrouver sa femme morte, mais en fait Adam avait « tout prévu » et utilisait en fait la JLA pour vaincre les envahisseurs, en comptant sur la réussite des super-héros.
J’ai peur qu’on soit ici face au même twist, car finalement Tom King a déjà « copié » des oeuvres passées (son diptyque Batman/Wonder Woman qui reprenait une approche similaire pour Superman/Diana).

J’espère me tromper, car si ça ferait une bonne histoire, ce serait une bonne histoire de copieur.

Cette écriture du personnage par Tom King est un vrai plaisir. Michael Holt est très caractérisé avec son côté « rentre-dedans ». Ca donne envie d’en lire plus.

1 J'aime